A Deauville, le G8 s’engage pour faire durer le « printemps arabe »

28 mai 2011

Actualités

En soutenant financièrement les nouvelles démocraties, les dirigeants du G8 espèrent un effet de contagion. 

 PAR HERVÉ FAVRE

 Les dirigeants du G8 ont vivement encouragé la Tunisie et l'Égypte, en débloquant une enveloppe d'aide de 40milliards de dollars. PHOTO AFP
 

Les dirigeants du G8 ont vivement encouragé la Tunisie et l’Égypte, en débloquant une enveloppe d’aide de 40milliards de dollars. 

Le sommet du G8 s’est achevé sur des promesses d’aides financières à la Tunisie et à l’Égypte et un message très ferme à l’encontre de Mouamar Kadhafi et Bachar el Assad.

 

Premier ministre de la Tunisie depuis le 27 février, Beji Caïd Essebsi est à 84 ans chargé de conduire la transition démocratique d’ici aux élections d’octobre. Ce vieux compagnon de route de Habib Bourguiba est venu hier à Deauville dire les attentes de son peuple. À l’origine du fameux « printemps arabe », son pays ne veut pas retourner en hiver et il a besoin pour cela que les pays riches et les institutions financières internationales se montrent généreuses. Avec 700 000 chômeurs dont 150 000 jeunes diplômés, le pays doit relancer d’urgence son économie. « La Tunisie veut prouver au monde que l’islam et la démocratie ne sont pas incompatibles » a lancé hier devant la presse M. Essebsi. Tandis que son ministre de l’Économie a rappelé que « la consolidation économique va de pair avec la démocratie ».

A Deauville, le G8 s'engage pour faire durer le « printemps arabe » dans Actualités 

Pour l’instant, la révolution démocratique a fait perdre au pays 5 % de son PIB avec l’effondrement du tourisme. Tandis que la crise en Libye lui coûte 200 millions de dollars par mois, selon le gouvernement tunisien… « Il est clair et net que tout le monde veut nous aider » se félicitait hier le Premier ministre après sa rencontre avec les dirigeants du G8. Nicolas Sarkozy a pu afficher hier une enveloppe de 40 milliards de dollars au profit de toute la région. La moitié de l’effort sera apportée par la banque mondiale et la banque européenne d’investissement, les autres 20 milliards étant fournis pour moitié par les pays du G8 et les pays du Golfe. La France s’est engagée pour 1,1 milliard d’euros, 425 millions pour la Tunisie et 650 pour l’Égypte.

Aider au redémarrage de l’économie tunisienne, c’est aussi le moyen de freiner l’exode des jeunes qui ne se voient pas d’avenir chez eux.

Interpellé sur les réactions de l’Italie et de la France devant l’afflux de réfugiés, Beji Caïd Essebsi a répondu : « En Europe vous grossissez trop le problème. 22 000 arrivants et 9 800 autorisations de circuler, je ne crois pas que cela change l’équilibre démographique de l’Europe ». Avant d’ajouter ironiquement « si l’Europe le pense, nous les reprendrons… » En soutenant financièrement les nouvelles démocraties arabes, les dirigeants du G8 espèrent un effet de contagion. Reste que la situation en Libye et en Syrie vient contredire ces espoirs. Le ton s’est fait intraitable à l’égard de Mohamed Kadhafi et Bachar el Assad (lire ci-dessous).

Hier matin, après avoir salué le leadership de Nicolas Sarkozy, Barack Obama a proclamé l’intention de la coalition de « finir le job » en Libye. À charge aux Français et aux Anglais de mettre en pratique cette forte résolution ! •

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22