L’EGLISE DOIT-ELLE JOUER UN ROLE FACE A LA CRISE FINANCIERE ?

31 décembre 2011

Au fil des jours

par A.Antoine Bagalwa

L’année 2012 s’ouvre sous les signes d’une crise financière . Les médias nous parlent de la recension et des mesures d’austérit imposées par les gouvernements de différents pays . Nous asistons à des manifestations syndicales demandant des explications aux tenants du pouvoir politiques mais révendiquant aussi de ne pas nous imposer des mesures d’austérité . Il y a parfois des casses et de la violences lors des manifestations . Cela exprime un malaise social dü à l’inquiétude du lendemain et de l’avenir incertain .
Devant une situation pareille , presqu’explosive , l’Eglise ne peut pas garder silence et se contenter de limiter son rôle seulement dans l’annoncer de l’Evangile . Elle ne doit non plus se laisser intimider par les politiciens qui la limitent à la sacristie oubliant sa vocation prophétique . En effet , l’Eglise a la mission première d’annoncer l’Evangile . Or l’Evangile est Parole de Dieu qui libère l’homme de toute oppression . C’est dans ce cadre que l’Eglise a aussi l’obligation et le devoir moral de dénoncer les injustices et violations des droits de l’homme . Elle doit mener une lutte sans merci à toute atteinte à la dignité humaine .
Elle évitera de garder silence de peur de ne pas faillir à sa mission et sa vocation prophétique mais aussi , pour ne pas être accusée de complicité avec le capitalisme sauvage qu’incarne le néo-libéralisme . Et aussi , de non assistance en personne en danger !
C’est dans ce sens qu’elle a un rôle important à jouer face à la crise financière que nous traversons . Elle peut avoir , à sa manière , une certaine influence face à la crise financière mondiale car les problèmes de fond sont ceux de l’éthique ,de la morale , du message de l’Evangile , dont l’homme , guidé par l’appât du gain et voulant toujours plus , s’est souvent éloigné . En évoquant ceci , je pense notamment aux cent vingt et un mllions de dollars reçus sans complexe par les quatre principaux dirigeants de Merrill Lynch , banque américaine de réputation internationale , dont le président , après la retentissante faillite de la compagnie , a malgré cela empoché sans état d’état cent soixante -dix millions de dollars d’indemnité ! Un véritable scandale ! S’il avait eu un minimum de morale, d’éthique , il n’aurait jamais osé accepter ette somme colossale …Ce qui se passe là peut aussi se passer chez nous et peut -être que ça se passe déjà par ici .
Cette forme de vol officiel est en train de ruiner l’humanité …Alors pourquoi « diviniser » ces pratiques qui servent d’abord à enrichir toujours une poignée de puissants et très influents financiers au lieu de servir à combattre les injustices ? Ne croyez pas qu’on s’insurge contre ceux qui gagnent énormément d’argent ; que d’honnêtes et courgeux commerçants fassent de brillantes affaires , soit , si apès avoir pensé à eux , ils partagent une partie de leurs ains . Ce sont les fortunes privée ou étatiques , malhonnêtement gagnées , qui révoltent ! Que ce sot chez nous ou ailleurs . Beaucoup de dictateurs sont morts en laissant dans des coffres des banques étrangères des millions des dollars et quantités considérables de minérais (or, diamant ou mercure …): des trésors volés à leur pays respectifs qui devraient leur être restitués ! Mais en vain , pourtant tout le monde le sait et garde silence devant un vol et un détournenement camoufflés . Cela s’appelle -t-il encore bonne gestion ?
C’est tout aussi idécent que l’argent provenant de la drogue et du commerce des armes que des banques internationales de grande réputation placent en Bourse .
Il est urgent et nécessaire de créer un tribunal pénal international pour les crimes financiers au même titre qu’il en existe un pour les crimes de guerre . Sur ce point touchant la crise finanière , l’Eglise doit s’exprimer publiquement et sans complaisance . C’est imortant car la doctrine sociale de l’Eglise est un moyen de faire remonter l’éthique jusqu’aux institutions .

Antoine P. BAGALWA

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22