06/06/12/ REVUE DE LA PRESSE CONGOLAISE DE CE MERCREDI

(CongoForum)

La Situation sécuritaire à l’Est préoccupe une fois de plus les journaux congolais ce mardi. Le Tout Kinshasa Politique se préoccupe également du titre de porte-parole de l’Oppostion et de la réforme de la CENI. Cependant, le projet de lancement des coupures de monnaie à valeur élevée est aussi au menu de ces médias qui parlent aussi de sport, notamment de la présence à Kinshasa de l’Attaquant congolais d’Anderlecht Mbokani dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2014 dont l’équipe nationale de la Rdc – les Léopards – est partie prenante.

Porte-parole de l’opposition

La Prospérité titre à la Une « Porte-parole de l’opposition, Etienne Tshisekedi hors jeu ! ». « Le président de l’UDPS n’est ni intéressé, ni obsédé par ce poste », note encore ce journal. Etienne Tshisekedi wa Mulumba n’est pas, non plus, partisan de la logique du pouvoir pour le pouvoir. Il ne croit même pas à l’idée du partage de quoi que ce soit au sein de l’opposition politique congolaise, poursuit le journal.
‘’L’UDPS et Tshisekedi ne font plus partie de l’Opposition’’, a déclaré sans ambages, mardi, en fin de la soirée, un des cadres du parti, joint au téléphone par le quotidien. « Le poste de Porte-parole ? ’Non, Tshisekedi n’en a pas besoin. C’est, même, à la limite, une provocation », a-t-il conclu. Autrement dit, souligne ce journal, l’UDPS campe encore sur ses positions initiales quant au combat pour la ‘’vérité des urnes’’.

(Cette courte nouvelle demande plusieurs commentaires, à la fois quant au poste en question et quant à la position de Tshisekedi.
Le poste de « porte-parole de l’opposition » est une absurdité pure et simple. De deux choses l’une, ou bien l’on se trouve dans un état démocratique où les droits, notamment à la sécurité et à la liberté d’expression, sont respectés et aucun parlementaire n’a besoin de plus de droits et privilèges que ceux qui découlent de ses qualités de citoyen et de parlementaire ; ou bien l’on est dans un régime où règne l’arbitraire, et mieux vaudrait lui offrir un gilet pare-balles.
L’institution même est absurde par rapport à la RDC, parce qu’elle n’a de logique que dans un système à deux partis, comme en Grande Bretagne. Cela n’a pas de sens dans un système à multipartisme votant à la proportionnelle comme en RDC. Ce que l’on a fait dans ce domaine était purement circonstanciel : il s’agissait, en 2006, de donner des garanties à JP Bemba après un épisode où le canon avait parlé. Qu’on laisse cette pantalonnade sombrer dans l’oubli qu’elle mérite.
D’autre part, on ne voit pas ce que Tshisekedi vient faire dans cette galère. En effet, le texte dont question s’applique, non à un président de parti, mais à un parlementaire de l’Opposition. Qualité que Tshisekedi ne possède pas. Il annonce donc qu’il refuse un titre que l’on ne peut, en tout état de cause, lui offrir.
On est heureux d’apprendre que le combat de l’UDPS est pour la ‘’vérité des urnes’’. Si c’est exact, cela signifie qu’elle cesse de vouloir imiter l’adversaire en inventant une victoire de Tshisekedi à partir de résultats inconnus, et réclame désormais l’annulation et un nouveau scrutin. Ce serait étonnant. NdlR)

Est

Forum des As titre « La Belgique dénonce toute ingérence en RDC ».
Il s’agit de l’audience que le Premier ministre Augustin Matata Ponyo Mapon a accordé à l’ambassadeur de Belgique en RDC. Selon le journal, le diplomate belge a déclaré à l’issue de cette audience que toute ingérence étrangère en RDC doit cesser. Allusion faite aux dernières évolutions sur la situation sécuritaire au Nord et Sud Kivu. Les organisations internationales ont effet accusé le Rwanda de soutenir une mutinerie qui secoue ces deux provinces de l’est de la RDC une fois de plus.

