POINT DE VUE DIFFERENT

21 novembre 2012

Au fil des jours

KABILA, ARTISTE DE LA PAIX ET CONCILIATEUR (Samy Bosongo)
La chute de Goma c’est la defaite de Kabila (Kakaluigi)
par Kakaluigi et Samy Bosongo

Kakaluigi : Depuis 24 heures la ville de Goma est tombée dans les mains des rebelles du M23. Les soldats rebelles sont arrivés au centre-ville sans aucune résistance de la part des FARDC et ont proclamé dans l’allégresse leur victoire sur un pouvoir usurpateur, qui est celui de Kabila.
Il faut le reconnaitre : la prise de la ville de Goma par M23 c’est la défaite de Kabila, qui depuis son premier arrivé au pouvoir n’a pas été capable de se construire une politique de paix et d’épargner ainsi les régions de l’Est de cette guerre qui depuis des décennies à semée et qui continuer à semer du sang et de la mort.

Kabila n’a jamais eu la volonté de prendre en main la situation et extirper les racines de ce mal qui a déjà fait pas mal de millions de victimes. Il y a des raisons en tout cela ! Les journalistes, l’opposition parlementaire, l’opinion internationale ont à maintes reprises analysé le tout et tous semblent concordes pour souligner l’incapacité et l’équivocité du pouvoir central de la RDC.

Samy Bosongo, n’habite pas très loin de Goma, et je pense qu’il a certainement entendu en ces derniers jours, la frayeur de tirs et les cris de peur et désespoir des habitants de Goma. Il essaye en ce matin de chanter Kabila avec un poème qui, a mon entendement, semble hors histoire et qui porte un titre probablement trop emphatique et utopiste pour Kabila.

Oui je respect Samy Bosongo, je respecte son credo politique, je respecte ses idées et son amour viscéral envers Kabila. J’aime aussi sa manière de voir les choses et son intelligence.
Mais de grâce ne lui approprié des capacité qu’il n’a pas, ou mieux à fait montre de ne pas avoir.

Kabila, artisan de paix ? Mais les différents tentatives d’apporter la paix à l’Est de la RDC dans la région des Grands Lacs ont échoué l’un après l’autre. Et nous connaissons bien les causes de tous ces échecs

Samy Bosongo : La RDC tiendra une, unie et prospérera malgré le grand nombre de ses ennemis tant internes qu’externes obstinés et rusés car son Chef, de par son naturel, privilégie l’option de la sagesse !
Plutôt que d’afficher des attitudes exhibitionnistes d’un patriotisme de façade ou propagandiste et d’entreprendre des démarches émotives et incomplètement mûries, Joseph KABILA aborde la guerre à l’est de la RDC et d’autres questions nationales avec sagesse connaissant les dessous de cartes et les enjeux économico-politiques et géostratégiques.

Kakaluigi : Mais quelle sagesse, si depuis la prise de Bukavu par Mutebusi, aujourd’hui nous pleurons la chute de la ville de Goma par M23 ? Les causes de tout sont à l’intérieur du pays et non pas et seulement à l’extérieur. Les causes sont avant une forte incapacité et une forte incompétence. Et cela, selon moi, crée ces « attitudes exhibitionnistes d’un patriotisme de façade » propres à une bonne partie à toute la classe politique de notre grand pays la RDC. Dire enfin que Kabila a abordé la guerre de l’Est de RDC avec sagesse, c’est vouloir s’entêter de ne pas vouloir comprendre l’histoire de ce qui est arrivé dés 2004 à ce 20 novembre 2012.

