08/12/09/ REVUE DE LA PRESSE CONGOLAISE DE CE MARDI

8 décembre 2009

Aujourd'hui dans la presse

 (CongoForum)

Après les prévisions sur ce que le discours pourrait être, on a droit aux commentaires sur ce qu’il fut. L’actualité est dominée, dans les pages des journaux, par le discours de JK, qui devant les deux chambres du parlement réunies en Congrès a voulu faire l’autopsie de la Rdc et donner des pistes de sortie.

On peut lire le texte intégral du discours sur http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=2&newsid=163477&Actualiteit=selected


Les performances oratoires ne sont pas exactement le terrain d’élection du Président congolais. Et les discours « sur l’Etat de la Nation » sont rarement autre chose que des catalogues de faits plus ou moins exacts et d’intentions plus ou moins sincères emballés dans un papier-cadeau fait de satisfaction pour le présent et d’optimisme pour l’avenir. JK ne s’est pas écarté du modèle. La question est de savoir s’il aura persuadé d’autres gens que les convaincus de la validité des « satisfecit » qu’il se décerne.
Sur un point, on peut lui voter une approbation totale : il a eu raison dans ses propos sur la conservation de la forêt équatoriale.
 Ses propos mériteraient même, à ce sujet, d’être élargis : il y a plus d’un demi-siècle, les colonisateurs ont établi, en Afrique, toute une série d’espaces où l’on devait conserve une nature vierge et intacte. Ils cédaient peut-être à une envie  venue de la manière dont ils avaient chez eux saccagé l’environnement, mais soit… Si l’on veut conserver des espaces de nature intacte, il faut bien les prendre là où ils sont, c’est-à-dire dans le Tiers-monde. Toutefois, si l’on veut conserver ces espaces comme étant le jardin (et le poumon) de l’humanité, l’on devrait aussi penser à payer le jardinier !

D’autres passages relèvent de la pure propagande et, malheureusement, de la propagande mensongère. Prétendre que la paix est revenue, ou en voie de revenir à l’Est est une contre-vérité pure et simple. Et l’avancement des « 5 chantiers » ne vaut guère mieux.

L’on ne peut considérer les propos « musclés » tenus sur la « Tolérance Zéro » que comme, au mieux, des déclarations d’intentions. Parler de « résultats » de la lutte contre la corruption et l’incompétence avant cinq à dix ans d’efforts et de sévérité  soutenus, inlassables et implacables, n’a aucun sens.
Il est à noter que ces points où JK s’écarte le plus du réalisme et de l’objectivité sont ceux où sa personne est particulièrement en cause. Il a cautionné personnellement le « renversement des alliances » dans l’Est, et les formules « 5 chantiers » et « Tolérance 0 » viennent directement de ses propres déclarations. Il se montre plus nuancé quand il partage la responsabilité avec le Gouvernement. Décidément, la campagne électorale ne se laisse pas oublier !

Le discours est diversement commenté par la presse congolaise.

« J. Kabila : La Rdc n’est pas un paradis pour criminels », titre en manchette Le Potentiel. Il note que la tradition a été respectée. Le président de la République a prononcé son discours sur l’état de la Nation devant l’Assemblée nationale et le Sénat réunis, lundi 7 décembre, en Congrès. Kabila vient de rendre compte au peuple souverain en faisant le bilan des actions des institutions pour voir comment envisager les perspectives d’avenir avec plus de détermination et de responsabilité. Mise en garde contre les agitateurs qui veulent recourir aux armes ; dénonciation de l’immobilisme du gouvernement ; parfaire les réformes pour garantir la qualité des institutions et ne pas faire de la Rdc un paradis pour criminels ; pas de révision de la Constitution ; prise de conscience du phénomène du changement climatique….tels sont les points importants contenus dans le discours du chef de l’Etat sur l’état de la Nation.

La Référence+ soutient que « Kabila donne des raisons d’espérer ». Devant 430 députés et 85 sénateurs, les membres du gouvernement Muzito, les membres du corps diplomatique, les gouverneurs des provinces, etc  Joseph Kabila, conformément aux prescrits de la Constitution et selon une tradition vieille de 3 ans, a accompli son devoir d’adresser un discours au peuple, à travers ses élus, sur l’état de la nation, ses défis majeurs et ses perspectives d’avenir. Dans des termes simplement pratiques, le chef de l’Etat a articulé son compte rendu, ponctué de promesses, des difficultés de parcours, des raisons d’espérer… autour de la sécurité, de l’économie et du social, de la conférence internationale sur le réchauffement climatique à Copenhague etc. C’est à une véritable autopsie générale de la gestion des affaires de l’Etat à laquelle le premier citoyen de la Rdc s’est livré.

L’Avenir  titre à la Une « Joseph Kabila. La Rdc est sur la bonne voie ». Il note qu’unis et déterminés, les Congolais sont capables de soulever des montagnes. La reconstruction du pays est un espoir non pas seulement permis, mais en train de se réaliser au jour le jour.
Au chapitre du réchauffement climatique, L’Avenir souligne que JK a estimé que la Rdc est en droit d’exiger des compensations aux pays pollueurs pour sa politique de préservation de la biodiversité qui permet de réduire les effets de serre.       

L’Observateur  résume ainsi ses appréciations : « S’adressant au Congrès réuni hier au Palais du peuple, Kabila réaffirme son engagement à moderniser et à sécuriser la RDC.
* Pour le chef de l’Etat, beaucoup de progrès ont été réalisés les trois dernières années dans différents domaines de la vie nationale. La réhabilitation des infrastructures et le programme de relance agricole ont occupé une place de choix 
* La paix à l’Est est consolidée avec comme conséquence, le retour des déplacés dans leurs milieux d’origine et le rétablissement de l’autorité de l’Etat dans tous les postes frontaliers au Nord-Kivu 
».

La Tempête des Tropiques souligne que « Kabila pousse Muzito à la vitesse supérieure ». Le chef de l’Etat qui a félicité le gouvernement pour avoir conclu un nouveau programme avec les institutions de Bretton Woods en vue d’atteindre le point d’achèvement de l’initiative PPTE, lui assigne des objectifs complémentaires à réaliser d’ici mars 2010.

La Prospérité note que « Kabila (est) en croisade contre la pauvreté ». Kabila s’est voulu optimiste, au regard de ce qui est déjà réalisé. La paix, a-t-il dit, est une réalité, mais des efforts doivent être fournis pour qu’elle soit effective sur l’ensemble du territoire. Les routes sont en construction à travers tout le pays, d’autres sont sur la voie de modernisation. Ce quotidien signale cependant que les analystes estiment que Kabila n’a pas assez parlé de l’impunité et de la corruption qui gangrènent pourtant la République.

Le Phare met en exergue « Le tacle de Kabila ». En effet, fait remarquer le quotidien de l’avenue Lukusa, après avoir lancé lundi le défi de construire un Congo nouveau, Kabila sermonne le gouvernement avant de le féliciter. Il note que Kabila a dit haut et fort qu’il veut poser les jalons d’un Congo nouveau, dont l’ambition est d’intégrer le carré fermé des pays émergents dans 15 ou 20 ans, avec le concours de tous.

© CongoForum, le mardi 8 décembre 2009

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22