la situation sécuritaire au Kivu est sous contrôle (PAPIER GENERAL)

22 mai 2012

Actualités

RDC : la situation sécuritaire au Kivu est sous contrôle (PAPIER GENERAL)
(Xinhuanet 22/05/2012)

KINSHASA — Le vice-Premier ministre et ministre de la Défense et des Anciens combattants de la RDC, Alexandre Luba Ntambo, a déclaré lundi que la situation sécuritaire au Kivu (est) est sous contrôle.

« La situation sécuritaire de la République démocratique du Congo aujourd’hui est en voie de stabilisation avancée. (…) les FARDC contrôlent bien la situation dans le Nord-Kivu où elles sont engagées contre la bande des mutins coalisée à d’autres forces négatives qui oeuvrent à la déstabilisation de la province du nord Kivu », a déclaré Luba Ntambo lors de son intervention au cours de la réunion du conseil des ministres présidé par le président Joseph Kabila.

Il a affirmé que l’armée gouvernementale avait déjoué une tentative des mutins confinés sur les collines de Mbuzi et Runyonyi de prendre pied sur les localités de Bunagana et Jomba, mitoyennes aux collines qui leur servent de sanctuaire.

Par ailleurs, l’assaut qu’a mené les mutins, conjointement avec les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR, rebelle), à Uvira, Shabunda et Kalehe s’est soldé par « un échec cuisant », et 25 mutins ont été tués au cours du combat, a-t-il expliqué.

Le ministre a fait savoir qu’entre autres dispositions prises à ce sujet, le gouvernement reste activement impliqué dans la mise en oeuvre de solutions durables susceptibles de mettre un terme à l’insécurité récurrente dans l’est du pays en s’attaquant aux racines du mal.

« Les FARDC qui sont commises à la sécurisation des populations dans cette partie du territoire national sont avant toute chose une armée à caractère national qui ne peut en aucune façon être communautarisée ». a-t-il affirmé.

Le ministre Alexandre Luba a indiqué que le gouvernement avait lancé un appel solennel à tous ceux qui se permettent encore de créer ou entretenir des milices privées à caractère identitaire au Kivu pour qu’ils mettent fin sans délai à cette pratique dangereuse pour la paix.

« Tous les groupes armés qui contribuent à la déstabilisation du Kivu n’auront plus jamais voix au chapitre dans les dialectiques sur le devenir et l’avenir du Pays. Pour le gouvernement congolais, les acteurs politiques du Kivu devront dorénavant s’abstenir de tout message ambiguë au regard des impératifs de l’unité nationale (…) », a souligné Luba Ntambo.

L’ACTION DIPLOMATIQUE

Selon lui, le gouvernement qui poursuit son action diplomatique à tous les niveaux pour s’assurer de la collaboration de ses partenaires extérieurs à ses efforts face à cette insécurité est en outre occupé à évaluer avec les partenaires l’efficience de leur synergie commune en termes de contribution à la pacification et la stabilisation effective du Kivu.

« La République démocratique du Congo a besoin de l’appui de tous ses amis et de toutes les bonnes volonté au sein de la Communauté internationale pour appuyer ses efforts en vue de juguler la crise sécuritaire et humanitaire qui tire ses racines à l’heure actuelle d’un espace somme toute réduit dans le Nord-Kivu », a conclu le ministre congolais de la Défense et Anciens combattants.

Selon la société civile du Nord-Kivu, depuis jeudi dernier, de violents combats opposent les FARDC aux soldats mutins du mouvement de M 23 dans le localités de Jomba, Runyonyi , Mbuzi et Bunaganda, dans le territoire de Rutshuru, dans la province du Nord Kivu.

Selon le Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR), ces combats ont provoqué le déplacement de 60.000 personnes, en majorité des enfants, des femmes et des personnes âgées vers le Rwanda et l’ Ouganda.

Le HCR note que cette présence massive de réfugiés congolais et la promiscuité dans ces camps accroît fortement le risque d’ épidémie telles que le choléra, la fièvre typhoïde, le paludisme.

« Nous risquons de connaître véritable catastrophe humanitaire », a conclu un responsable du HCR.

© Copyright Xinhuanet

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22