L’armée progresse au Nord-Kivu

11 octobre 2007

Actualités

(Le Devoir )
Goma — Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont gagné du terrain sur les troupes dissidentes au Nord-Kivu et annoncé hier la mort de 101 combattants, dont 85 soldats insurgés, après la reprise de la localité de Karuba.«Nous contrôlons Karuba depuis hier [mardi]. L’ennemi a abandonné 85 corps sur le terrain. Nous avons perdu 16 soldats et comptons 27 blessés, dont cinq graves», a déclaré le colonel Delphin Kahimbi, commandant en second des FARDC au Nord-Kivu. «Depuis la rupture de la trêve, ce sont les plus lourdes pertes qu’ils ont subies», a-t-il ajouté.

Le porte-parole du mouvement politico-militaire de Nkunda, René Abandi, a déclaré que les FARDC avaient pilonné leurs positions, que des blessés étaient ramenés vers leurs bases, mais qu’il ne disposait pas de bilan pour le moment. Des affrontements se sont poursuivis dans cette zone hier jusqu’à la tombée de la nuit, pour la quatrième journée consécutive. La Mission de l’ONU en RDC (MONUC) a confirmé la progression des FARDC sur le terrain après deux jours d’intenses combats, mais elle ne disposait pas de bilan.

L’officier dissident tutsi congolais Laurent Nkunda avait annoncé lundi la fin de la trêve instaurée le 6 septembre sous forte pression de la MONUC — et violée depuis à plusieurs reprises –, annonçant une offensive active contre les FARDC partout où il estimait que ses troupes étaient attaquées. «Nkunda [...] a commencé à attaquer nos positions avancées. Nous n’avons fait que riposter. Mais alors que nous étions jusqu’à présent en situation de défense active, nous exerçons maintenant notre droit de poursuite pour déloger les insurgés chaque fois qu’ils bloquent notre déploiement», a affirmé le colonel Kahimbi.

Hier à Kinshasa, le porte-parole de la MONUC a déclaré que «l’initiative de l’attaque [venait] de l’ex-général Nkunda et de ses éléments», alors que les Casques bleus apportent un soutien logistique aux FARDC mais ne sont pas engagés à leurs côtés sur le terrain. Dans l’après-midi, Paris a renouvelé son soutien à la MONUC et vivement déploré la rupture de la trêve.

Des tirs signalés au Nord-Kivu, fuite des populations
Des tirs d’artillerie ont été signalés jeudi matin près de Mushake, au Nord-Kivu, au lendemain de l’appel de l’officier dissident Laurent Nkunda à un cessez-le-feu dans cette province de l’est de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris auprès de l’ONU. « Il y a des tirs ce matin (jeudi) à 2 ou 3 km de Mushake », localité située à une trentaine de km au nord-ouest de la capitale provinciale Goma, a déclaré à l’AFP le major Prem Tiwari, porte-parole militaire de la Mission de l’ONU en RDC (Monuc) au Nord-Kivu.

« Les Forces armées de RDC (FARDC) sont à environ 2 km de Mushake, où les soldats ralliés à Nkunda tiennent une importante position. Il semble que ce soient les FARDC qui aient commencé à tirer », a-t-il poursuivi. « La base opérationnelle mobile de la Monuc (déployée le 4 octobre à Mushake) a reçu l’ordre de se replier. De nombreux déplacés (qui s’étaient réfugiés autour de cette base) fuient en direction de Kilolirwe », l’un des bastions de Nkunda situé à plus de 25 km au nord, a-t-il ajouté.

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22