Appel aux professionnels des médias

6 avril 2007

Actualités

Se mettre à l’écoute de leur conscience profonde

 

 

- Communication de l’administrateur apostolique de Kinshasa à l’atelier sur « Médias et consolidation de la paix, de la démocratie et de la bonne gouvernance »

 

 Kinshasa – (D.I.A.) – L’administrateur apostolique de Kinshasa lance aux professionnels des médias l’appel les invitant à se mettre à l’écoute de leur conscience profonde. La communication  de Mgr Daniel Nlandu  Mayi comportant cet appel a été lue par son représentant dans la matinée de ce 4 avril 2007 lors de la séance du jour de l’atelier organisé dans la capitale de la République Démocratique du Congo, RDC,  par l’Observatoire des médias congolais (Omec) sur « Médias et consolidation de la paix, de la démocratie et de la bonne gouvernance». 

 

Selon Mgr Daniel Nlandu Mayi, dont le texte de la communication a été lu par l’abbé-chancelier Esika, les professionnels des médias sont appelés à être les premiers artisans de la paix, par leur plume ou leur micro, étant donné leur capacité d’influer sur la pensée et le comportement des citoyens. La communication de Mgr Daniel Nlandu, sur « Du devoir de conciliation de la liberté d’expression et de la culture de la paix dans le monde », a souligné que sans  perspective de la paix véritable, la liberté d’expression, la liberté de la presse n’est que brouhaha. Elle a insisté sur la responsabilité  collective et individuelle (sur ce plan) vis-à-vis des générations futures. 

L’administrateur apostolique de l’archidiocèse de Kinshasa a affirmé que l’honnêteté  de l’information autant que l’équité des systèmes juridiques, la transparence des procédures démocratiques donnent aux citoyens le sens de la sécurité, la disposition à dépasser les controverses par des moyens pacifiques et la  volonté  d’une entente loyale et constructive.  Celles-ci constituent  les vraies prémices d’une paix et d’un développement durable, à en croire le prélat, dont la communication  a comporté trois volets : la culture de la paix, la liberté d’expression et les pistes de conciliation de la liberté d’expression et la culture de la paix. 

Grande opération d’éducation des consciences 

A propos de ces pistes, après avoir indiqué que  la violence quelle que soit sa forme est un mal inacceptable, Mgr Daniel Nlandu a estimé qu’il est indispensable de promouvoir une  grande opération d’éducation des consciences, qui enseigne le bien à tous, surtout aux  nouvelles générations, leur ouvrant l’horizon de l’humanité intégrale et solidaire.  

Dans sa communication, l’administrateur apostolique de Kinshasa a mis en lumière son approche de la paix à la suite des papes Jean XXIII et Jean-Paul II, montrant que l’existence de la paix véritable passe nécessairement par la promotion des droits humains fondamentaux. Il a relevé que la paix n’est pas tant une question des structures  que des personnes (…) L’un des principes lieux d’accomplissement de ces gestes et actes promoteurs de la paix est l’exercice de la liberté d’expression, a fait savoir Mgr Daniel Nlandu. Ce dernier a signalé que la principale imperfection qu’il a pu observer est l’euphorie médiatique, hypertrophique de la liberté d’expression, selon le prélat, visible dans une sorte de parodie, tantôt hédoniste et tantôt  thuriféraire. Mgr l’administrateur apostolique de Kinshasa a relevé les imperfections par rapport au pouvoir concernant la gestion d’un mauvais usage de la liberté d’expression. 

Presse nationale traumatisée et soumise à nombre de pesanteurs  

 

Le vice-président honoraire Ruberwa est intervenu quelque temps après la lecture de la communication de Mgr Daniel Nlandu. Le numéro un du parti politique dit Rcd a appelé les participants à être des agents de médias engagés pour la paix et le développement. Il a montré la responsabilité incombant aux journalistes en déplorant des titres donnés par trois journaux de Kinshasa sur Bemba et lui-même   versant dans l’intoxication, avant les événements dramatiques à Kinshasa les 22 et 23 mars 2007.  Il a fait savoir aux journalistes que leurs écrits influencent  parfois les décisions des hommes politiques. Il a  lancé un appel aux autorités pour qu’elles montrent  de la compréhension vis-à-vis de la presse nationale  traumatisée et soumise à nombre de pesanteurs. Cette communication a suscité un débat ayant permis d’aborder beaucoup de sujets d’actualité.  

Les trois commissions ont dans l’après-midi  tenu leurs travaux au niveau des thèmes retenus : Médias et paix, Médias et bonne gouvernance et Médias et démocratie.   

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22