Insécurité à l’Est: Nkunda, le chantage sur Kabila ?

11 octobre 2007

Actualités

L’Avenir Quotidien – Omer Nsongo die Lema

* Depuis 2001 qu’il est en fonction, Joseph Kabila a beaucoup donné. Trop même, pensent certains ; le souci primordial étant la normalisation de la vie politique en RDC ; * Les humiliations, il les a vécues et les vit comme jamais chef d’Etat congolais, en 47 ans d’Indépendance, ne les subit ; * A voir cependant comment Laurent Nkundabatware qui ne représente rien ni politiquement ni militairement se permet de narguer l’ordre institutionnel issu des élections, ordre comprenant d’un côté le Pouvoir, de l’autre l’Opposition politique, tout indique que le problème est ailleurs ; * Le moment est certainement venu pour que la diplomatie parlementaire accompagne réellement le chef de l’Etat dans la résolution définitive de la crise des Grands Lacs…

Dans la livraison d’hier mercredi 10 octobre 2007, il a été démontré comment Laurent Nkundabatware continue de jouir d’une sorte de garantie à l’impunité alors que par son insurrection à essence ethnotribale, il démolit littéralement toute la superstructure politique issue de l’Accord de Lusaka, de l’Accord global et inclusif ainsi que du processus électoral présentés en justificatifs de la guerre du 2 août 1998, donc tout ce que les partenaires extérieurs font pour la RDC. Des pertes en vies humaines, en financements extérieurs des différents programmes et en destruction de l’écosystème sont tellement immenses que n’importe quel esprit averti aurait du mal à admettre que tout le mal fait au Congo a pour but de protéger de quelque génocide la minorité tutsi. C’est, du reste, sûr que le jour où un cinéaste s’aviserait à produire un documentaire sur les crimes qui se commettent en RDC au nom de la communauté tutsi congolaise, celle-ci serait prise de honte en ne se reconnaissant ni dans son leadership politique, ni dans la soldatesque commandée par Laurent Nkundabatware. C’est déjà assez significatif que cette communauté n’ait pas donné à la représentation nationale un député national et à la représentation provinciale uni député provincial. Il y a, à dire vrai, rupture consommée entre le  » sommet  » et la base tutsi ; d’où le forcing du  » sommet  » en tintamarre pour se faire entendre.

Ni politiquement, ni militairement

C’est que, en réalité, Laurent Nkundabatware ne vaut rien politiquement. Il serait candidat président de la République, candidat député national, candidat député provincial ou candidat gouverneur de province qu’il n’aurait même pas recueilli la totalité des voix de la communauté tutsi congolaise. Au cours de son point de presse du 13 septembre 2007, Joseph Kabila a mis le doigt dans la plaie en déclarant, citation :  » Moi, je connais les représentants de la population du Nord et du Sud-Kivu, et parmi ces représentants – que ça soit à l’Assemblée nationale ou à l’Assemblée provinciale, je ne connais pas M. Nkunda. Je ne connais pas un sénateur ou un député qui s’appelle Laurent Nkunda « . Fin de citation. Même militairement, il ne vaut rien non plus ! Autrement, l’expertise dont il se vante, et avec laquelle il semble épater certains partenaires extérieurs, il l’aurait mise au service du Rcd pour neutraliser les Interahamwe et les ex-Far qui écumaient l’Est entre 1998 et 2003. D’ailleurs – c’est important de le souligner – s’il y a eu près de 20 mille éléments Interahamwe et ex-Far rapatriés au Rwanda, c’est grâce à l’action combinée  » Gouvernement de Kinshasa-Monuc-Union européenne « . Depuis, ils sont estimés entre 6 à 7 mille restés au pays. La preuve qu’il ne vaut rien militairement, c’est que depuis 2003 qu’il a refusé d’intégrer les Fardc, Nkundabatware n’a attendu que le fameux mixage  » Fardc-Cndp  » en 2007 pour prétendre attaquer et neutraliser les Fdlr ! Or, le résultat sur le terrain est qu’après que les Fardc aient mis fin au mixage en accord, au demeurant, avec la Communauté internationale attachée plutôt au brassage, on n’entend plus Laurent Nkundabatware lancer des assauts contre ces forces. Par contre, l’homme trouve dans toute attaque Fardc contre les insurgés un apport des Fdlr. C’est bien la preuve qu’il est tout, sauf le grand chef militaire qu’il se dit être…

