Zone de Mwenga : Kimya II laisse la population sans secours

27 juin 2009

Au fil des jours

Il y a environ un an, la route nationale n. 2 reliant Bukavu à Kamituga redevenait praticable, suite aux travaux réalisés par les Chinois. C’était pour les habitants de la Zone de Mwenga, la joie d’être libérés du défi de l’enclavement.

Cette joie n’a que peu duré. A partir du 20 mai dernier, la radio Apide de Kamituga a commencé à annoncer que l’opération Kimya II pour la « traque » des FDLR, les combattants Hutu rwandais, allait bientôt commencer. C’est alors que la peur a pris les esprits des gens. Ils ont craint que se répètent les tristes événements de Kasika du 24-25 août1998, de même que les atrocités vues à Mwenga lors de la même guerre. D’ailleurs, déjà des abus se remarquent, tel que vols et plusieurs cas où des enfants, filles et femmes sont contraints par des militaires FARDC incontrôlés à transporter leurs bagages sur la route Kamituga-Kibe-Kitutu.

C’est ainsi que dans les cités de Kamituga et de Mwenga-Centre, des déplacés sont arrivés en masse en provenance des villages de Ngando, Isopo, Kakanga, Kigalama, Iyoko, Kiya, Musumba et Mulambozi et sont accueillis dans des familles souvent déjà pauvres.

Pour décourager les gens de fuir, les combattants FDLR leur défendent de partir avec des bagages. C’est ainsi que celui qui veut amener avec lui quelque chose, doit chercher à fuir à des heures tardives, où il ne sera pas remarqué. Ces combattants veulent que la population locale reste avec eux, et s’il y a la guerre, qu’ils en subissent ensemble les conséquences.

Dans la zone de Mwenga la situation humanitaire et sanitaire reste critique, car jusqu’à la date où nous écrivons, aucune assistance n’est fournie à ces déplacés ni par les autorités ni par les organisations humanitaires pourtant présentes sur place. Une dysenterie déjà sévit à Kibe, autre lieu de refuge des déplacés. Dans le territoire de Shabunda se posent les mêmes problèmes. L’opération Kimya II cause donc inquiétude et de nouvelles souffrances aux populations de la Zone de Mwenga. La population ne se sent pas protégé ni secourue par les autorités compétentes.

Fait à Mwenga, le 15 juin 2009.

MTENDA, habitant de Kamituga

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22