La MONUC accusée de soutenir Laurent Nkunda: Le gouverneur du Nord Kivu demande une enquête

17 octobre 2007

Actualités

Les habitants de Masisi-Centre , au Nord-Kivu ont manifesté samedi contre les Casques bleus de la MONUC (Mission des Nations Unies au Congo ) qu’ils accusent de soutenir le général dissident Laurent Nkunda. Selon la radio Top Congo, la population a manifesté suite aux rumeurs indiquant que la MONUC aurait tracé une ligne blanche empêchant les FARDC (Forces armées de la RD Congo) de déloger les insurgés qu’elles ont encerclés dans la localité de Mushake.


Joint au téléphone, le porte-parole de la MONUC/Nord-Kivu, Claude Cyrille, a fait savoir qu’il s’agissait des rumeurs visant à discréditer la MONUC. La MONUC, a-t-il affirmé, continue à soutenir les FARDC sur le plan logistique notamment dans le transport des munitions, des armes , des blessés, avant d’ajouter qu’elle soutient les efforts du gouvernement pour se doter d’une armée professionnelle.
Par ailleurs, M. Kemal Saïki, porte-parole de la MONUC/Kinshasa, a de son côté souligné que les combats sporadiques se poursuivent entre les FARDC et les éléments rebelles de Laurent Nkunda dans le district de Masisi. Bien que la MONUC n’ait pas participé aux combats, a-t-il relevé, elle continue cependant à appuyer les FARDC notamment sur le plan de la logistique militaire. La MONUC a mis en place un dispositif pour protéger la population civile, a- t-il indiqué.

Le gouverneur du Nord Kivu demande une enquête internationale sur le soutien militaire à Laurent Nkunda

Le gouverneur de la province du Nord Kivu de République démocratique du Congo (RDC), Julien Paluku a demandé dimanche l’ouverture d’une enquête internationale sur le soutien militaire apporté au général dissident Laurent Nkunda.
S’exprimant à la Radio France internationale, le gouverneur du Nord Kivu a indiqué que l’ouverture d’une enquête internationale permettrait d’établir les responsabilités des uns et des autres sur le soutien que bénéficie le général dissident de la part de certains pays frontaliers de la RDC.
« Car avec 4.000 hommes dans la brousse et les montagnes de Masisi, Laurent Nkunda ne peut pas survivre seul. Il doit donc pouvoir bénéficier du soutien de quelques pays. C’est pour cela que nous continuons à demander l’activation de la commision conjointe de vérification des nos frontières avec le Rwanda, le Burundi et l’Ouganda », a déclaré le gouverneur du Nord Kivu.
Depuis le début du mois d’octobre, de violents combats opposent les hommes du général dissident Laurent Nkunda aux Forces armées de la RDC (FARDC), dans le territoire de Masisi, à environ 40 kilomètres au nord-ouest de Goma, chef-lieu de la province du Nord Kivu. Les deux parties observent un cessez-le-feu depuis mercredi dernier.
Dans sa déclaration faite devant les membres du conseil des ministres du gouvernement réunis vendredi dernier à Kinshasa, le ministre congolais de la Défense nationale et des anciens comabattants, Tshikez Diemu a rappelé que « l’ultimatum du gouvernement et des FARDC lancé aux élements de Nkunda et ses homms expire au plus tard le 15 octobre 2007 à minuit ».

© Copyright Xinhuanet

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22