Candidats pour rire

15 avril 2009

Billet du jour

Par  Ben-Clet – Le Potentiel

Dans deux jours, les députés de la République démocratique du Congo vont «élire» ou «plébisciter», à mi-parcours, les membres du nouveau Bureau de l’Assemblée nationale. Sept postes sont à pourvoir. Mais la cellule organisatrice des élections avait enregistré soixante candidatures, dont deux viennent d’avaler, hier, leurs vomissures.

Le décompte, hier soir, donnait des chiffres astronomiques : 5 candidatures à la présidence. 7 à la 1ère vice-présidence. 9 à la 2ème vice-présidence. 5 au poste de rapporteur. 9 à celui de rapporteur adjoint. 10 candidats questeurs et 13 questeurs adjoints. Dans ce pugilat, qui ressemble à la boxe française, se retrouvent côte à côte des candidats issus de tous les bords : Majorité et Opposition.

A décortiquer la soixantaine de noms des prétendants à la succession du «Bureau Kamerhe», l’on voit réellement émerger quelques poids lourds de l’échiquier politique congolais. A côté d’eux pullulent tout naturellement des dizaines de figurants. Bref, des candidats pour rire. Je m’indigne. Et les Apostrophiles s’interrogent.

Qu’est-ce qui motive, indistinctement, la faune politique locale, toutes tendances confondues, à briguer des postes de responsabilité au sein du Bureau de l’Assemblée nationale ? Est-il le meilleur tremplin, le Bureau, pour enfin servir «effectivement» «notre cher peuple» ? Ou n’est-il, en réalité, qu’un stratégique strapontin permettant aux plus habiles d’assouvir, à peu de frais, leurs desseins égoïstement éléphantesques ?

Qu’ils s’étranglent, costumes décomposés en mille et une pièces détachées ; qu’elles s’étripent le chignon, pagnes retroussés au vent, les candidats et candidates membres du Bureau n’impressionnent que les membres de leur famille biologique. Et accessoirement ceux des familles politiques. Quant au reste de citoyens congolais, ils se disent non concernés par des batailles qui se livrent sur Mars pour … la survie d’une race.

Encore une fois, le «scrutin spectacle» que les Honorables députés promettent au peuple, dans deux jours, n’a pas la chance de susciter de l’émotion dans la masse.

En deux ans de règne, les députés ont montré leurs performances en matière de corruption et de détournement des deniers publics. Grâce aux médias, le peuple des électeurs a découvert à quelle sauce il est quotidiennement bouffé au Palais dit du peuple.

Allez ! (Dés)honorables députés, aux urnes. Et que les plus sorciers l’emportent ! Même les candidats pour rire.

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22