Ni tour yetu sasa …

31 juillet 2009

Billet du jour

Ni tour yetu sasa ...  dans Billet du jour Luambo_Makiadi,_frontNi tour yetu sasa: Une phrase que l’on accuse certains d’en avoir fait un slogan parce qu’ils sont au pouvoir. Les accusateurs sont, paraît-il, ceux qui n’y sont pas ou plus. Donc c’est selon que l’on soit du coté du pouvoir ou de celui de l’opposition. Les descendants de Nzinga Nkuvu ne savent plus quoi inventer alors que l’on a besoin d’autre chose en ce moment.
Les uns affirment ne l’avoir jamais utilisée, les autres soutiennent le contraire. Cette assertion sibylline en langue swahili veut simplement dire: C’est notre tour maintenant.


Ma question est de savoir: C’est notre tour maintenant de faire quoi? C’est ici que les congolais s’empoignèrent.
Tout part de l’histoire de la RDC. Au commencement était le tour de Diego Cao qui découvrit l’embouchure du fleuve Nzadi et y ramena les portugais qui détruisirent le Royaume Kongo et se servirent au passage de quelques richesses.
S’ensuivra le tour des belges avec Léopold II, via Stanley et Livingstone (Celui de I presume ?), et après quelques mains coupées, ils se servirent en caoutchoucs et richesses en tous genres dont ils se servirent pour construire leur pays et un peu le Congo aussi.
Arriva le tour des rapaces autochtones (Spécialistes en destruction massive), via l’indépendance en 1960, qui se servirent et se servent encore à tour de rôle. Ces derniers sont pires que les autres. Un groupe a sévi pendant 32 ans. D’autres prirent leurs places en promettant de faire mieux mais je ne sais pas dans quelle direction. Ces derniers signèrent plus des contrats miniers, promirent tout plein des choses vu que c’était leur tour de promettre. Nous sommes toujours comme soeur Anne.
Alors, foi du fouineur, je me dis que cette assertion (Si elle est vraiment utilisée quelque part) pouvait être ceci:
-C’est notre tour maintenant de faire du bien au peuple congolais, de panser ses plaies, de lui faire enfin profiter des richesses de son sol, de lui rendre l’honneur perdu, de lui rendre une armée aussi bien que la Force Publique si pas mieux, de faire en sorte qu’il y ait la paix à l’Est du pays, de rendre aux hôpitaux congolais leur lustre d’antan, de rendre la dignité aux enseignants, de combattre les antivaleurs, de combattre la corruption à tous les niveaux, de ressusciter Air-Zaïre en version Air-Congo, de se rappeler qu’il manque des trains, d’interdire les Antonov qui tombent un peu partout dans le pays sur les têtes des congolais, et puis, et puis, ….
-Mais cette assertion (Si elle est vraiment utilisée quelque part) peut être aussi ceci:
-C’est notre tour maintenant de nous remplir les poches vite fait avant d’être chassé à notre tour, de saigner un peu plus le peuple, de trahir en étant toujours de connivence avec tous ceux qui attaqueront la RDC, de rendre l’armée aussi clocharde que les enseignants et les fonctionnaires en bouffant la paie de tous, de faire de la corruption une mode de vie, de construire et d’habiter des belles villas, de donner aux chinois ce que les autres avaient donné à l’occident et consort (Même les malewas), de faire pire que ceux qui ont régné 32 ans (Dont certains sont revenus continuer le travail commencé à l’époque), de ne pas avoir honte même si nous sommes ridicules, et puis, et puis …
Mais le problème qui se cache, en soi, dans cette histoire c’est que ce sont les swahiliphones présentés comme l’image du gouvernement du pays de Simon Kimbangu qui sont accusés (Pas ceux qui n’y sont pas et qui peuvent dire « Ni tour yetu sasa de rester dehors »). Or ce gouvernement n’est pas constitué que des swahiliphones. Un dilemme. Muzito dit-il: Ni tour yetu sasa au lieu de kisalu me banda (Le travail commence)?
J’ai l’impression d’entendre quelqu’un chanter ‘100 ans tomotombele’ (Nous lui souhaitons un règne de 100 ans). Confusion des confusions, je n’ai rien dit.
@+ sur http://www.rd-congo.info/ dit le fouineur de la RDC

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22