Samy Bosongo : Ndata Nsangu, victorieux de l’épreuve pour mériter la main de la belle princesse, a dû faire face aux tactiques déroutantes utilisées par la princesse conseillée par sa mère pour se faire détester et répudier par le vieux qu’elle abominait !
Ayant tenté sans succès ses coups et désarçonnée, elle a enfin dû se résigner à partager sa vie avec le vieux sage !
Malgré le comportement de l’église avant, pendant et après les élections ; en dépit de ses critiques malveillantes par rapport au travail de la CENI pour avoir été nourrie par une source erronée et avoir montré du penchant vis-à-vis de l’opposition malhonnête, indélicate et malveillante, KABILA, face à cette méchanceté affichée et intrigante de l’église, est resté au milieu du village parce que Chef de l’Etat aux perspectives étendues et à la grandeur d’âme qui marquent l’histoire nationale!
Kakaluigi : Personne ne met plus en doute que les dernières élections présidentielles ont été marquées par innombrables et documentées rapacités. L’opposition de son côté a bien fait à ne pas donner son consentement tout de suite, autrement quel serait pour vous son rôle dans un état démocratique ? Et vous, mon cher Samy, le connaissez très bien que les derniers élections ont été bien marquées des irrégularités de tout genre et une bonne partie de personnes restent avec beaucoup de doutes et de soupçons. LA CORRUPTION ET LE MENSONGE battent leurs records en RDC. Le comportement de la CENI a bien renchéri la dose. L’Eglise avait tout le devoir de s’impliquer et de dénoncer ce qu’on était en train de se faire.

Samy Bosongo : Malgré les assauts brillants et répétés de tous ceux qui peinent à le découvrir ou qui refusent de reconnaître son rang et ses mérites, il est resté au milieu de la société civile et de la classe politique, jouant à merveille son rôle d’artiste de la paix ainsi que de la réconciliation, tout à fait comme un Chef d’Etat qui doit manifester une neutralité louable !
Kakaluigi : J’ai peur de votre horrible aveuglement politique. Surtout en ces mêmes heures où nous constatons partout dans les villes du pays des manifestations de colère profonde. La politique s’est servie du peuple, seulement pour ses propres intérêts personnels. Mais est-ce que vous rendez compte de ce que vous écrivez : «jouant à merveille son rôle d’artiste de la paix ainsi que de la réconciliation » ? Vos paroles sont un giffle d’ignorance envers le peuple congolais.

Samy Bosongo : Tel aura été le soubassement de l’autorisation de la marche du 1er août organisée par l’église pour protester et s’insurger contre les tentatives de la balkanisation du Congo et dénoncer de vive voix l’agression du pays de Lumumba par les génocidaires rwandais opportunistes ! A l’heure où toutes les énergies nationales doivent être mises à contribution et bien canalisées pour désillusionner et confondre les fossoyeurs de la RDC, les mauvaises et malhonnêtes langues luronnes et pathétiques qui imputaient des insanités satanées à KABILA ont été ridiculisées par l’autorisation et la tenue mêmes de cette marche!
Qui a prétendu qu’une marche organisée en bonne et due forme et ayant des motivations nationalistes conformes à la législation internationale allait, malgré tout, être prohibée par KABILA parce que marionnette de Kagamé ?
Qui, en s’appuyant malicieusement sur des faits neutres
Et des rumeurs forgées aux laboratoires politiques de la subversion…

Kakaluigi : Voilà, aujourd’hui nous sommes là. Le Rwanda est intervenu avec la force de ses alliés les M23 et a ouvert la porte pour pouvoir entrer au Congo sans aucune frontière et s’emparer des richesses du sou sol. L’Eglise avait mis en garde le Gouvernement, et la marche était organisée pour dénoncer tout cela. Hélas, le gouvernement avait choisi son chemin…mais ce n’était pas pour une certaine complicité avec Kagame ?

Samy Bosongo ; A voulu démontrer que KABILA était Rwandais ? La RDC tiendra une, unie et prospérera malgré le grand nombre de ses ennemis tant internes qu’externes obstinés et rusés, car son Chef, de par son naturel, privilégie l’option de la sagesse !
Plutôt que d’afficher des attitudes exhibitionnistes d’un patriotisme de façade ou propagandiste et d’entreprendre des démarches émotives et incomplètement mûries pour être enlacé au filet des oiseleurs planétaires, Joseph KABILA aborde la guerre à l’est de la RDC et d’autres questions nationales avec sagesse connaissant les dessous de cartes et les enjeux Economico-politiques et géostratégiques.

Kakaluigi : Votre conclusion est très logique, mais terriblement fausse. Elle affiche ce fanatisme politique, très mensonger qui me fait penser au fanatisme islamique d’Al- Qaida. . Pourquoi ne pas voir clair et dire enfin toute la vérité ? Ces prétendus ennemis c’est Kabila lui-même qui les a créé avec ses comportements et sa maniéré de gérer la RDC. Et enfin la chute de Goma ne vous dit rien ?

Kakaluigi : 21 novembre 2012

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22