Nilikuwa « Kadogo » (2e)

13 février 2009

Histoires

2.  Mon uniforme de soldat

Le matin je me réveillais très tôt, toujours avant les autres. Toujours prêt pour préparer le petit déjeuner de mon comandant et en plus, prêt aussi pour donner les ordres à mes compagnons pour que Baba P soit content de nous autres, « ses kadogo ». On nous appele Kadogo – le « petit », en swahil, mais aussi « chose très petite qui n’a pas d’importance ».

 J’ai eu l’impression que Baba P., mon comandant est un homme très sévère. Sa manière, tout à lui de donner des ordres, de se comporter avec les soldats, est très dure et très rude. Quand les choses ne marchent pas bien il puni inexorablement. Et pourtant avec moi il est toujours très aimable et souriant. Ce matin je me suis réveillé et je me suis levé sans penser de m’avoir couché tout nu. Je me retrouve donc nu, même sans un petit caleçon qui puisse couvrir ma nudité. Trop d’émotions, mais surtout trop de fatigue du soir m’avait obligé à m’allonger dans le lit en me déshabillant complètement avec la seule intention de prendre sommeil. Du reste même mes compagnons allaient au lit déshabillés. Je cherche donc de quoi m’habiller, et je trouve tout prés de moi mon uniforme de soldat tout neuf. J’ai un grand sursaut de cœur. J’avais toujours rêvé un uniforme. Toutefois que les soldats passaient da mon village pour l’une ou l’autre raison cette uniforme remplissait mon imaginaire d’enfant et de temps en temps je disais dit à mon pauvre papa « un jour je serais soldat ». Et me voila soldat à 12 ans, avec un uniforme prêt pour moi. Lentement j’avais commencé à m’habiller, comme si j’étais en train de célébrer quelque chose de sacré, avec un cérémonial particulier, et sans me rendre compte que l’uniforme est plus grande que moi, elle avait été préparé pour un homme adulte, et moi « pauvre kadogo » j’aurais du l’adapter à ma petite taille. Soldat à 12 ans, avec une ample chemise et un ample pantalon. Avec des bottes en plastique. La guerre c’est aussi cela : elle ne respecte rien, même la nature. La guerre est au dessus de toute loi, même la loi naturelle : et alors on fait des enfants 12 ans des précoces soldats adultes.

Al-Kazimoto

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22