La Monuc face aux dégâts collatéraux de la guerre du dissident Nkundabatware

20 septembre 2007

Actualités

Fosses communes des civils assassinés, recrutement d’enfants soldats, déplacements massifs des personnes, famine,… 

 

Kinshasa, le 20 septembre 2007 – (D.I.A.) – A la suite des récents affrontements opposant les forces armées régulières aux soldats mutins du général déchu Laurent Nkundabatware dans le Nord-Kivu, à l’Est de la République Démocratique du Congo, RDC, la Mission des Nations Unies au Congo, Monuc en sigle, a pu imposer un cessez-le-feu sur la ligne de front. Depuis, l’institution onusienne va de découverte macabre de fosses communes en découverte de dérive de recrutement d’enfants-soldats impliqués dans ce récent conflit. Au cours de la conférence de presse du mercredi 19 septembre 2007, monsieur Michel Bonardeaux, du bureau du porte-parole et des relations avec les médias, a relaté la mise devant le fait accompli de la Monuc face aux dégâts collatéraux de ces affrontements.

 

 

M. Bonardeaux a déclaré que le 10 septembre 2007 la Division des droits de l’homme, Ddh, de la Monuc a pu vérifier les allégations relatives à l’existence de fosses communes dans le camp de l’ancien Etat-major du 2ème bataillon de la brigade Bravo (pro Nkundabatware), après le retrait de ces troupes le 2 septembre 2007. Ce camp est situé dans le territoire de Rutshuru à 65 km au nord de Goma. L’équipe d’enquête a pu constater l’existence de trois fosses communes dans cette zone. Selon des sources locales, avant le retrait du 2ème bataillon une semaine plutôt, trente civils auraient été détenus dans ce camp, dont trois auraient réussi à s’enfuir. Le 18 septembre 2007, une équipe mixte composée de la Ddh de la Monuc et de l’auditorat militaire s’est rendue à Rubare pour y mener une enquête préliminaire. Elle a constaté la présence d’au moins 9 cadavres visibles. M. Bonardeaux a rappelé à cette occasion que l’enquête conjointe de la Monuc et de l’auditorat militaire général sur le massacre de Buramba commis les 9 et 10 mars 2007 a conclu que les militaires du 2ème bataillon de la brigade Bravo (pro Nkundabataware) étaient responsables de la tuerie d’au moins 15 civils. Par ailleurs, la Ddh a reçu d’autres allégations des exécutions arbitraires de prisonniers par ces militaires dissidents, avant le retrait de leurs positions. La vérification de ces allégations est en cours. 

 

Dans un autre chapitre, le porte-parole onusien a signalé au cours de cette même conférence de presse que la Monuc a reçu des informations vérifiées attestant du recrutement d’enfants par différents groupes armés, notamment les forces dissidentes de Laurent Nkundabatware. Il a rappelé que dans le cadre de la mise en œuvre de la résolution 1612, le rapport du Conseil de sécurité des Nations Unies signale que plusieurs enfants sont retenus par leurs commandants et menacés s’ils déclarent leur âge véritable lors des programmes de démobilisation. Au cours des tentatives de mixage, plusieurs centaines d’enfants ont été découverts dans les différents groupes armés actifs au Nord-Kivu. Dans la zone de Mohetoa et Nyamitaba, Laurent Nkundabatware aurait recruté 200 mineurs. L’officiel onusien a aussi rapporté que les partenaires de la protection de l’enfance oeuvrant dans les provinces de l’Est ont signalé que les enfants qui fuient les groupes armés sont souvent arrêtés par les Forces armées régulières ou Fardc. La Monuc a rappelé que la justice militaire n’a pas autorité sur les mineurs. Les enfants ayant joint les groupes armés ne peuvent en aucun cas être accusés d’insurrection ni de désertion. De manière globale, la Monuc exhorte les différents groupes armés à relâcher les mineurs au sein de leurs troupes et à cesser dans le même temps et sans délai leurs recrutements. En particulier, elle condamne fermement les recrutements d’enfants qui se poursuivent au Nord-Kivu, tant par le Cndp, mouvement politico-militaire de Laurent Nkundabatware, que par les autres groupes armés comme les Mayi Mayi (résistants autochtones) et les Fdlr (résistants rwandais). 

 

Le porte-parole de Ocha, le bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies, a donné un bref aperçu de la réponse onusienne au Nord-Kivu. Ce dernier  fait face à pas moins de 299.000 personnes en déplacement forcé entre décembre 2006 et ce mois de septembre 2007. Actuellement l’officiel onusien a souligné d’emblée la difficulté principale pour  l’assistance humanitaire due au manque d’accès aux victimes pour cause d’insécurité. Les humanitaires n’ont pu se rendre qu’à Mushake, Sake, Rutshuru et Nyamilima. Dans les sites de Mugunga et Bulengo, principalement zones de déplacement depuis les récents affrontements, 13.000 familles (soit 65.000 personnes)  ont été enregistrées. La plupart de ces familles démunies de tout ont bénéficié de distribution de vivres. Des enfants, au nombre de  12.000,  ont été vaccinés contre la rougeole ainsi que 5.000 d’entre eux ont subi l’opération de déparasitage. Des femmes enceintes, au total 400, ont reçu le vaccin contre le tétanos. Plus d’un millier ont été soignés contre les diarrhées.  Enfin 18.000 familles à Mungunga-Bulengo, Mushake, Bweremana-Bitonga et Minova ont reçu des kits en biens non alimentaires. Actuellement, les travailleurs humanitaires font du porte à porte pour atteindre tout le monde. La prochaine étape de l’assistance consiste à renforcer les interventions en eau et en assainissement sur ces deux principaux sites de Mugunga et Bulengo où deux cas de choléra ont été recensés.  (Agence catholique D.I.A. – www.dia-afrique.org)

 

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22