Assassinats et attaques sur les routes se multiplient au Nord-Kivu

20 mai 2007

Actualités

captsgetex73270407151353photo00photodefault512x339.jpg

GOMA (RDCongo) – Un convoi de véhicules a été attaqué samedi, faisant au moins trois morts et de nombreux blessés, sur une route du Nord-Kivu, province de l’est de la République démocratique du Congo (RDC) en proie à des violences quotidiennes, a-t-on appris auprès d’autorités locales. « Des véhicules transportant des voyageurs ont été attaqués près de Kiseguru », à près d’une centaine de kilomètres au nord de Goma, capitale du Nord-Kivu, a déclaré à l’AFP Dominique Bofondo, administrateur du territoire de Rutshuru, où se trouve Kiseguru. Au moins trois civils ont été tués et une vingtaine blessés dans cette attaque « attribuée par des témoins à des rebelles hutus rwandais des FDLR » (Forces démocratiques de libération du Rwanda), a-t-il ajouté. La plupart des blessés ont été conduits au centre médical de la localité voisine de Nyamilima et trois d’entre eux, des femmes, ont été acheminés à l’hôpital de Rutshuru, a-t-il précisé. 

Dans la matinée, sur le même axe, des tirs nourris ont contraint des convoyeurs à abandonner des camions de vivres. La Mission de l’ONU en RDC (Monuc) a dépêché « une force de réaction rapide » de Casques bleus pour sécuriser cette route, a indiqué à l’AFP la porte-parole de la Monuc au Nord- Kivu, Sylvie Van den Wildenberg. La veille au soir, au moins un policier a été tué près de Kiberizi, à l’ouest de Rutshuru, lors d’accrochages avec des miliciens, selon des sources locales et onusiennes. 

Vendredi soir à Beni, chef-lieu du territoire du même nom situé à plus de 250 km au nord de Goma, le responsable local de l’Agence nationale de renseignement (ANR) a été abattu devant chez lui par des inconnus armés. Le chef de l’ANR, Raymond Kibwana, a été tué de deux balles dans la tête alors qu’il était dans sa voiture, attendant que l’on ouvre le portail de son domicile, a indiqué à l’AFP le vice-président de la société civile de Beni, Guy Boyoma. « C’est le sixième assassinat ciblé à Beni depuis le début de l’année. Cela doit cesser, les autorités doivent réagir », a déclaré M. Boyoma, précisant que les commerces étaient restés fermés samedi à Beni, « en signe de deuil et de protestation ». 

Dans son rapport du mois d’avril, la section Droits de l’Homme de la Monuc, a relevé une série de violences contre des civils au Nord-Kivu, allant du pillage aux exécutions sommaires, le plus souvent perpétrés par des militaires. Des éléments des brigades « mixées », constituées pour moitié d’ex-insurgés fidèles au général déchu tutsi congolais Laurent Nkunda, sont notamment accusés d’avoir « fusillé quatre civils hutus dans le village de Rubaya » (nord de Goma) le 29 avril. 

(©AFP / 19 mai 2007 16h57) 

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22