Les torchons brûlent à Kigali

6 juin 2009

Actualités

Les torchons brûlent à Kigali dans Actualités 1133b91914

Paul Kagame et James Kabarebe
Paul Kagame, le président du Ruanda, a choisi le « mieux vaut prévenir que guérir » en soumettant le chef d’état major de l’armée ruandaise  James Kabarebe, soupçonné de monter un coup d’état, à un interrogatoire musclé en dépit du fait qu’il a nié tout en bloc! Cette nouvelle confirme ce qu’Info UCDP a annoncé, il y a 2 mois! Qui vivra, verra et la guerre en RDCongo ira finir , là où elle avait commencé! Au Ruanda où les torchons !

  

Les « patates » sont presque cuites: James Kabarebe prêt à prendre le pouvoir au Ruanda: Paul Kagame piégé!!

Apparemment, au Ruanda, tout va bien comme dans le meilleur des mondes! Pourtant, un jeu subtil d’acteurs se joue au sommet du pouvoir ruandais, avec comme acteur principal et véritable maître du jeu, le Chef d’Etat major de l’armée ruandaise
James Kabarebe!

James Kabarebe est le patron de tout le monde: Joseph « Kabila », Nkundabatware, Ntangada Bosco, John Numbi, 

Pendant qu’il assumait la fonction de chef d’état major général ad interim des Forces armées congolaises FAC, James Kabarebe avait  recruté de nombreux officiers subalternes et sous officiers, profitant du fait qu’en cette période de chaos structurel à l’armée
John Numbi, le bras armé de Kabilaoù la fonction primait sur les grades qui étaient gelés, ses recrues étaient promues à des fonctions de commandement créant des frustrations parmi les officiers supérieurs formés dont certains s’étaient retrouvés sous les ordres d’ anciens sous officiers! Ondekane, Kabengele, Shapulu...etc! John Numbi était aussi recruté au cours de la même période tandis que Joseph »Kabila’‘était l’adjoint deJames Kabarebe qui traitait tous les dossiers stratégiques et Joseph des finances! La complicité James Kabarebe-Joseph »Kabila »- John Numbi, date de cette période! Il n’est donc pas étonnant de les voir réunis aujourd’hui sur ce programme funeste où l’opacité est la règle et dont la finalité est à élucider! On prétend même que tous 3 étaient là lors de la chute de Pweto en 2000! L’hypothèse clé correspondant à la finalité de l’action menée par le criminel James Kabarebe sur la région des Grands Lacs est d’évincer du pouvoir son patron le dictateur ruandais Paul Kagame qui est sous haute surveillance des instances de la justice internationale! Ensuite, une fois au pouvoir au Ruanda, il créera un incident du genre assassinat des quelques benyemulenge comme à Gatumba en guise de prétexte pour relancer la crise; étant donné que le dispositif militaire ruandais au Nord Kivu sous couvert des Fardc par la voie de  »l’integration rapide’‘ de Joseph « Kabila », est en place pour l’occupation de cette partie de la RDCongo!
Tout ce qui s’est passé révèle aux congolais la caporalisation scandaleuse du chef d’Etat congolais au criminel ruandais James Kabarebe qui est le véritable maître de jeu qui prépare son coup d’état  au Ruanda!

Sarkozy à Kinshasa: Epreuve sur le droit de l’homme cher à Bernard Kouchner ami du dictateur ruandais Paul Kagame

Pendant ce temps, les josephistes zélés se dépassent en messe noire, en imagination et en ronds de jambes pour écraser et enterrer vivant Vital Kamerhe, le président du parlement en attendant la saga Sarkozy! Les josephistes invoquent tous les diables des enfers pour que le  président français en visite officielle le 26 Mars 2009, ne remarque pas le désordre institutionnel! Quelle est donc la nature de cette visite! Est-ce pour soutenir le pouvoir congolais qui a basculé dans la dictature ou pour tendre la main au peuple congolais qui espère que le droit de l’homme sera au coeur de cette visite dans notre pays où  la vie d’une personne humaine ne vaut pas plus cher que les excréments d’un chien (plus de 8 millions de congolais étaient massacrés et sont privés de justice),  le pouvoir congolais à qui il rend visite, utilise les forces de défense et de sécurité pour brimer, terroriser, massacrer les citoyens qui n’ont plus le droit de s’exprimer ni d’apporter la contradiction! Plutôt que d’y aller pour signer des contrats souvent de type léonin au détriment du peuple congolais, le président français fera oeuvre utile en apprenant au président congolais que:
- la justice est la garantie et la condition sine qua non pour une paix durable!
- la justice politique juste est la garante de la liberté égale pour tous, de la démocratie

Vive la dictature! La « démocratie à la Louis Michel » égorgée: Kamerhe contraint de démissionner: il démissione:
alie bango 3 points!

Aprés s’être fait lapider à Fizi, Baraka, Bukavu au Sud Kivu, Joseph »Kabila »  ne supporte plus de contestation, la repression s’institutionnalise:Les députés qui dénoncent les dérives politiciennes sont intimidés, menacés et la corruption active transforme les députés congolais en pantins applaudisseurs prêts à se vendre pour du futile!  Vital Kamerhe, le Président du parlement,  forcé de démissionner sans débat, a été traqué par le conglomérat d’aventuriers appelés majorité présidentielle  où se retrouvent les « Angwalima », les « Wallace » et les « Kangaushi » qui avaient mis notre pays à genoux et qui sont revenus au pouvoir sous l’étiquette de « Josephistes », pour avoir refusé d’être complice de la haute trahison de Joseph « Kabila » qui s’est arrangé en catimini pour faire entrer dans notre pays une armée d’un pays ennemi du peuple congolais à savoir le Ruanda?! 
A Goma, ça s’accélère, les complices de Tony Blair: Obasanjo, Mpaka, Allan Doss …finalisent la mise en place du scénario CNDP comme outil d’infiltration des agents criminels ruandais de la caste tutsi dans les rouages du pouvoir congolais comme germes de déstabilisation future!
Entre temps, l’ancien secrétaire particulier du dictateur Ruandais Paul Kagame, James Kabarebe a fini de tisser sa toile en RDCongo et il contrôle seul la quasi totalité des forces armées ruandaises,  aprés avoir réussi sournoisement à faire écarter l’ancien chef d’état major général Kayumba Nyamwasa aujourd’hui ambassadeur en Inde et d’autres concurrents comme Patrick Karegeya ancien chef de la sécurité, Gerard Gahima, Théogène Rasingwa… Les patates sont cuites: Kagame vit-il ses derniers jours au pouvoir?
Ci-aprés,  dans une analyse datant du début de l’année 2005 Jean Kalama -Ilunga, coordonnateur de l’Union de Congolais pour la Défense de la Patrie et du Peuple UCDP, force politique de rappel à l’ordre et de proposition avait déjà pointé du doigt James Kabarebe comme responsable criminel!          

 
 
Jean Kalama- Ilunga*
lundi 21 février 2005
spacer dans Actualités

kabarehe

Des informations dignes de foi révèlent James Kabarehe , chef d’Etat Major de l’armée patriotique rwandaise (photo ci-contre), comme le véritable maître de jeu du conflit entre la R.D.Congo. et le Rwanda.

Le scénario consiste à assassiner, par des actions terroristes, les personnalités politiques congolaises de premier plan en vue d’imposer un fait accompli qui portera Azarias Ruberwa, vice-président 1+4 son protégé à la magistrature suprême en R.D.Congo. sans passer par les élections. Ensuite, la prise de pouvoir au Rwanda ne sera qu’une question de formalité qui consistera à éliminer Paul Kagame.

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22