A quoi sert le code de bonne conduite électorale

27 juillet 2011

Actualités

Elections présidentielles 2011 au Congo: A quoi sert le code de bonne conduite électorale qu’on voudrait imposer aux partis politiques ?
(7sur7.cd 27/07/2011)

Il y a une sorte de réveil de conscience au sein des partis politiques congolais. Hier, lundi 25 juillet 2011, dans la salle de cinéma du Palais du Peuple à Kinshasa, le code de bonne conduite des partis politiques, regroupements politiques et candidats aux élections a été adopté, en l’absence de représentants de l’opposition politique. Avant même que le président de la CENI prononce son discours, l’ambassadeur des Usa a lu le message du département d’Etat qui, non seulement félicite la CENI et le peuple congolais pour la réussite de la révision du fichier électoral, mais aussi et surtout exhorte l’opposition à ne pas boycotter les élections. Il l’invite également à signer le Code de bonne conduite.

 Les USA demandent à l’opposition congolaise de ne pas fuir les élections en les boycottant. Le fameux code de la CENI a été adopté, article par article, en l’absence de représentants des partis de l’opposition, qui ont quitté la salle de cinéma du Palais du Peuple de Kinshasa. Ces derniers avaient refusé de participer aux discussions précédant l’adoption de ce code au motif qu’il leur avait été remis le même jour. Ils exigeaient aussi une discussion sur l’ensemble de problèmes observés dans le processus électoral.

Kinshasa, salle de cinéma du Palais du Peuple, Adolphe Lumanu, vice-premier ministre et ministre congolais de l’Intérieur, Daniel Ngoy Mulunda, président de la CENI, Roger Meece, représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en RDC et le vice-président de la Ceni Jacques Djoli, lors du forum pour l’adoption du code de bonne conduite électorale.

La République démocratique du Congo est-elle un pays normale ? Démocratique ? Les seigneurs de la guerre, prédateurs, pillards, voleurs ventripotents si ils se présentaient à la magistrature suprême ont-ils droit à une interpellation en règle ou non ? Doit-on se taire face un trafiquant de l’uranium congolais à l’Iran ou autres pays terroristes simplement par ce que le trafiquant est candidat président de la République ? Doit-on caresser dans le sens du poil de bandits de grands chemins de surcroît fourbes et roublards pour la simple raison qu’ils sont candidats et ont droit à l’honneur ? Les Congolais doivent-ils se taire face aux individus arrivés au pouvoir sans un clou « Chance eloko pamba » qui se sont enrichis illicitement et passent leur à jouer au Nitendo et baby foot comme de gamins simplement puisqu’ils sont candidats à la présidence de la République ? En 2006, lors des élections Louis Michel, la CEI de Malulu et la HAM de Modeste Mutinga sous couvert d’un code de bonne conduite avaient fait une trouvaille, « La Congolité » pour museler les opposants congolais, des journalistes et médias. Dans une élection présidentielle a-t-on le droit de parler de parcours de candidats ? Pourquoi pas en République démocratique du Congo ? Les sénateurs et députés Josephistes, en tripatouillant la Constitution de Liège pour que le président de la République (Joseph Kabila) soit élu à 25% de la population alors que les Congolais sont estimés à 65 millions, ont-ils mesuré les conséquences de nouveaux scrutins ? De quel débat parle-on dans le code de Daniel Mulunda ? Qui ne sait pas la RTNC est caporalisée par et pour des Josephistes ? Pour quoi les opposants doivent accès dans le média public seulememt en période électorale. A-t-on résolu le problème du pluralisme médiatique, comment peut-on accepter que chaque sénateur, député, ministre ait son son journal, sa radio et sa télévision comme c’est le cas actuellement en République démocratique du Congo ? Joseph Kabila qui est déjà en campagne électorale depuis des mois et utilisent l’argent de la République, les policiers et soldats de la République pour sa garde va-t-il se conformer à ce code de conduite bidon qui ne vise que les autres candidats pas Joseph Kabila ?

Le code adopté stipule, entre autres, que les acteurs politiques et leurs formations sont tenus:

■à la tolérance, à l’honneur et à la courtoisie dans leurs propos lors des débats,

■au respect mutuel de la dignité, de la vie privée, des effigies, drapeaux et de l’intégrité physique de leurs adversaires.

En outre, les acteurs politiques devraient:

■former leurs partisans,

■accéder librement aux médias de manière équitable uniquement pendant la campagne

■protéger les journalistes dans l’exercice de leur métier

■dénoncer et, si possible, sanctionner l’appartenance de leurs membres à plusieurs partis politiques.

Aucun parti ne devrait utiliser la police, l’armée, les services et le trésor publics à des fins électorales.

2011 les élections seront clonées comme celles de Louis Michel de 2006. Rien ne présage de bon, on essaye de donner un contours démocratique à un processus électoral boutiqué d’avance pour Joseph Kabila, chouchou et candidat des occidentaux. Elections présidentielles à un tour, sans recensement de la population, avec l’enrôlement de mineurs, la distribution de carte d’électeurs aux étrangers…Fort heureusement des Résistants-Patriotes-Combattants dans leur majorité rejettent ces elections pipées d’avance !

Le post.fr  

© Copyright 7sur7.cd

Visiter le site de: 7sur7.cd

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22