Bosco Ntaganda dans le dernier rapport de l’ONU

2 janvier 2012

Non classé

Bosco Ntaganda dans le dernier rapport de l’ONU

Bosco Ntaganda. Un extrait du dernier rapport des experts de l’ONU sur la RDC précédé d’un petit commentaire (Ce rapport date du 02 décembre2011)

Qui a dit que Ntaganda ne pouvait pas être transféré à la CPI pour des raisons de préservation de la paix ? Que fait Ntaganda au Nord-Kivu ? Qu’est-ce que l’acheminement frauduleux des matières premières du Congo (RD) vers le Rwanda a à avoir avec la paix au Congo ? Il est difficile de mentir à un peuple tout le temps ! Il est possible que plusieurs d’entre nous n’aient pas le temps de lire le dernier rapport des experts de l’ONU publié le 02 décembre 2011. Il est intéressant que ceux et celles d’entre nous qui disposent d’un peu de temps le lisent progressivement. C’est 392 pages en PDF plus les annexes. Certains textes des annexes sont publiés en français. Ce rapport contient plusieurs informations utiles. Il atteste pour la énième fois que tout ce qui se passe chez nous est liée à la guerre de prédation. Les élections y compris. Il témoigne que le salut du Congo viendra d’une véritable jonction entre la Résistance de l’Est, du Centre, de l’Ouest, du Sud de notre pays et de sa diaspora. Il y a plein de choses à apprendre de l’organisation de la Résistance à l’Est de notre pays. La diaspora gagnerait à lire ce rapport d’un bout à l’autre. Les quelques pages que j’ai personnellement lues (en me servant de temps en temps des outils linguistiques sur google) m’ont édifié en tout et pour tout.
Ce rapport repose l’éternelle question de la présence de l’ONU au Congo. Il révèle l’orientation qu’elle donne à son travail et permet de comprendre davantage que cette organisation ne serait pas étrangère à l’occupation du Congo par les pays limitrophes et les multinationales avec l’appui des gouvernants de Kinshasa.

Illegal border crossings

North Kivu-Rwanda

484. North Kivu mining authorities and customs officials, as well as Rwandan officials, reported on the involvement of criminal networks within FARDC in the smuggling of minerals through illegal border crossings between the Democratic Republic of the Congo and Rwanda (see annex 112).
485. The Goma residence of General Bosco Ntaganda (see paras. 238-242, 279,297-313, 443-445 and 460-465 above and paras. 486, 487, 498-504, 530, 542, 547, 569, 571 and 597-631 below) is on one of the streets that cross the border into Gisenyi, Rwanda, with the two countries being separated by a 5-metre wide neutral zone. According to FARDC and CNDP sources, the entire area between the two
official border crossings in Goma is controlled exclusively by soldiers loyal to Ntaganda. Two ex-CNDP FARDC officers and another FARDC officer reported that Lieutenant Colonel Masozera Bizimungu Alex148 managed the smuggling operations on behalf of Ntaganda, with the assistance of Lieutenant Colonel Kabakuli Kabongo Kennedy and Lieutenant Colonel Asiki Mawa John (see annex 113). The minerals are usually brought in vehicles into the neutral zone, after which they are carried to the Rwandan side, where they are loaded onto another vehicle.
During smuggling operations, Ntaganda’s troops cut off all access to the area.

486. Border police officers in Goma complained to the Group that Ntaganda’s soldiers denied access to the border between the two official crossings. The same sources informed the Group that in June 2011, the police had attempted to intercept an estimated 3 tons of material being smuggled through the illegal border crossing.
Ntaganda’s troops had arrested the police officer in charge and detained him for the duration of the operation (see annex 114). The Group visited the streets adjacent to both sides of the border and witnessed that Ntaganda’s soldiers were positioned in a tent on the Congolese side, in full view of RDF soldiers deployed along the
Rwandan side. Congolese frontier police and intelligence services, as well as Rwandan officials, confirmed that RDF soldiers had sentry posts all along the border and that nothing could cross without their knowledge (see annex 115)

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22