Lettre ouverte: Monsieur James Watson, ayez le courage de retracter vos propos racistes sur les Noirs

18 octobre 2007

Actualités

morrisonaubrey.jpg180pxjameswatson.jpg

 ( Aubrey Morrison et James Watson)

jeudi 18 octobre 2007 Mon cher Monsieur James Watson, Bonjour, Monsieur. Voila donc devant une nouvelle provocation de votre part. Vos affirmations de hier qui ont fait le tour du monde et qui sont reportés par tous les quotidiens et les télévisions du monde entier  sont très choquantes et blessent d’une manière profonde l’humanité et en particulier  les hommes et les femmes de l’Afrique. Elles blessent aussi moi-même comme occidental et missionnaire pour plus de 35 ans en République Démocratique du Congo, et je ne vous cache toute mon indignation et toute ma désapprobation  J’ai vécu et je connais bien les africains. Pendant plusieurs années j’ai enseigné dans des écoles et je connais bien le niveau d’intelligence des africains qui, selon moi,  n’est pas inferieure  au niveau des occidentaux, et dans beaucoup de cas, même avec le peu de moyens disponible dans le milieu africain,  supérieur aussi. 

Beaucoup de personnalités du monde scientifique sont intervenu et ont courageusement dénoncé que vos propos « n’ont aucun fondement mais au contraire ils sont très offensifs ».  Comme Prix Nobel de la médecine et pionnier du DNA  les polémiques que vous venez de soulever avec votre affirmation tout en disant que  « Les Noirs sont moins intelligents que les Blancs » ne vous honorent pas et ne font que rouvrir le problème hitlérien du  racisme qu’on pensait avoir éliminé avec la dernière guerre mondiale en Europe et en Sud Afrique et aux Etats-Unis un peut plus tard. Non, Monsieur, une telle affirmation n’est pas digne de vous, et de votre état d’homme de science.    Et c’est triste qu’encore aujourd’hui il y a des hommes, comme vous qui pensent d’une telle manière, en catégorie de discrimination raciale.  Car, hélas,  le racisme est encore là au profond de votre cœur, et semble s’enraciner davantage et inexorablement  avec ses multiples ramifications dans vos pensées que nous voudrions bien voir comme modèles du vivre humain. Vous êtes un médecin, un grand homme de science, un chercheur, mais votre affirmation est malheureusement une grande honte pour l’humanité, surtout en ce temps que nous nous voulons le monde plus humain et fraternel où il fait bon vivre pour tous et où tous peuvent trouver leur épanouissement et leur développement. Mais je constate que l’esprit des guerres raciales des Etats-Unis revient de temps en temps et ne vous épargne nullement. 

Dans vos écrits, « La double hélice », « ADN, le secret de la vie », « Gènes, génomes et société », à coté d’un langage scientifique vous avez toujours employé un léger ton raciste. Et cela surtout à partir de l’an 2000, quand vous vous êtes intéressé en particulier du gène et la couleur de la peau.  Non, vous n’êtes pas nouveau a des affirmations et déclaration controverses sur la politique, la sexualité, et les races, qui vous entrainent dans un certain climat de 

En conclusion, mon cher Monsieur, Prix Nobel de la médecine, je vous prie, au nom des centaines de millions d’africains éparpillés dans le monde,  de bien revenir en arrière et de leur demander pardon. Je parle aussi de  tous ceux africains qui habitent  votre pays les Etats-Unis. 

Mais qu’est-ce.que c’est l’intelligence ?  Personne ne peut donner une réponse satisfaisante et complète. Car de quelle intelligence parlons-nous ? C’est sur que les gènes y entrent, mais n’oublions aussi les rencontres, les enseignants, l’école, la famille, la société, les églises, le milieu, la richesse, la pauvreté, les maladies, l’alimentation, les lectures, les médias, etc.  Monsieur, au moment que vous prenez une aspirine pour soulager vos maux de tête, souvenez-vous que celui qui a découvert ce médicament est Aubrey Morrison, un professeur en médecine biologique moléculaire et pharma logique à la Washington University Saint Louis. Et en plus rappelez-vous que cet homme est noir. Et alors, Monsieur,  humblement, sachez bien reconnaître la faute et dites à tous les noirs que votre bêtise n’a aucun fondement scientifique.    Merci de l’attention 

Kakaluigi 

www.kakaluigi.unblog.fr  

L’affirmation remplit la une de The Independent : James Watson, biologiste et généticien récompensé en 1962 par le prix Nobel pour avoir explicité la structure en double hélice de l’ADN, estime que « les politiques d’aide à l’Afrique noire ne peuvent pas fonctionner car elles reposent sur l’idée que les Noirs  sont aussi intelligents que nous ; or toutes les données prouvent le contraire« . Le quotidien britannique de gauche rappelle que Watson, 79 ans, qui à la tête d’un grand institut de recherche aux Etats-Unis, est connu dans le milieu scientifique pour ses positions sexistes et également pour ses convictions scientifiques positivistes – du genre, « la ‘bêtise’ pourra sous peu être guérie » ou « dans les dix ans à venir, on trouvera les gènes responsables de la différence d’intelligence entre les êtres humains », ou encore « grâce à la génétique, on pourra bientôt rendre toutes les femmes jolies, ce qui sera vraiment super ».
Le journal rappelle évidemment que les preuves scientifiques que brandit Watson sont tout sauf incontestables.
La littérature scientifique exposant des arguments en faveur d’une infériorité raciale des Noirs est abondante.
En règle générale, elle repose sur des tests de QI dont on ne sait jamais ce qu’ils mesurent exactement, entre influence du milieu, éducation, préjugés sociaux, capacités personnelles. Dans un ouvrage limpide, The Mismeasure of Man (1981) [La mauvaise mesure de l'homme], le grand chercheur Stephen Jay Gould montrait d’ailleurs comment ces méthodes sont biaisées et peu scientifiques.
La nouveauté, lancée en 1994 avec l’ouvrage polémique The Bell Curve, est que certains cherchent ouvertement dans la génétique une explication scientifique soutenant leurs thèses racistes, commente The Independent, pour qui les commentaires de Watson « rappellent à tous le genre d’attitudes ou de convictions qui existent parfois encore au plus haut niveau des instances scientifiques mondiales ». 

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22