22/12/09 REVUE DE LA PRESSE CONGOLAISE DE CE MARDI

22 décembre 2009

Aujourd'hui dans la presse

 (CongoFoum)

Cela part dans tous les sens. L’absence d’un événement marquant dans l’actualité nationale du jour n’a pu donner lieu à une unanimité de grands titres ce matin. Si bien que les journaux ont développé séparément  chacun le sujet qui leur a paru leur présenter plus d’intérêt qu’un autre.

La Référence+ revient sur les retombées du récent séjour que JK vient d’effectuer dans les deux provinces du Kivu, et principalement sur les retombées qui font suite aux entretiens qu’il a eus avec les dirigeants de l’ex-rébellion CNDP. Le journal note à ce sujet qu’à cet effet, le CNDP a annoncé hier lundi 21 décembre 2009 la suppression de toutes ses barrières encore visibles dans les territoires de Masisi et de Rutshuru, et de l’administration parallèle. Pour La Réf+, ceci est un des résultats les plus positifs de la politique d’itinérance de Joseph Kabila.

Le Phare, dans sa grosse manchette du jour, et Le Potentiel, sous un titre bien moins en vedette, évoquent tous les deux les accusations formulées par les Nations Unies contre la LRA de Joseph Kony, ce seigneur de guerre ougandais  dont les hommes pillent, violent et saccagent les villages dans l’arrière-pays Rd congolais. Alors que Le Potentiel met à charge de la LRA les crimes contre l’humanité que cette organisation rebelle ougandaise commet en RDC et au Sud-Soudan, le Phare lui, met également les Fardc au banc des accusés, bien qu’en réalité le rapport spécial établi tout récemment par les enquêteurs des Nations Unies a principalement centré ses accusations sur des exactions attribuées à la rébellion ougandaise de la LRA dans le Bas et le Haut-Uélé, en Province Orientale de la Rd Congo. Seul Le Phare rend les troupes gouvernementales solidaires des exactions attribuées aux rebelles ougandais et, objectivement, on ne oit pas top sur quoi il se base pour ce faire.
Par voie de conséquence, les auteurs du rapport demandent à la communauté internationale de mettre en place un mécanisme susceptible d’améliorer la qualité des forces de sécurité de la RDC et leur capacité à protéger les civils, et enfin de coopérer avec la CPI pour rechercher, arrêter et transférer pour être traduits en justice les leaders  de la LRA, indique le rapport, « les auteurs des crimes internationaux régis par le Statut de Rome ».

Le Palmarès titre sur la panique qui, selon lui, se serait emparée des hommes « au sommet de l’Etat ». Il  indique qu’ « au gouvernement, à l’armée, au sein des services ainsi que dans les entreprises publiques, tout le monde a le vague à l’âme ». Pourquoi ? Selon les informations en sa possession, Le Palmarès croit savoir que contrairement à tous les chambardements précédents, le chef de l’Etat « a travaillé sur la base de plusieurs moutures. Il a préféré consulter en toute discrétion, presque dans le dos des circuits officiels de sa famille politique ». De la sorte, conclut ce quotidien, « la manière utilisée par le président pour préparer le grand séisme qui s’annonce cause des insomnies à tout le monde. Nul ne sait, parmi ceux qui sont au pouvoir, qui va être emporté, et qui va rester ». (Bref, le Grand Serpent de Mer a fait une nouvelle apparition NdlR)

La plupart des jounaux fait au moins une allusion à l’adresse faite aux membres du Conseil de sécurité mercredi 16 décembre 2009 par Alan Doss, Représentant spécial  du Secrétaire général de l’Onu en RDC sur l’accomplissement de son mandat.
Avec objectivité, Alan Doss qui n’élude pas le comportement de certains éléments des Fardc sur le terrain, note cependant que le problème de discipline en leur sein est inhérent « aux vagues d’intégration et de démobilisation des groupes armés congolais, lesquels ont apporté, note-t-il dans son message, de nombreux éléments indisciplinés et non formés au sein de l’armée ». Et  d’ajouter que cette intégration « c’était le prix à payer pour la paix », et qu’il faut se garder de faire une nuance entre les bons et les mauvais éléments des forces armées.
Mais, sans rester dans la fatalité, le Représentant du Secrétaire général des Nations Unies met un accent particulier sur la réforme du secteur de sécurité par « le biais d’un processus structuré de vetting et de formation et en veillant à ce que les forces de sécurité soient payées régulièrement et à temps ». (Du vent t des mots ! NdlR)

La Tempête des Tropiques est le seul organe qui revient sur les événements qui se passent au Sud de la province de l’Equateur, dans le Sud-Ubangi. Ce journal indique à cet effet que « La guerre est arrivé à Lobengo », où, dit-il, « des combats ont éclaté entre les rebelles Enyele et les Forces armées de la Rdc depuis dimanche 20 décembre 2009 ». Selon ce journal, ces combats ont causé le déplacement de plus de 160 personnes qui sont arrivées dimanche dans la ville de Mbandaka, chef-lieu de la province.
La Tempête des Tropiques indique par ailleurs, que le président de l’Assemblée nationale Evariste Boshab a autorisé qu’une mission parlementaire conjointe des deux chambres puisse se rendre dans le département de la Likouala, en République du Congo, pour réconforter les populations déplacées afin de résoudre les problèmes liés à l’assistance humanitaire.

© CongoForum, le mardi 22 décembre 2009

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22