Afrique: Le coût des guerres

14 octobre 2007

Actualités

 L’organisation Oxfam International publie une étude selon laquelle les guerres en Afrique ont coûté 284 milliards de dollars aux économies du continent de 1990 à 2005. Une somme qui correspond au montant de l’aide internationale fournie au continent durant cette période. Oxfam a recensé 23 conflits qui ont selon elle réduit les économies de 15% en moyenne par année. Cette estimation prend en compte des coûts tels que la hausse des dépenses militaires, la perte de l’aide au développement, l’augmentation des prix, la hausse des dépenses médicales…

C’est un chiffre choquant: 284 milliards de dollars. C’est le coût cumulé des guerres qui se sont déroulées sur le continent africain entre 1990 et 2005, et qui correspond plus ou moins à l’ensemble des sommes de l’aide au développement pendant la même période.

L’organisation Oxfam International a fait ce macabre calcul, et y ajoute ce commentaire: « Cette somme aurait pu résoudre la crise du sida, empêcher le développement de la tuberculose et du paludisme, fournir de l’eau potable, la santé et l’éducation », s’insurge Irungu Houghton, conseiller de Oxfam.

Le calcul prend en compte le coût des violences et des destructions qui ont ravagé plusieurs pays du continent pendant cette période, les dépenses suplémentaires d’armement, le développement perdu, les dépenses médicales provoquées par les guerres… Ainsi, le Burundi, qui avait projeté une croissance de 5% par an, a vu son économie se réduire en moyenne de 1,1% pendant son long conflit. Le Libéria, pour sa part, a connu une guerre civile qui a fait 250000 morts et ravagé une région riche du pays. C’est d’ailleurs la présidente du Libéria, élue après la fin de cette guerre cruelle, Ellen Johnson-Sirleaf, qui a rédigé la préface de ce rapport.

Ce sont des estimations arbitraires, évidemment, mais qui sont destinée à frapper les opinions, et d’abord en Afrique, victime et acteur de ses propres drames, même si elle n’est évidemment pas seule en cause, loin de là. Mais le rapport dOxfam International ne rentre pas dans la question de l’origine ou de la responsabilité de ces conflits, ce n’est ni l’objet de cette étude, ni la vocation de cette organisation d’aide au développement.

Ce rapport entend surtout frapper les esprits, en appui de la campagne internationale lancée contre le commerce des armes légères, les plus utilisées dans les guerres civiles africaines. 153 pays ont voté l’an dernier à l’ONU pour commencer à négocier un traité international pour réglementer le commerce de ces armes, mais quelques pays ont bloqué tout progrès: Cuba, Inde, Iran, Israël, Pakistan, États-Unis… Le rapport d’Oxfam vient leur rappeler quelques faits dérangeants -sans grande illusion, hélas, sur les chances de leur faire changer d’avis.

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22