Vital Kamerhe, des espoirs hypothéqués ?

4 avril 2011

Billet du jour

Géniteur du triangle nucléaire, monsieur Vital Kamerhe, président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), n’a pas lâché prise dans sa campagne de charme auprès des acteurs politiques congolais dits de l’opposition dans l’espoir de les rallier à son ambition de succéder à l’actuel président de la RDCongo, monsieur Joseph Kabila, à l’issue du scrutin de novembre 2011. 

Vital Kamerhe, des espoirs hypothéqués ? dans Billet du jour vital

Après s’être autoproclamé candidat aux prochaines joutes électorales avant la tenue du congrès de son parti, on l’a vu faire des va-et-vient auprès de monsieur Étienne Tshisekedi avant de rencontrer tout à tour, Charles Bofossa, Me Odette, Babandoa, la veuve Mungul Diaka, Madame Pakasa et tout récemment, messieurs Kithima Bin Ramazani et Gérard Kamanda wa Kamanda.

Vraisemblablement, monsieur Vital Kamerhe, qui est hanté par la création d’un Front commun de l’opposition, poursuit comme objectif d’amener ses pairs de l’opposition à l’unité, à l’adoption d’un programme préélectoral commun en vue de s’assurer de la transparence des élections et de la participation massive de la population à l’enrôlement et l’adoption d’un programme commun de gouvernement crédible et enfin les emmener à choisir un candidat unique de l’opposition.

En soi, la démarche de monsieur Vital Kamerhe n’est pas mauvaise, étant donné qu’en période préélectorale, toutes les stratégies sont bonnes, la finalité étant de s’assurer d’une cote qui permettrait de glaner des voix. Sauf qu’en ce qui concerne le président de l’UNC, tout porte à croire que ses ambitions sont hypothéquées pour la simple que bien des leaders de l’opposition ne croient pas en sa sincérité, lui qui, il y a à peine quelques mois seulement ne jurait qu’en faveur du président Joseph Kabila. L’on impute d’ailleurs sa reconversion dans l’opposition en une sorte de vengeance, doublée d’une haine viscérale, suite à son éviction de la présidence du parlement dans les conditions que l’on sait, poste qu’il avait occupé en tant que membre de la famille présidentielle.

Si nombre des cadres de l’UDPS, le parti de monsieur Étienne Thsisekedi, reprochent à Vital Kamerhe son arrogance, le traitant de taupe, d’autres analystes, qui ont réfléchi sur son fameux triangle nucléaire, se sont fait leur idée sur ses vraies motivations après avoir visiblement damé le pion à l’honorable Jean-Claude Vuemba, le promoteur du concept du Front commun de l’opposition dont voici l’aveu.

«J’ai rencontré Étienne Tshisekedi plusieurs fois ces derniers jours. J’ai longuement échangé avec lui. Tshisekedi n’est plus l’homme que nous connaissions hier – l’homme des exclusions -, l’homme arrogant … Il m’a assuré qu’il acceptait la rencontre avec tous les autres opposants institutionnels et non institutionnels afin de concevoir et de rédiger un programme commun d’alternance et, seulement après, nous pourrions choisir le meilleur d’entre nous. Il m’a même dit qu’il était prêt à se ranger derrière la volonté de la majorité si son nom ne parvenait pas à recueillir le consensus voulu. Je lui fais pleine et entière confiance». 

Ces déclarations n’étaient pas tombées dans les oreilles d’un sourd et Vital Kamerhe n’avait pas attendu longtemps pour les capitaliser en multipliant des entrevues fortement médiatisées au sujet de son fameux triangle nucléaire qui se résume, en fait, en une prisme formée par trois candidats présidentiables issus de l’opposition (Est, Centre et Ouest du pays) quitte à ce que celui qui marquera le plus de points remporte la palme en qualité de Joker de l’opposition face au président sortant.

