Lambert Mende : « L’arrestation de Bosco Ntaganda n’est qu’une question de temps »

13 mai 2012

Interview

Kinshasa, 12/05/2012

Au lendemain du premier conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement Lambert Mende a déclaré sur BBC que l’arrestation de Bosco Ntaganda et de soldats qui lui restent encore fidèles n’est plus qu’une question de temps.

Ci-dessous l’intégralité de cette interview.

Lambert Mende : Nous avons eu la satisfaction d’apprendre déjà que les mesures prises par le chef de l’Etat en sa qualité de commandant suprême des FARDC aussi bien par le gouvernement sortant ont eu des effets assez appréciables parce que certaines localités qui étaient aux mains des forces négatives ont été reprises et que même les escarmouches qu’elles provoquent tournent systématiquement à leur désavantage.

Nous sommes aussi tout-à-fait satisfait de constater qu’ils ne bénéficieront pas cette fois-ci d’une base arrière dans les pays voisins comme cela a été le cas souvent dans le passé. Notre diplomatie est passée par là. La bonne volonté de nos partenaires extérieurs, également. Donc, pour l’instant, le Président a instruit le nouveau gouvernement de prendre des mesures accrues pour accélérer la mise hors d’état de nuire de ces fauteurs de troubles.

BBC : Vous parlez de l’absence des bases arrières, est-ce que vous avez des assurances du Rwanda qu’il ne soutiendra pas cette nouvelle rébellion ? Y-a-t-il des canaux de communication permettant d’établir cela ?

Lambert Mende : Je n’ai cité aucun pays. J’ai dit qu’on a eu l’habitude, ces dernières années, de constater que certains mouvements irrédentistes qui se soulevaient dans notre pays bénéficiaient systématiquement de bases arrières dans plusieurs pays voisins. Pas seulement le Rwanda et que cette fois-ci, nous avons des raisons de croire qu’il n’en sera pas ainsi. Cela part évidemment aussi des contacts que nous avons avec ces pays.

BBC : Est-ce qu’il n’aurait pas été possible d’anticiper cette crise. Par exemple d’arrêter Bosco Ntaganda comme vous voulez le faire aujourd’hui alors qu’il était à Goma avant d’aller se refugier en brousse comme c’est le cas aujourd’hui ?

Lambert Mende : Je dois vous dire qu’il y avait des bonnes raisons qui justifiaient la non arrestation de Bosco Ntaganda. Il s’agissait notamment de consolider le processus de paix auquel il a contribué.

MMC

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22