A bon mentir…

19 juin 2009

Billet du jour

Le Potentiel / APOSTROPHE

Au Congo-qui-se-veut-démocratique, l’on abhorre la vérité. Pourquoi ? Tout simplement parce que la vérité blesse tandis que le mensonge guérit

Quid ?

Des professionnels du mensonge au nom de l’Etat ont vu le jour. Ces « dealers », qui se recrutent à tous les niveaux de la pyramide nationale, ont pour mission de faire oublier aux millions de Congolais leur disette et leurs misères multiples.

Ces individus, hommes et femmes, se sont spécialisés dans l’unique option de leur faculté dénommée « l’espoir fait vivre ». Ils ne ratent aucune occasion pour disculper les animateurs des institutions issues des élections de 2006. Ils sont toujours prêts à justifier et expliquer les ratés constatés dans le fonctionnement de ces institutions.

Même dans le cas où leur implication est avérée, les dealers à tout casser arrivent toujours à faire l’avocat du diable. Qu’importe ! Ils sont rétribués grassement pour bourrer le mou au souverain primaire. Lui faire prendre des vessies pour des lanternes.

Imbus du rôle qu’ils sont appelés à jouer dans cette démagogie new look, ils ne s’en cachent pas outre mesure: donner l’espoir et toujours de l’espoir à la grande masse. Ne jamais la décourager même dans les plus désespérantes des situations, notamment l’enrichissement sans cause de grosses légumes du régime, soient-elles militaires ou civiles ; le non paiement régulier des salaires et de la solde, l’effritement du pouvoir d’achat de la population.

A les entendre, l’insécurité, l’augmentation des déplacés de guerre, la persistance de ce qu’ils appellent poches de résistance, la corruption et l’impunité ne sont que des faits anodins. Tout est minimisé même quand le mal saute aux yeux, notamment la malgouvernance et la justice à plusieurs vitesses.

C’est à la limite de l’hypnotisme. « Ce n’est pas notre faute. Ce sont les autres qui ont mis le pays en moule, pendant plus de trente ans. Et, on nous demande de reconstruire en un jour », crient-ils à la ronde ! Qu’est-ce qu’ils ont le culot de faire avaler cette grosse couleuvre à ceux qui ne peuvent pas répliquer faute de tribune ouverte !

30 ans ou 40 ans de destruction. Et puis après ? Et dire que l’équipe de Muzito était réputée « Gouvernement de mission » !

« Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose », dit un proverbe populaire. Nos dealers usent du mensonge comme ceux-là de l’opium. Au finish, l’alcoolisme conduit à l’overdose. Mais dans le meilleur des cas, le saoulé finit par se réveiller après avoir cuvé son vin.

Et alors, « à bon mentir qui vient de loin ».


 

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22