La presse de Bukavu

Politique et sécurité

Les députés provinciaux qui demandent la convocation d’une session extraordinaire à l’Assemblée provinciale ont décidé jeudi 02 Août d’initier une motion de déchéance contre certains membres du Bureau de l’Organe délibérant du Sud-Kivu. Cette motion sera présentée par l’Honorable Venant RUGUSHA et sera soutenue par l’Honorable KALENGA RIZIKI Lwango. Ces députés ont affirmé que la convocation de cette session extraordinaire visait à mener l’Organe législatif de la province sur la voie de l’Excellence. Une démarche du reste soutenue par deux membres du bureau, en l’occurrence le rapporteur et la questeur de l’Assemblée provinciale. Les députés provinciaux ont reconnu par ailleurs avoir reçu la correspondance du Vice-président de l’Assemblée provinciale qui rejette la demande de la convocation d’une session extraordinaire, qui étant constitutionnelle et conforme au règlement intérieur de l’organe, comporterait certains points lacunaires.
(Radio Maendeleo)

Le commandant second du 1072e bataillon des Forces armées de la RDC (FARDC) basé à Kaziba, en territoire de Walungu, le lieutenant-colonel John Kasisira, ex-CNDP, a déserté les rangs de l’armée avec son escorte dans la nuit du mercredi 1er aout. Selon la société civile locale, qui avait été alertée par la population, ces déserteurs affirment que les autres militaires loyalistes s’étaient directement lancés à leur trousse. Ces fugitifs auraient pris la direction de Ngweshe, en passant par les montagnes de Kaziba. Aux dernières nouvelles, la société civile de Walungu signale que des coups de feu nourris étaient entendus du côté du groupement d’Irongo, à trois heures de marche de Kaziba. Pour sa part, le commandant des opérations au Sud-Kivu, colonel Delphin Kahimbi, a assuré que les fugitifs n’iront pas loin, et qu’ils seront maitrisés d’ici là. Selon lui, la situation sécuritaire est sous le contrôle des FARDC. (Radio Okapi)

Des actes patriotiques et de mobilisation générale contre la guerre qui sévit à l’Est de la RDC ne cessent de s’intensifier dans la province du Sud-Kivu. Après la marche des chrétiens catholiques mercredi 01er Août, c’est l’ordre des médecins pool du Sud-Kivu qui a organisé un sit-in jeudi 02 Août à la Place MUNZIHIRWA à Nyawera dans la ville de Bukavu pour exprimer leur ras-le-bol contre la rébellion du M23 et ses soutiens rwandais. Les blouses blanches s’insurgent ainsi contre toute forme de négociation avec le mouvement rebelle car, disent-ils, ils sont les premiers à découvrir les souffrances des populations qui sont blessées ou tuées sur les champs des combats.. Entre temps, jeudi toujours, des populations ont manifesté pour la même cause dans la cité d’Uvira et dans plusieurs coins en Territoire de Shabunda. (Toute la presse)

Le Colonel BALEKE SUMAILI, un commandant réfractaire Maï-Maï a été tué mardi 31 juillet 2012 dans les Moyens Plateaux d’Uvira par la population exacerbée par les exactions perpétrées par les miliciens Burundais des FNL alliés à ce commandant mutin et à son groupe. Des sources sur place ont précisé qu’il n’y a pas eu combats entre les forces loyalistes et le groupe des miliciens Maï-Maï. Une information confirmée aussitôt par le Commandement FARDC dans ce secteur ainsi que le Porte-parole des miliciens Maï-Maï. (Radio Okapi)

Des réfugiés Rwandais qui ont été rapatriés dans leur pays et qui ont commencé à retourner frauduleusement sur le sol congolais ont été expulsés du Territoire National par les autorités de la Direction générale des Migrations au poste frontalier de RUZIZI I à Bukavu, jeudi 02 Août. Ces derniers seraient rentrés en RDC par la Ville de Goma avant de retourner à Nyabibwe, Kalehe et bien d’autres coins du Sud-Kivu, a précisé un responsable de la Commission nationale pour les Réfugiés, CNR au Sud-Kivu. (RTNC, Radio Okapi)

La Vice-ministre des droits humains Maguy SELEMANI est arrivée à Bukavu jeudi par l’Aéroport de Kavumu. Elle a été accueillie par le Gouverneur du Sud-Kivu Marcellin Cishambo Ruhoya. L’objet de sa visite n’est pas encore clairement déterminé. Bien avant cela, le Chef de l’Exécutif provincial a été visiter la route de desserte agricole qui relie BIRAVA à la Ville de Bukavu. Le Gouverneur Cishambo s’est félicité de l’état d’avancement des travaux qui évoluent normalement. (RTNC)