Le général Etumba s’explique à la Présidence, titre Le Palmarès.
Le Chef d’Etat -major Général est allé brosser à JKK ainsi qu’à tous les membres du Gouvernement, le tableau militaire complet de la crie de l’Est, indique ce journal. Il ressort que tout tourne à l’avantage des Fardc, excepté l’implication de certains militaires au sein de la rébellion. Le gouvernement affirme que 25 Rwandais ont été arrêtés dans les rangs du M23. Dans les Grands lacs africains, il faut tourner sa langue 7 fois avant de se lancer dans les jugements de valeur précipités, prévient Le Palmarès.
De ce point de vue, et en épit de tout ce qu’on peut en penser, la décision du huis clos décidée à l’Assemblée nationale sur la crise de l’Est est à saluer comme un acte de maturité, pense Le Palmarès qui considère : « La Région des Grands lacs reste somme toute une poudrière où le moindre faux pas risque de provoquer une tragédie impossible à maîtriser par la suite ».

Toujours à ce sujet, Lisapo titre : « Kigali impliqué jusqu’au cou ». « Qui dit vrai, qui ment ? », s’interroge ce journal.
Le 26 mai, des témoins ont vu Ntangada à Kinigi, au Rwanda où il conserve ses liens familiaux, rappelle ce ce journal qui cite Human Right Watch. Lisapo ajoute : « C’est écrit noir sur blanc. Le Rwanda peut-il nier cela ? Sans doute que Kigali sera obligé de changer de ligne de défense et affirmer que les autorités n’en savaient rien qu’il s’agissait là d’agissements personnels d’éléments n’ayant reçu aucun ordre de leur hiérarchie. Pour qui connaît le pouvoir Kagame, il aura du mal à gober de telles affirmations ».

Le Phare titre « Attaque contre un campement des Fardc : une main noire au Nord-Kivu ».
Il note que «la guerre de l’Est apporte chaque jour à nos compatriotes la preuve que le pays est victime d’un plan de déstabilisation ficelé par une main noire qui se trouvée planquée à Kigali ». Ce journal révèle que : « Le commanditaire de l’insécurité récurrente qui empoisonne le quotidien des milliers de familles congolaises au Nord Kivu est désormais connu : le Rwanda. Malheureusement, ce pays voisin bénéficie des complicités internes congolaises dans son travail de sape de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la Rdc. Une évidence crève désormais les yeux : les Fardc ne se battent pas contre des éléments de l’armée régulière du Rwanda, dont la dernière vague a été déversée dans les rangs du Congrès national pour la défense du peuple et du M 23 ».

Economie

Le Potentiel titre « Nouveaux billets de banque : les «surdoués» sont sur une mauvaise pente ».
(Depuis le battage fait autour de l’équipe Matata Pony comme étant de « jeune technocrates compétent, le Pot se plaît à la appeler « les surdoués ». NdlR)
Dès le 2 juillet 2012, indique le quotidien, la Banque centrale du Congo (BCC) va injecter sur le marché congolais de nouvelles coupures en Francs congolais. Il s’agit, selon Le Potentiel, des coupures de 1 000, 5 000 et 10 000 FC. Un challenge difficile à relever par l’autorité monétaire même si elle prétend préserver la stabilité du cadre macroéconomique. Pour le confrère, l’initiative est tellement hasardeuse que mardi, le gouverneur de la BCC Jean-Claude Masangu a dû être convoqué par JKK qui voulait se faire une religion.
De faux pas en ratés, renchérit Le Potentiel, les «surdoués» de la République viennent de se placer sur une mauvaise pente en donnant de manière précipitée leur quitus à la mise en circulation des coupures inflationnistes. Par conséquent, les « surdoués » se sont fourvoyés en entérinant une initiative, somme toute, suicidaire sur le plan politique, économique et social. Ils se sont mis sur une mauvaise pente.

