La société civile dénonce « l’inconstance » de Kinshasa face à Nkunda

27 novembre 2007

Actualités

 

 La société civile de la République démocratique du Congo (RDC) dénonce « l’inconstance de l’action » du gouvernement à l’égard du général déchu Laurent Nkunda qui continue à entretenir l’insécurité dans l’est du pays, indique un communiqué reçu mardi à l’AFP.

« La société civile condamne l’inconstance de l’action gouvernementale face aux attaques répétées de Nkunda (…) », souligne le texte publié en marge d’un atelier regroupant à Kinshasa les délégués des onze provinces du pays. 

« Face à cet attentisme, et en vue d’éviter le découragement des troupes au front, la société civile demande instamment au gouvernement de repenser ses stratégies », poursuit le communiqué. 

La région du Nord-Kivu est depuis la fin août le théâtre d’affrontements entre les FARDC, qui y ont massé plus de 20.000 hommes et quelque 4.000 insurgés ralliés à Nkunda. 

Tutsi congolais, Laurent Nkunda refuse de désarmer et se pose en défenseur de sa communauté contre les rebelles hutus rwandais basés depuis 13 ans dans la région et estimés à 6.000 par l’ONU. Il accuse l’armée de pactiser avec ces rebelles, dont certains ont participé au génocide rwandais de 1994, essentiellement dirigé contre les Tutsis. 

Pour mettre fin aux souffrances des populations, la société civile pense qu’il faut « capturer Nkunda et le livrer auprès des juridictions compétentes ». 

Elle demande en outre de désarmer toutes les autres « forces négatives » opérant dans l’est, en référence aux rebelles hutus rwandais. 

La société civile affirme par ailleurs appuyer la Cour pénale internationale (CPI) dans ses efforts pour « ouvrir des enquêtes dans la région et demande à toutes les organisations et personnes de bonne volonté de lui prêter leur collaboration ». 

Cette position a été adoptée « après un examen minutieux des rapports de terrain et de la Mission de l’ONU en RDC (Monuc) au sujet des tueries et des attaques de déplacés ainsi que des pertes en vies humaines dans les rangs de nos forces armées ». 

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22