Tel qu’on le connaît, Jean-Claude Vuemba n’est pas de ceux qui font des déclarations à l’emporte-pièce. Tout porte à croire qu’Étienne Tshisekedi lui a effectivement dit qu’il était prêt à se ranger derrière la volonté de la majorité si son nom ne parvenait pas à recueillir le consensus voulu.Toutefois, il n’est un secret pour personne que le président de l’UDPS est un homme qui est pris en otage, non seulement par sa famille biologique, mais aussi par les caciques de son parti. Qui a traité Vital Kamerhe d’arrogant si ce n’est le propre fils de monsieur Étienne Tshisekedi, à savoir Félix Tshisekedi ?

De là à bien interpréter les propos de monsieur Étienne Tshisekedi selon lesquels «Je n’ai pas lutté trente ans pour laisser ma place à un autre! … J’ai lutté trente ans avec mon parti pour prendre le pouvoir au Congo et instaurer un État de droit. Vous comprendrez que je n’accepterai aucun compromis dans ce sens là. Celui qui n’est pas d’accord avec le programme de l’UDPS est libre de faire ce qu’il veut. On n’est pas obligé de faire une plateforme avec l’UDPS, mais l’UDPS est préparée à se présenter aux élections et à les gagner. S’il y a quelqu’un d’autre qui veut que ce soit sa candidature qui passe, cela ne peut pas se faire!», il n’y a qu’un pas à franchir.

Oui, il y a un seul pas à franchir également pour saisir la portée des gesticulations de Vital Kamerhe qui ne se fait plus d’illusions sur son fameux triangle nucléaire. Le «S’il y a quelqu’un d’autre qui veut que ce soit sa candidature qui passe, cela ne peut pas se faire!» de monsieur Tshisekedi a été pour lui un véritable soufflet en plein visage : En ce qui nous concerne, notre candidat est déjà connu: c’est Étienne Tshisekedi wa Mulumba. On ne discute paslui a-t-on laissé entendre en pleine rencontre politique publique à Bruxelles.

Mais Vital Kamerhe, qui a juré de se venger contre Joseph Kabila, ne se considère toujours pas comme vaincu. Comme le font les oiseaux, il tente de construire son nid avec le peu de popularité dont peuvent encore se targuer ceux qu’il rencontre. Malheureusement pour lui, il a affaire à des interlocuteurs qui se posent des questions sur ses origines.

De passage, à Washington, en réponse à la question lui posée sur la mention, en 1987, de son prénom chrétien « VITAL » sur son diplôme universitaire, époque connue pour l’acharnement du MPR-Parti/État sur le recours à l’authenticité (entre autres l’interdiction faite à tous les Zaïrois/Congolais de porter des prénoms chrétiens), l’intéressé s’est contenté de répondre laconiquement qu’en ne ce qui le concerne, il ne peut lésiner sur le choix à porter sur un Américain naturalisé congolais qui pose des actes dans le sens du développement d’un coin de son village.

Raison de plus pour des commentateurs d’insinuer que si monsieur Vital Kamerhe fait souvent allusion à son ambition de faire de la RDCongo le Brésil d’Afrique, c’est parce qu’il est convaincu que bien qu’il soit un Rwandais naturalisé congolais, il est capable de sortir son pays d’adoption du tunnel. Mais pourquoi ne le dit-il pas ouvertement, se demande-t-on se contentant des demi-mots ?

Monsieur Vital Kamerhe et tous les autres leaders de l’opposition savent que dans le camp de la Mouvance présidentielle, tout baigne comme sur de l’huile.

Aperçu de l'image

L’unanimité tourne autour du président sortant, Joseph Kabila considéré comme l’élément central et fédérateur grâce à qui l’Alliance de la Mouvance présidentielle a survécu en dépit des soubresauts qui étaient légion depuis le scrutin de 2006 qui l’avait porté au pouvoir. Tout concourt donc pour sa réélection aux fins de la poursuite des efforts pour la promotion des  valeurs telles que le patriotisme, l’unité nationale, la promotion et la défense des droits de l’homme, la bonne gouvernance, la lutte contre la pauvreté, la justice distributive, la méritocratie et la consolidation de la démocratie.

Ce sont-là les conditions gagnantes mises en place par Joseph Kabila et les siens pour clouer le bec à tous les autres adversaires politiques qui, sous cape, savent qu’ils auront un morceau dur à croquer lors du scrutin de novembre prochain.

Elonga Adjadje Losanganya Lodi


À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22