CARNAVAL 2009 : un masque pour dissimuler

19 février 2009

Billet du jour

Dans l’euphorie de divertissements et camouflages collectifs en un moment de crise globale qui traverse toute société, l’homme sent le besoin de prendre un masque et s’en habiller, certainement pour cacher et parfois dissimuler la vérité de soi-même et du monde qui l’entoure. Politique et Religion aussi parfois camouflés dans des épais masques

Carnaval : 

Une folle course aux masques,

Des journées de folles liesses entre rêves et réalités,

Un faste de couleurs,

Entre joies et  musiques dans les rues de mon quotidien,

Là où j’ai l’habitude de jouer mes cartes journalières de ma vie

Carnaval :

Ce masque qui cache ce visage,

Qui pour un instant tient loin les rides des années qui passent

Et qui fait rêver les fantaisies de mondes de fables,

Des moments passagers,  

Un frémissement nouveau qui comme drogue donne des mouvements imaginaires à tout mon être.

Carnaval, 

Une mascarade collective de divertissements et travestissements,

Un exorcisme de masse pour oublier et  effacer,

Entre les fragiles confines qui marquent le permis et l’interdit,

De rires frissonnés

Et je pense 

A Rio, à Binche, à Vénice, à Tokyo et à tant d’autres villes dans le monde

Et pour un jour les rêves s’envolent vers cette allégresse qui tarde

A colorer la vie.

Et je pense 

Au carnaval de la politique,

Qui se rempli des paroles

Et qui cherche ses masques, toujours nouvelles,  tout au long de l’année ;

Je pense aussi 

Au carnaval d’une certaine religion d’ecclésiastiques  effrontés

Habitués à bien masquer leurs propres intérêts,

Et je pense à moi, 

A mes masques de tous les jours,

Celles perceptibles et celles in évidents,

Celles que les autres remarquent et que moi-même je tarde à percevoir :

Les masques d’un sorcier, ou d’un griot,

Les masques des différents rites qui rythment la vie de mon village

Le masque de ce que je ne suis pas, mais que j’ardemment désire.

Et je pense à nous tous 

Camouflés en mille manières, mais toujours camouflés

A la recherche infatigable des nouvelles couleurs de camouflage.

© kakaluigi 2009

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22