07/12/2009 / REVUE DE LA PRESSE CONGOLAISE DE CE LUNDI

7 décembre 2009

Aujourd'hui dans la presse

 (CongoForum)

Deux sujets principaux attirent tous les ragds : le discours sur l’Etat de ka Nation et la guerre, que ce soit à Dongo ou à l’Est.  Mais le discours n’avait pas encore été prononcé, hier soir, à l’heure où l’on a mis sous presse et, quant à la guee, on ne sait pas encore grand-chose de Dongo et l’on péfère fermer les yeux su les meurtres à l’Est., Ce sont donc des spéculations  sur ce que sera le discours du chef de l’Etat devant le congrès à l’occasion de l’An III de son investiture à la Magistrature suprême et les décrets du Premier ministre A. Muzito  qui dominent l’actualité dans les colonnes des journaux kinois.

Discours JK

Nous commencerons bien sûr par L’Avenir, le mieux placé pour bénéficier de bienveillantes fuites quand il s’agit de la Présidence. « Kabila, 3 ans. Plus un état de la nation qu’un bilan », dit sa manchette. Il rappelle que J. Kabila totalise 3 ans à la tête des institutions issues des élections libres, démocratiques, transparentes et multipartites. (Ces quatre adjectifs étant utilisas sans rire NdlR).
L’Avenir estime que les cinq chantiers de la République, la corruption, la précision sur la révision constitutionnelle, la tolérance zéro et son application effective, le départ de la Monuc, la situation sécuritaire à l’Est et l’Equateur, constituent autant de sujets qui seront sans doute au menu du discours du chef de l’Etat.
En attendant, L’Avenir note que le paysan de Bandundu pourra bientôt en une journée atteindre le marché kinois et rentrer chez lui s’il le veut. On peut en dire autant sur différents axes. Dans un avenir proche, on pourra partir de Moanda au Bas-Congo jusqu’à Kasumbalesa au Katanga en voiture etc. (Bien entendu, on rasera aussi gratis… NdlR)

La Tempête des Tropiques rapporte que dans les milieux socio- professionnels toutes les batteries sont entre-temps mises en marche pour suivre le discours du président Kabila, dans l’espoir d’entendre le numéro Un des Congolais fixer l’opinion sur les questions brûlantes de l’heure et présenter le bilan des trois ans qu’il vient de passer à la tête du pays depuis son élection en 2006. Pour ce journal les questions relatives à la situation sécuritaire, à la hausse des prix, à la détérioration des conditions de vie des citoyens, à l’évolution des 5 chantiers et aux défis qui restent à relever attendent des réponses convaincantes.

« Kabila : plus que deux ans, quel état des lieux ? », titre Le Phare  Il note que trois ans après la législature débutée le 6 décembre 2006, l’impression générale qui se dégage est celle de la fracture. A deux niveaux de la société, il y a, aujourd’hui, ceux qu’on appelle les « Congolais d’en haut », c-à-d cette minorité qui a la jouissance insultante et qui ne rate aucune occasion pour faire main basse sur tout ce qui « sonne et trébuche », de même qu’elle n’hésite pas à mettre les institutions au service d’un enrichissement sans cause. A côté de cette minorité, il y a les Congolais d’en bas, cette majorité silencieuse qui en est à se demander si les élections auxquelles elle avait été conviée en 2006 n’avaient pas pour principal objectif de permettre l’arrivée sur la scène de « messieurs et mesdames 40% »-comme on les qualifiait récemment à l’Assemblée nationale- qui, désormais perchés sur des immeubles qu’ils construisent jour et nuit, les fusillent de ce regard dédaigneux que seul Quasimodo  pouvait supporter.

Décrets Muzito

Le second sujet qui intéresse la presse congolaise se rapporte aux mutations intervenues, notamment à la Banque centrale du Congo, l’Ofida, l’Occ et aux PME. A ce propos La Référence+ signale que le Premier ministre Adolphe Muzito a rendu publics dimanche dans la soirée quatre décrets portant création et transformation des entreprises publiques.
Des décrets dictés par le souci de promouvoir la bonne gouvernance et la rentabilité dans les entreprises du Portefeuille de l’Etat concernées. Il s’agit notamment de la Bcc, de l’Ofida, l’Occ et l’Opec.

« Adieu Ofida, Occ, Opec… », titre Forum des As. Il souligne que la plus importante des transformations réalisées est celle qui voit disparaître l’Ofida au profit d’une nouvelle structure dénommée « Direction générale des douanes et accises » (Dgda). Celle-ci est donc un service public doté de l’autonomie financière et placée sous l’autorité du ministère des Finances.

Le Potentiel et La Prospérité consacrent également chacun sa manchette à cette mutation. Le Potentiel note qu’il y a des signes qui ne trompent pas. L’heure est aux grandes décisions à quelques heures du discours du président de la République sur l’état de la Nation. Pour preuve, ce décret du Premier ministre portant création d’un Comité de suivi des opérations du secteur public. Que cette décision intervienne 72 heures avant la date anniversaire de l’investiture du président de la République et au moment où à Washington on s’apprête à permettre à la Rdc, d’accéder aux facilités élargies, à travers le FMI, l’on enregistre déjà les premiers signaux des garanties de la bonne gouvernance. Des mesures d’encadrement viennent d’être prises pour une gestion orthodoxe des finances publiques afin d’atteindre le point d’achèvement.

La Prospérité rapporte au sujet de DGDA que dans un délai qui ne pourra pas excéder trois mois à dater de la signature du décret, le ministre des Finances devra soumettre, à la signature du premier ministre, un projet de décret portant publication du nouveau cadre organique de la DGDA.

Dongo / Est

L’Agence France Presse a annoncé dans une dépêche de ce dimanche que 600 para-commandos vont être envoyés sur place, en renfort des effectifs déjà engagés, qui sont de 500 policiers et 1000 soldats. L’envoi de renforts n’est bien sûr pas un signe que la situation se calme ! Mais on n’en sait pas davantage. En particulier, l’on reste dans l’absence de toute information de source neutre confirmant u infirmant la prise de Libenge dont les « combattants patriotes «  s’étaient vantés il y a peu.

Dans l’Est, l’insécurité revêt ces derniers temps le visage de multiples assassinats individuels. Dans les dix derniers jours, Beni-Lubero Online en a signalé sept et les autorités ecclésiastiques de Bukavu ont déploré l’assassinat d’un prêtre. Lorsque l’on émet des soupçons su l’identité des assassins, ils visent généralement les miliciens CNDP récemment rebaptisés FARDC.

© CongoForum, le lundi 7 décembre 2009

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22