COMMUNIQUE DE PRESSE N°19/ASADHO/2012

30 avril 2012

Actualités

« L’ASADHO appelle les nouveaux ministres à constituer leurs cabinets ministériels sur une base qui favorise l’unité nationale »

L’Association Africaine de défense des Droits de l’Homme, ASADHO en sigle, invite les ministres nouvellement nommés par le Président de la République à éviter de constituer leurs cabinets sur base essentiellement ethnico-tribale.

En effet, sous la législature de 2006 à 2011, certains cabinets ministériels étaient constitués sur base ethnique ou tribale. Dans certains ministères, on retrouvait des membres du cabinet ou des conseillers qui venaient d’une même province ou d’une même famille et qui ne s’exprimaient que dans leur dialecte.

L’ASADHO rappelle que la constitution des cabinets ministériels ethnico-tribaux constitue une violation des articles 51 et 66 de la Constitution, loi fondamentale, de la République Démocratique du Congo qui disposent que :

Article 51 : « L’Etat a le devoir d’assurer et de promouvoir la coexistence pacifique et harmonieuse de tous les groupes ethniques du pays. Il assure également la protection et la promotion des groupes vulnérables et de toutes les minorités. Il veille à leur épanouissement ».

Article 66 « Tout Congolais a le devoir de respecter et de traiter ses concitoyens sans discrimination aucune et d’entretenir avec eux des relations qui permettent de sauvegarder, de promouvoir et de renforcer l’unité nationale, le respect et la tolérance réciproques. »

Elle estime que l’unité nationale ne peut être renforcée que dans la mesure ou tout congolais peut accéder aux fonctions publiques sans discrimination liée à son origine ethnique, tribale ou régionale.

Le nouveau gouvernement devra aussi avoir comme objectif la lutte contre le tribalisme, le clientélisme et l’incompétence. La géopolitique, l’intégrité et la compétence devront guider la composition de nouveaux cabinets.

Face à ce qui précède, l’ASADHO recommande.

§ Au Président de la République :

- De veiller à ce que les nouveaux ministres respectent les dispositions constitutionnelles qui renforcent l’unité nationale dans la mise en place de leurs cabinets.

§ Au Premier Ministre :

- De prendre une directive qui devra interdire aux nouveaux ministres d’avoir plus de trois membres d’une même ethnique ou province dans leurs cabinets.

Fait à Kinshasa, le 30 avril 2012

ASADHO

Pour toute information, prière de contacter

Maitre Jean Claude KATENDE : Président National.

Téléphone : + 243 81 17 29 908

Maitre Dora ZAKI. Vice Présidente Nationale :

Téléphone + 243 994096131

Maître Jean Claude Katende
Avocat au Barreau de LUBUMBASHI
Président National de l’ASADHO
Tél :+¨243 811 729 908, + 243 9970 32 984
Skype: jckatende1
site web: www.asadho-rdc.net
KINSHASA
République Démocratique du Congo

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22