19/06/12/ REVUE DE LA PRESSE CONGOLAISE DE CE MARDI

19/06/12/ REVUE DE LA PRESSE CONGOLAISE DE CE MARDI (CongoForum)

La situation sécuritaire dans la partie Est de la RDC, où les Fardc s’affrontent avec les rebelles du M23, continue à alimenter analyse et commentaire dans les colonnes des journaux parus à Kinshasa. L’info sur l’Est concerne à la fois les opérations militaires et les activités diplomatiques. Matata Ponyo fait toujours face à de multiples critiques à la fois pour son budget, pour son émission de monnaie et pour le dossier de la fibre optique.

Est

L’Observateur rend compte d’opérations militaires au Nord Kivu : les rebelles du M23 occupent Tarika, Ruseke et Murambi. Dimanche 17 juin, tôt le matin, les rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) ont assiégé les localitésTarika, Ruseke et Murambi proches de Tamungenga dans le groupement de Bweza à environ 17 km à l’Est de Rutshuru-centre au Nord-Kivu. Des sources locales indiquent que ce sont des Forces armées de la RDC (FARDC) qui ont attaqué la position des rebelles vers la colline de Rukaranga pour tenter de reprendre leur position perdue depuis jeudi 14 juin 2012, mais elles n’ont pas réussi à déloger les rebelles dans leur position dans la région de Rutsiro et Rwanguba, dans le groupement Bweza,à une vingtaine de kilomètres à l’Est de Rutshuru-centre sur la route de Bunagana.

L’Avenir rapporte qu’au regard de la dégradation de la situation à l’Est de la RDC, « Bruxelles invite Kinshasa et Kigali autour d’une table ». Le Vice-Premier ministre belge Didier Reynders ne cesse, en effet, de proposer le dialogue entre les deux Etats. Et de signaler que la Belgique a déjà entrepris plusieurs démarches pour tenter de ramener le dialogue et la confiance entre la RDC et le Rwanda, soutenant que ces deux éléments sont indispensables à une résolution de la situation.
L’Avenir s’interroge sur l’attitude de la Belgique qui « brandit le bâton et la carotte à chaque fois que la RDC est en proie face à ses voisins ».

Le Palmarès note que qu’en concertation avec ses partenaires de l’Union européenne et du groupe de contact, la Belgique a déjà entrepris plusieurs démarches pour tenter de ramener le dialogue et la confiance entre la RDC et le Rwanda.
Didier Reynders a souligné l’attachement de son pays au rétablissement de l’Etat de droit et de la sécurité sur tout le territoire de la RDC, auquel la Belgique contribue à travers les programmes de réforme du secteur de sécurité, ainsi que qu’aux principes de lutte contre l’impunité de tous ceux qui commettent des crimes de guerre.

« En quête de soutien », c’est l’éditorial que Le Potentiel propose dans sa livraison de ce mardi. Le confrère note que la démarche du chef de la diplomatie congolaise, Raymond Tshibanda, qui a entrepris une offensive diplomatique pour chercher le soutien des pays voisins de sorte qu’ils exercent des pressions sur le régime de Kigali, est appréciée dans l’opinion.. Toutefois, souligne ce quotidien, d’aucuns souhaiteraient que l’offensive diplomatique soit menée concomitamment avec une action militaire sans relâche sur terrain.
Cela d’autant plus que les rebelles du M23, qui bénéficient de l’appui multiple de Kigali, poursuivent leur besogne de conquête du terrain. Certaines localités du Nord-Kivu sont tombées sous le contrôle des rebelles du M23.

Budget

Le Potentiel titre « Budget 2012 : pas de traces de recettes du pétrole et des mines ».
Il porte que l’ouverture des discussions sur le projet de budget de l’Etat pour l’exercice 2012 au Sénat a été l’occasion pour son président, Léon Kengo wa Dondo, de faire un constat : les recettes des secteurs porteurs comme les hydrocarbures, les mines et les télécommunications n’ont pas été reprises dans le projet transmis par le gouvernement.
« Pourquoi avoir occulté ces apports ? », s’interroge le journal qui y voit « Un nouveau faux pas du Premier ministre Matata Ponyo ».
Pour rattraper son retard par rapport à l’Assemblée nationale, le Sénat n’a pas été du tout tendre avec le gouvernement, écrit le quotidien pour qui plus qu’un état des lieux de la situation générale du pays, l’allocution de Léon Kengo Wa Dondo avait tout l’air d’un réquisitoire. Selon Le Potentiel, il s’agissait pour le président du Sénat de ramener le gouvernement sur le droit chemin en lui rappelant ses devoirs, et éventuellement, les efforts à déployer pour relever les ambitieux objectifs de son programme. « Pourquoi avoir occulté les apports des secteurs porteurs comme les hydrocarbures, les mines et les télécommunications ? » Pour avoir emboîté le pas à ses prédécesseurs, commente le journal, Matata Ponyo commet un nouveau faux pas.
Pour Le Potentiel, le projet de budget 2012 est le reflet de la corruption qui a envahi le système qui a gangrené tous les régimes qui se sont succédé à la tête du pays.. Les méthodes décriées dans le passé reviennent au galop. « Matata n’a pas pu les contourner et éviter ainsi d’être prisonnier d’une logique de prédation qui mine le fonctionnement de l’Etat congolais depuis des décennies », conclut Le Potentiel.

