Les “WASHENZI” de l’Université “La Sapienza” de Rome

16 janvier 2008

Billet du jour

Rome, ce mercredi 16 janvier 2008 

J’ai suivi pour toute la journée de ce mardi 15 janvier tout ce que étai en train de ce se derouler dans la « cité universitaire » de « 
La Sapienza » de Rome. E le mot en swahili « washenzi » m’est resonné instamment dans ma tete. Washenzi veut dire « sauvages, imbeciles, idiots, sans intelligence… ».
  A’ l’occasion de l’ouverture de l’année academique le Recteur de l’Université a adressé une invitation au Pape Benoit XVI. Le Pape avait bien accepté cette invitation et s’apretait à intervenir ce jeudi 17 janvier 2008. pour donner une leçon magistrale de rentrée. Avant lui, Jean-Paul II avait accepté et, en 2003, personne ne trouvait rien à redire au fait que le pape polonais devienne lauréat honoris causa de cette même université. C’est à partir de la semaine passée qu’un groupe de 70 enseignants avait écrit une pétition   pour demander que la visite d’un pape aussi « réactionnaire » soit annulée dans la quelle ils ressortissent un texte du cardinal Ratzinger, où – disent-ils – il prétend que « le procès Galilée fut raisonnable et juste ».
 Scandale, obscurantisme,  ils ont crié. À cela s’ajoutent des mouvements estudiantins soutenus par l’extrême gauche laïque, qui manifestent bruyamment et violemment, occupant l’université. Ils ont même organisé une « semaine de la laïcité » qui a débuté par la projection d’un film sur… Galilée. Le Saint-Siège, par mesure de sécurité et soucieux d’éviter des débordements, a donc préféré annuler la visite.

L’Italie toute entiére crie que cet événement est une honte et  un grand fait d’intolérance.  En tant qu’italien  je suis indigné et j’ai déshonneur de cette université et de la formation qu’elle peut dispenser aux centaines de jeunes que la fréquentent. On reste sans voix devant les dégâts provoqués par un tel malentendu. Car la « petite » phrase invoquée par les doctes universitaires n’est pas de Ratzinger, mais de Feyerabend, philosophe autrichien, cité par l’alors cardinal dans un discours de… 1990 où, réhabilitant justement le lien foi et raison, il expliquait comment le procès Galilée fut ensuite utilisé pour symboliser l’obscurantisme catholique !  Mais les « washenzi » qui se disent laics et maitres de la culture ont perdu leur occasion de pouvoir se confronter avec une autre voix, bien différente que la leur, mais une voix qui a une autorité. En plus, et cela n’est pas démocratique, imposer et faire taire cette voix. 

« C’est vraiment refuser de lire sérieusement le pape que d’en faire un ennemi de la science : le rapprochement entre science et foi est justement l’un de ses thèmes de prédilection. Reste que cette polémique peu glorieuse, venant d’universitaires, témoigne, après d’autres cas (ses critiques sur la gestion de Rome corrigées ensuite par le Vatican ; son intervention récente contre l’avortement mal perçue en plein débat politique sur le sujet), d’une sérieuse dégradation de la relation qui lie le pape à une partie du peuple italien. » (cfr. La croix de ce mercredi 16 janvier 2008). © kakaluigi 2008.

 

 

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22