Matata Ponyo donne son feu vert aux billets de 1.000 Fc, 5.000 Fc et 10.000 Fc, titre Le Phare.
Les membres de la Commission économico-financière du gouvernement ont terminé lundi leur réunion hebdomadaire présidée par le Premier ministre consacrée à l’examen de la conjoncture économique et à l’exécution du plan de trésorerie, rappelle ce journal.
« A la suite du constat de la stabilité des fondamentaux de notre économie sur une période relativement longue, cette structure vient de réaliser que les conditions économiques propices sont enfin réunies pour le lancement sur le marché financier des coupures à valeur faciale élevée. Aujourd’hui que le risque de turbulence est écarté, la stabilité des fondamentaux de l’économie va à coup sûr, servir de rampe de lancement aux coupures à valeur faciale élevée », soutient Le Phare. D’où, annonce-t-il, la décision d’injecter à la date du lundi 2 juillet des billets de banque de 1.000 Fc, 5.000 Fc et 10.000 Fc.

« Bientôt les coupures de 1.000, 5000 et 10.000 Fc . Le Gouvernement de la République est déterminé à mettre en circulation de nouvelles coupures faciale élevée».
Par ce geste, pense L’Avenir qui paraît sous ce titre, le gouvernement affiche sa volonté de faciliter les transactions financières, en tenant compte des paramètres macro-économiques favorables comme le taux de change qui affiche une stabilité depuis deux ans. L’Avenir précise que des annonces seront faites toutefois dans la presse lors de la mise en circulation de ces nouvelles coupures qui se fera progressivement pour éviter tout dérapage, notamment en termes de dévaluation du franc congolais et les effets d’entraînement.

Sous le titre « Le gouvernement a 16 jours pour convaincre le FMI », Le Potentiel annonce aussi une mission du FMI du 5 au 21 juin 2012 à Kinshasa et pense que si le gouvernement convainc le FMI, ce sera l’ultime sauvetage de son programme économique, le PEG2..

CENI

Le Phare annonce « La proposition de loi modifiant la Ceni est sur la table de Minaku »C’est le député Emery Okundji qui l’y a déposé mardi, rapporte-t-il. Les points essentiels du nouveau texte visent à garantir la neutralité et l’indépendance de la Ceni. Lesquelles devraient être matérialisées par l’entrée des représentants de la société civile au bureau de cette institution citoyenne, renchérit Le Phare.

Radio Okapi annonce également « Assemblée nationale : une proposition de loi pour réformer la Ceni »

(On sait que la CENI a été la grande organisatrice du « fiasco » électoral. Les élections du 28/11/11 ont donné des résultats qui, en réalité, sont encore inconnus. Les fraudes les plus importantes ayant eu lieu au niveau des centres de compilation, on ne pourrait se rapprocher de la « vérité des urnes » qu’en se référant aux PV des bureaux de vote, dernière opération publique et vérifiée par des témoins. Les chiffres de la CENI ne s’accompagnaient pas de ces PV, les chiffres publiés par l’UDPS, non plus. L’Eglise n’a jamais publié les résultats partiels constatés par ses observateurs. On n’a donc que des résultats dont la crédibilité est nulle. Les législatives ont été dignes de la présidentielle, sinon pires. Mais la CSJ a entériné les résultats de la présidentielle et des législatives. Le temps s’est écoulé, les résultats des élections demeureront à jamais inconnus. Toute autorité prétendue ne relève plus que de la force, de l’intimidation, d’un coup d’état de fait. Le principal ressort de ce coup d’état consiste à progresser, comme si de rien n’était, dans les tâches qui suivent normalement une élection et à mettre le pays et le monde devant le fait accompli.
Réformer la CENI est donc nécessaire, mais comment la réformer sans constater préalablement la nullité des élections de novembre ? Joli problème d’équilibrisme ! NdlR)