(Comment le pourrait-il puisqu’il a été appelé au gouvernement par un Chef d’Etat instalé à la suite d’un coup d’Etat sous forme d’élections truquées. Les élections du 28/11/11 ont donné des résultats qui, en réalité, sont encore inconnus. Les fraudes les plus importantes ayant eu lieu au niveau des centres de compilation, on ne pourrait se rapprocher de la « vérité des urnes » qu’en se référant aux PV des bureaux de vote, dernière opération publique et vérifiée par des témoins. Les chiffres de la CENI ne s’accompagnaient pas de ces PV, les chiffres publiés par l’UDPS, non plus. L’Eglise n’a jamais publié les résultats partiels constatés par ses observateurs. On n’a donc que des résultats dont la crédibilité est nulle. Les législatives ont été dignes de la présidentielle, sinon pires. Mais la CSJ a entériné les résultats de la présidentielle et des législatives. Le temps s’est écoulé, les résultats des élections demeureront à jamais inconnus. Toute autorité prétendue ne relève plus que de la force, de l’intimidation, d’un coup d’état de fait. Le principal ressort de ce coup d’état consiste à progresser, comme si de rien n’était, dans les tâches qui suivent normalement une élection et à mettre le pays et le monde devant le fait accompli. Quand on devient ministre dans de telles conditions, c’est qu’on ne se fait pas trop d’illusions à propos de l’état de droit, de la tolérance zéro envers la corruption et quelques autres matières… NdlR)

Gouvernement

« Fibre optique, Nord-Kivu, Miba, Lac, Cinat et Gécamines : le complot est pluriel », titre, de son coté, Le Phare.
Pour le quotidien kinois, le dossier de la fibre optique vient de montrer que les ennemis de la patrie travaillent pour l’échec de la connexion du pays au câble sous-marin. Il indique qu’en dehors de ce sabotage dans le domaine des télécoms, il y a d’autres dans le secteur de la sécurité comme c’est le cas au Nord-Kivu. Il ajoute que le portefeuille de l’Etat n’est pas épargné citant notamment le cas des entreprises publiques comme la Miba, la Gécamines et la Cinat notamment.
Bref, conclut Le Phare, l’amour de la patrie dont a parlé Joseph Kabila dans son discours d’investiture du 20 décembre 2011 n’est qu’un slogan creux.

A la une de la Prospérité la mise en circulation de nouveaux billets : « Rendez-vous confirmé pour le 2 juillet ! » .
« Y a-t-il oui ou non des cartons de nouveaux billets déjà en circulation ? », s’interroge ce journal qui indique que cette question a fait l’objet d’un point traité lors de la réunion hebdomadaire tenue lundi 18 juin à la Primature. Toutefois note La Prospérité, serein du fait de la santé solide qu’affiche l’économie congolaise, en ce qu’elle est marquée par la maîtrise du cadre macroéconomique, la stabilité du taux de change sur tous ses segments et la maîtrise de l’inflation, le ministre du Budget Daniel Mukoko s’est voulu rassurant.
C’est dans ce contexte que seront mises en circulation les nouvelles coupures à valeur faciale adaptée. En conséquence, poursuit le quotidien, le ministre a soutenu qu’il n’est pas question de cartons de billets en circulation, contrairement aux fausses rumeurs débitées dans les rues. Quant à Jean-Claude Masangu, gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), le seul canal pour l’émission de nouveaux billets reste les banques commerciales.

Au sujet des nouvelles coupures en francs congolais, le Potentiel titre : « Les billets de 50, 100 et 200 Fc seront frappés en pièces métalliques dès 2013 ».
Au cours de la réunion à la Primature, le ministre Mukoko aurait déclaré : « Les coupures de 50, 100, 200 Fc seront d’ailleurs transformées en pièces métalliques au courant des années avenirs, peut être, à partir de l’année prochaine », a-t-il déclaré.

Divers

Le début du procès en appel de Floribert Chebeya devant la haute cour militaire est à la Une de La Tempête des tropiques. « La présence du général John Numbi est plus que jamais exigée », titre ce journal.
Selon lui, la coalition des ONG des droits de l’homme réclame la comparution de ce général en tant que prévenu. Pour ces ONG, cette comparution permettra à l’opinion non seulement de connaître enfin la vérité sur l’assassinat de Floribert Chebeya et Fidele Bazana mais aussi de mettre fin à l’impunité en RDC.

Le Potentiel consacre un article à « KCC Sarl et Mumi sprl : un groupe minier au service du développement du Katanga et de la RDC ».
Les sociétés minières Kamoto Copper company SARL (KCC) et Mutanda mining sprl (MUMI) sont mal connues du public congolais. Raison pour laquelle leurs adversaires les attaquent facilement dans la presse en utilisant certaines ONG.L’acharnement sur ce groupe minier est tel que même certains bailleurs de fonds internationaux ont été mis à contribution pour faire ombrage ou dénigrer carrément ces entreprises minières dont l’implantation au Katanga est un véritable investissement au service du développement de la RDC.

© CongoForum, le mardi 19 juin 2012

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22