Société

Les partenaires de l’éducation au Sud-Kivu disent vouloir une rentrée scolaire 2012-2013 véritablement apaisée. C’est ce qui ressort d’une rencontre qui les a réunis autour du Directeur Provincial de l’EPSP au Sud-Kivu Ladislas MUGANZA WAKANDWA. Il a été décidé que les inscriptions au primaire soit gratuite au niveau du primaire et d’étendre la gratuité de l’enseignement primaire aux classes de 5ème années. La rentrée scolaire a quant à elle été fixée au 3 septembre 2012. (Radio Maendeleo, RTNC)

Le calme est revenu jeudi 02 Août au Quartier Général de la MONUSCO à Bukavu, après un sit-in organisé par certains travailleurs nationaux de la Mission onusienne. Les manifestants ont dit exprimer un signe de solidarité envers leurs collègues non contractés, qui accusent un retard de paiement de leurs prestations de 3 mois. (RTNC)

National

Des tracts anonymes ramassés dans les rues de Butembo, ce jeudi 2 août dans la matinée, mettent en garde les habitants de Butembo, Beni et les localités environnant ces villes contre toute adhésion à la rébellion du Mouvement du 23 mars (M23). Selon ces documents, le M23 bénéficierait du soutien d’Antipas Mbusa Nyamwisi, président du RCD–KML, est notable de cette région. Le maire de Butembo, Sikuli Uvasaka Makala, a lancé un message d’apaisement à ses administrés, indiquant que la situation sécuritaire est sous le contrôle des Forces armées de la RDC (FARDC). Selon ces tracts, le M23 et le RCD-KML auraient planifié des assassinats des élites nande, nyanga et tembo ainsi que le pillage des ressources naturelles et des vaches pour appauvrir la population de cette partie de la RDC. (Radio Okapi)

Les 15 pays membres du Conseil de sécurité des Nations unies ont condamné jeudi 2 août « tout appui extérieur apporté » à la rébellion congolaise du M23. Mardi, le représentant spécial de l’ONU pour la RDC, Roger Meece, avait exprimé ses doutes sur la capacité des FARDC à résister à l’avancée des rebelles vers Goma, capitale de la province du Nord-Kivu. Le Conseil de sécurité demande également au M23 et à tous les groupes armés « de cesser toute forme de violence, notamment les violences sexuelles et le recrutement d’enfants-soldats ». Les Nations unies sont « profondément préoccupées par l’aggravation de la situation humanitaire » au Nord-Kivu et « appellent la communauté internationale à fournir l’appui humanitaire approprié ». Le Conseil de sécurité demandent « à tous les pays de la région de coopérer activement avec les autorités congolaises pour le démantèlement et la démobilisation du M23 ». Saluant les contacts récents entre le président rwandais Paul Kagame et le président congolais Joseph Kabila, l’ONU a dit « encourager la poursuite d’un dialogue de haut niveau à l’échelle bilatérale et régionale ». Une réunion des chefs d’État de la région doit débuter dimanche à Kampala, la capitale de l’Ouganda. (Jeune Afrique, RFI)

International

Au lendemain de la démission du médiateur international pour la Syrie Kofi Annan, les tractations diplomatiques se poursuivent. L’Assemblée générale de l’ONU doit voter vendredi sur une résolution présentée par le groupe des pays arabes. Le projet de résolution, rédigé par l’Arabie saoudite avec d’autres pays arabes, déplore « l’incapacité du Conseil de sécurité » à faire appliquer ses décisions. Il dénonce aussi « l’utilisation croissante par les autorités syriennes d’armes lourdes » dans les villes, notamment le « bombardement aveugle par des chars et des hélicoptères », et demande à Damas de respecter sa promesse de « cantonner ses troupes et ses armes lourdes dans leurs casernes ». Le texte souligne l’inquiétude suscitée par les armes chimiques syriennes, demandant à Damas de ne pas les utiliser et de les stocker en sécurité. La résolution réclame la mise en place d’un « organisme provisoire de gouvernement consensuel », ce qui entraînerait de facto le départ de Bachar al-Assad, ainsi que l’organisation d’élections libres. (RFI)

Cellule de Communication du Gouvernorat de Province

KABERA BITIBIZA Lethé
Webmaster
Province du Sud-Kivu
Tél : +243 998149278

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22