Le député Emery Okundji a donc déposé, mardi 5 juin au bureau de l’Assemblée nationale, une proposition de loi pour demander l’introduction des membres de la société civile dans le bureau de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) et une plus grande représentativité de ce corps au sein de l’assemblée plénière de la Ceni. Dans sa configuration actuelle, les membres de la société civile ne siègent pas au bureau de la Ceni. Selon Emery Okundji, sa proposition de modification de cette loi est basée sur « deux piliers fondamentaux qui sous-tendent toute élection démocratique : le consensus national et la transparence ». « Parmi les modifications que nous avons proposées, il y a l’introduction de la société civile comme troisième composante de la Ceni en plus de la majorité et de l’opposition. Le mixage de toutes les composantes dans toutes les structures de la Ceni à tous les niveaux. La réhabilitation de la dimension d’institution d’appui à la démocratie. L’accentuation du caractère indépendant de ces membres par une composition qui accorde au niveau de la plénière 10 membres de la société civile, 6 membres à chaque composante politique (majorité et opposition). Au niveau du bureau, 5 membres à la société civile et 2 membres pour chaque composante politique », affirme le député Okundji.
Cette proposition de loi touche également la question de passation des marchés de la Ceni. En plus, elle prévoit que le président de cette institution ne puisse engager la Ceni que dans les matières qui lui sont fixées par les décisions de l’assemblée plénière. Vendredi dernier, le bureau de la Ceni avait présenté ses trois outils de gestion interne : l’organigramme, le règlement administratif et financier et le manuel de procédure de gestion du patrimoine et des ressources humaines et financières de cette institution. L’adoption de ces outils figurait au nombre des recommandations formulées à la Ceni au cours de l’évaluation à mi-parcours du processus électoral en RDC.

Nécrologie

« Tatu Hilaire Lumbaie décédé mardi à Bruxelles ». La nouvelle est tombée comme un couperet, commente L’Avenir qui titre ainsi. Ce journal explique que « Tatu a succombé d’un malaise dans un hôpital de Bruxelles. Il était à Kinshasa la semaine dernière. Hier mardi, il a même parlé au téléphone avec l’un de ses fidèles collaborateurs. Il était apparemment de bonne humeur, essayant même de blaguer ».

Voici le Communiqué Nécrologique publié à ce sujet sous la signature de Vital Kamerhe. « L’Union pour la Nation Congolaise a la profonde douleur d’annoncer à ses membres, alliés, amis et sympathisants le décès de son Secrétaire Fédéral de la Belgique, Monsieur Hilaire LUMBAIE MULUMBA (Tatu Hilaire) ce mardi 5 juin 2012 à Bruxelles. Le programme de funérailles sera communiqué ultérieurement. A la famille de l’illustre disparu, nous ne trouvons pas les mots pour traduire notre désarroi face à cette nouvelle accablante que nous venons d’apprendre. Le départ de notre frère, ami, camarade Tatu Hilaire retenti en nous comme un cruel coup du sort. Nous vous prions de croire en notre indéfectible amitié et affectueux soutien. Fait à Kinshasa le 5 juin 2012 ».

Sport

« Mbokani de retour depuis lundi », titre Le Palmarès. Sur convocation de l’entraineur Claude Leroy, il va disputer les matchs contre le Togo le 10 juin et le Seychelles 17 juin dans la capitale congolaise. Dieumerci Mbokani aurait demandé au technicien français une dérogation pour ne disputer que ces deux prochains matchs. Par contre Claude Leroy a décidé de ne plus faire appel à Trésor Lualua, suite à son indiscipline caractérisée. Trésor qui vient de parapher un contrat avec le club turc de Karabukspor a préféré aller disputer un match de gala en Angola que de venir réparer e match du Cameroun (0-1).

Le Potentiel pour sa part titre : « Mbokani en renfort ». Dieumerci Mbokani avait été retenu parmi les joueurs convoqués pour le stage de Lubumbashi en vue de la préparation de trois matches prévus au cours de ce mois de juin dont deux en Coupe du monde et un dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2013, souligne ce journal qui ajoute par ailleurs que Mbokani avait été parmi les grands absents du rassemblement de Lubumbashi. On avait rapporté que le joueur avait donné priorité à ses vacances aux Etats-Unis.

Dieumerci Mbokani n’a pas disputé le match de samedi contre le Cameroun (que le Congo a perdu). Il revient pour jouer contre le Togo.

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22