6 février 2008

Billet du jour

Mercredi des Cendres
En ce début de Carême

Le monde n’engendre qu’illusions, il gémit en exilé et crie sa désolation de n’éprouver que ton silence, Seigneur. Quant à moi, tu me manques ; dans le tréfonds de mon cœur, ta place reste marquée par un grand vide.

Cependant, toi, hôte mystérieux, tu te révèles en transparence. Je te reconnais sans jamais te saisir. Et je sais que tu combles ton bien-aimé même quand il dort.
Qui sème dans les larmes, moissonnera un jour dans la joie. Ce sera le cheminement de ce carême.
« On s’en va, on s’en va en pleurant…
On s’en vient, on s’en vient en dansant. » (Ps. 126)

Toi, Père, sois loué pour m’avoir donné part à l’héritage des saints ; tu m’as choisi et placé dans la famille de ton Fils. Sois loué de m’avoir révélé le sens de mon existence et surtout la joie d’aimer ; c’est plus que je n’aurais jamais osé te demander ici-bas.

BON CAREME A VOUS TOUS!

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22