Tout pour affaiblir Kabila

Comment alors expliquer qu’un leader politique ténébreux, doublé d’un chef militaire douteux, devienne soudain un interlocuteur valable pour le Gouvernement congolais selon un critérium élaboré on ne sait par quelle puissance membre de la Communauté internationale ! En le faisant, cette puissance ou cette collusion des puissances n’a, en définitive, aucune considération pour le peuple congolais dans sa diversité et dans sa globalité. En effet, après avoir poussé ce peuple aux élections, et après que la communauté tutsi congolaise – qui a participé à ce processus – ait décidé souverainement de ne voter ni pour Ruberwa pourtant candidat à la présidence de la République, ni pour un député provincial susceptible de la représenter, il ne restait à nos partenaires extérieurs qu’en à prendre acte. C’est cela, le courage de l’honnêteté. Le profil de Laurent Nkundabatware ainsi établi, on ne peut que se demander pourquoi veut-on alors imposer à Joseph Kabila – élu tout de même Président de la République à 58 % par le peuple congolais – un général qui s’est déchu volontairement et qui a fait le choix délibéré de devenir rebelle, donc qui s’est mis en marge de la société congolaise ! Les annales nous renvoient au fameux  » statut identique  » que la Communauté internationale avait, autrefois, imposé au Gouvernement congolais en le mettant sur un même pied d’égalité avec le Rcd et le Mlc, pourtant mouvements insurrectionnels. En 2000, participant à 55ème assemblée générale de l’Onu, le président angolais Edouardo Dos Santos s’était même emporté en se demandant comment on avait fait cette  » chose-là  » à un Gouvernement qui n’avait pas militairement capitulé ! Aussi, le face-à-face  » Kabila-Nkundabatware  » auquel on tente d’amener Kinshasa a tout d’un chantage exercé sur le Président de la République. Or, depuis janvier 2001 qu’il est aux affaires, Joseph Kabila a beaucoup donné. Trop même, pensent d’aucuns ! Pour l’Histoire, on peut rappeler :
Sun City I, lorsque le Rcd et le Mlc avaient fait pression sur la Facilitation Masire et le président sud-africain Thabo Mbeki pour qu’il ne siège pas parmi ses pairs, à l’ouverture des travaux, cela au nom du  » statut identique  » ;
Sun City I, lorsque le Rcd et l’Udps avaient refusé de reconnaître l’Accord signé à cette occasion alors que la Communauté internationale avait enjoint le Rcd d’intégrer cet arrangement ;
Sun City II, lorsque l’Accord global et inclusif l’avait dépouillé de ses prérogatives régaliennes ; ce qui se constatera d’ailleurs dans la Constitution de la Transition ;
les affaires  » Kasongo « ,  » Mutebusi  » et  » Nkundabatware », lorsque le Rcd avait ethno-tribalisé un défi pourtant fait à la Nation. Pis, Joseph Kabila a subi moult humiliations. Pendant la campagne électorale, par exemple, il a vécu dans sa chair les thèses  » congolité « ,  » test Adn »,  » photo en garde du corps de Kagame « ,  » lettre Eric Lenge « ,  » vente uranium à l’Iran et à la Corée du Nord « ,  » injure faite aux Kinois pendant la campagne électorale « ,  » candidature sponsorisée par les Occidentaux « . Dans la ville de Kinshasa, il a vu les siens (députés, gardes du corps) malmenés par les Bembistes et les Tshisekedistes. Un obus, parti de la primature où Bemba avait ses bureaux, est même tombé dans l’enceinte du Palais de la Nation. La dernière humiliation en date, c’est cette affaire d’interview  » Wilson Jackson « . Bref, tout a été entrepris pour l’affaiblir avant, pendant et après les élections.

Vers la balkanisation de la RDC ?

Que veut-on encore prendre de Joseph Kabila avec, cette fois, pour instrument de chantage le fameux Laurent Nkundabatware ? Serait-ce, comme certaines sources le laissent entendre, la balkanisation de la RDC avec la création de la fameuse  » République des Volcans  » ? Cette question, on ne peut que se la poser dans la mesure où aucune de toutes les revendications de Nkunda ne nécessite le dialogue auquel il s’accroche. Cela a été suffisamment démontré dans la livraison d’hier. Hier même, sur  » Voa « , il s’est limité à justifier ce dialogue par le problème des réfugiés tutsi congolais et par celui des Fdlr. Or, les deux problèmes relèvent de la compétence des Etats. Précisément des Gouvernements congolais et rwandais. Aussi, à partir du moment où ces deux revendications fondamentales de Nkunda se vident d’elles-mêmes, il ne reste que la question de balkanisation. A ce propos, on peut bien se demander comment la Communauté internationale a dépensé au cours de ces sept dernières années près de 20 milliards de dollars Us dont près des ¾ pour le fonctionnement de la Monuc ; le reste étant réparti dans les programmes  » financement du Dialogue intercongolais « ,  » fonctionnement des Institutions 1+4 « , « Appuis budgétaires « ,  » Bceco »,  » Conader « ,  » Pnmls « ,  » Ucop »,  » brassage de l’armée et de la police « . Au cours du même point de presse du 13 septembre dernier, Joseph Kabila a averti l’opinion de sa capacité de résistance.  » …moi, je peux supporter beaucoup, beaucoup de pressions « , a-t-il dit. Mais, c’est aussi à la même occasion qu’il a eu à déclarer :  » Il ne faut pas dénigrer mon pays ; il ne faut pas dénigrer mon peuple, ni les institutions de la République « . L’instrumentalisation de Nkundabatware étant évidente, et le rôle qu’il joue semblant bien dépasser sa capacité de perception des enjeux réels du Congo et de la région des Grands Lacs, que reste-t-il à faire de cet homme désormais aux abois ? Ce que nous disions dans l’édition d’hier : le neutraliser. Simplement…

Demain :  » Nkunda pour perturber les élections 2008 à 2011 ? « 

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22