NOUVELLES DU KIVU… et autres

Politique et sécurité

Grande confusion à Kinshasa au sein du Caucus des députés nationaux élus de la Province du Sud-Kivu. Après que 29 d’entre eux aient choisi l’Honorable Benjamin MUKULUNGU comme président du caucus, secondé par l’Honorable Kizito MUSHIZI, une autre structure représentative des députés vient de voir le jour, cette dernière regroupant principalement les députés de la Majorité Présidentielle est dirigé par l’Honorable Jean-Marie BULAMBO Kilosho, choisi au terme d’une élection organisée à son domicile à Kinshasa par 14 députés membres. Cette situation laisse éclater une grande division au sein de la représentation nationale, où d’une part certains députés se reconnaissent du tandem BULAMBO-KATINTIMA et d’autres se reconnaissent au groupe MUKULUNGU-KIZITO. (Radio Maendeleo)

Insécurité dans les Moyens Plateaux de Fizi, où un groupe de motards est tombé dans une embuscade tendue par des personnes identifiées comme étant des FDLR, dans une localité surplombant Katanga, à 12 km au Sud de la cité de Baraka. Ces personnes ont été systématiquement dépouillées avant d’être relâchés. Cet incident survenu 3 jours seulement après que 6 personnes aient été tuées par ce même groupe reconnu comme FDLR. (Radio Okapi, RTNC)

Après les incidents de lundi dernier à Bunyakiri, le Gouverneur Marcellin CISHAMBO Ruhoya a dans deux messages adressé à la population de Ninjembe et au Chef de bureau de la MONUSCO Bukavu, annoncé sa peine profonde à la suite du massacre des citoyens congolais dans cette partie de la Province. Le Chef de l’Exécutif provincial juge inacceptable ce énième acte de barbarie perpétré par les FDLR et présente par la même occasion des excuses à la MONUSCO dont la prise à partie par la population serait le résultat de la désinformation. Le Gouverneur CISHAMBO se dit être confiant dans les efforts communs du Gouvernement, des FARDC et de la MONUSCO de libérer totalement la province de tous les actes de barbarie. (RTNC)

Dans un communiqué publié mardi 15 mai, les membres du Conseil de Sécurité de l’ONU condamnent l’attaque dont ont été victimes des Casques bleus de la base mobile de la Monusco à Kamananga. Ils exhortent le Gouvernement congolais à faire le nécessaire pour que les auteurs de cette attaque soient rapidement traduits en justice. La France a publié le même jour un autre communiqué où elle dit réitérer son soutien à la Monusco, qui doit pouvoir assurer pleinement sa mission de protection des civils, et appelle tous les acteurs congolais à appuyer cette action. (Toute la presse)

Les localités de CHULWE et CISHADU dans la Chefferie de Nindja en Territoire de Kabare sont vidées de leurs populations qui ont fui depuis lundi 14 mai vers les localités de NYAMARHEGE et NZIBIRA en territoire de Walungu, suite aux affrontements entre les FARDC et les miliciens des Raiya Mutomboki qui auraient coalisé avec certains déserteurs de l’armée régulière conduits par un certain Serge BITO et se réclamant fidèles au Colonel dissident KAHASHA alias Foker Mike. Les combats ont débuté lundi et selon des sources militaires, se seraient poursuivis jusque mardi, mais la même source affirment que les assaillants ont été repoussés vers la forêt de MUGABA. (Radio Maendeleo, Radio Okapi)

Les populations des villages de NYAMBEMBE et NDUMA en territoire de Shabunda se sont dispersées dans la forêt et vivent dans une situation humanitaire critique. Selon certains activistes des droits de l’Homme de SHABUNDA. Les marchands ne sont pas autorisés à quitter LULINGU pour approvisionner lesdites populations en vivres. Cette situation est causée par les récents affrontements entre les FARDC et les Raia Mutomboki. L’Administrateur du Territoire de Shabunda affirme toutefois que certaines personnes ont commencé à regagner leurs villages grâce à la sensibilisation menée par les autorités territoriales. (Radio Okapi)

Société

1 mort et 5 blessés, c’est le bilan d’un accident de circulation survenu mardi 15 mai à 100 mètres du carrefour de Miti en Territoire de Kabare. Un camion de marque MITSUBISHI FUSO en provenance de Bunyakiri pour Bukavu s’est renversé aux environs de 19 heures. Le manque des phares et une défaillance du système de freinage serait à l’origine de l’accident. (RTNC, radio Maendeleo)

National

Le Gouvernement provincial du Nord-Kivu met en garde tous les opérateurs économiques de cette Province qui se livrent à la collecte des fonds en faveur des mutins. Selon le Porte-parole du Gouvernement provincial, les services spécialisés de la Province sont déjà à pied d’œuvre pour dénicher les récalcitrants afin qu’attrapés, ces derniers ne puissent crier aux tracasseries ou à la violation des droits de l’Homme. (RTNC)

Les accusations se multiplient contre le chef rebelle de République Démocratique du Congo Bosco Ntaganda : après l’ajout de sept nouveaux chefs d’accusations de crimes de guerre et crimes contre l’humanité à son dossier par la Cour Pénale Internationale lundi 14 mai, c’est l’ONG Human Rights Watch qui dénonce mercredi de nouveaux recrutements d’enfants soldats dans lesquels le Général mutin serait directement impliqué. Et selon Human Rights Watch, cet ancien chef de guerre entré de nouveau en rébellion le mois dernier s’est de nouveau illustré ces dernières semaines par l’enrôlement présumé d’au moins 149 jeunes hommes par la force, dont un tiers âgés de moins de 18 ans. (BBC Afrique)

Au terme de sa visite à l’Autorité de l’aviation civile, ce mardi 15 mai, le Ministre des Transports et Voies de communication, Justin KALUMBA, a affirmé vouloir dresser « un état des lieux physique » des problèmes auxquels est confronté le secteur aérien congolais. Il a déclaré que l’objectif de son action est de sortir les transporteurs aériens de la liste noire (black list) des compagnies, faisant l’objet d’une interdiction totale d’exploitation dans l’Union européenne. Trente six compagnies aériennes congolaises figurent sur cette liste noire mise à jour au mois d’avril 2012. (Radio Okapi)

Le Premier Ministre, MATATA Ponyo Mapon vient de recevoir un soutien de taille dans ses nouvelles fonctions de Chef du Gouvernement. Il s’agit de la Banque Mondiale qui s’est ouvertement engagée, par son Directeur des opérations en RDC, à l’accompagner dans cette «aventure exaltante» de réduire la pauvreté par la relance de l’appareil économique congolais. Le Directeur des opérations de la Banque Mondiale pour la RDC et le Congo/Brazzaville, Eustache OUAYORO, a rassuré hier mardi 15 mai le Premier Ministre du soutien de son institution dans la mise en œuvre de grands axes du Programme Quinquennal du gouvernement pour la période 2012-2016. (Le Potentiel)

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22