DANS UNE LETTRE OUVERTE ADRESSÉE A L’ONU – Les communautés du Nord-Kivu interpellent Kagame et Museveni

26 juin 2013

Actualités

DANS UNE LETTRE OUVERTE ADRESSÉE A L’ONU – Les communautés du Nord-Kivu interpellent Kagame et Museveni

Forum des As

Les deux Présidents appelés à suivre le conseil du Tanzanien Jakaya Kikwete pour établir un dialogue avec leurs propres rébellions. Les représentants des communautés du Nord-Kivu à savoir les Hunde, Nande, Hutu et Tutsi vivant à Kinshasa ont envoyé une lettre ouverte à l’Onu, par le biais du secrétaire général Ban Ki-Moon sur la guerre au Nord-Kivu. Ils demandent à l’Onu de faire pression sur le Rwanda et l’Ouganda afin de les amener à suivre le conseil du Président tanzanien Jakaya Kikwete qui leur avait demandé de négocier aussi avec leurs rebelles des FDLR pour le Rwanda et des ADF/NALU et la LRA pour l’Ouganda de la même manière qu’on demande à Joseph Kabila de le faire avec les rebelles du M23.
Les communautés du Nord-Kivu soutiennent cette vision du Président tanzanien car elles savent que la paix dans les Grands lacs serait un leurre si le Rwanda et l’Ouganda n’ouvrent pas leur jeu politique en dialoguant avec leurs oppositions.Le Rwanda en premier pour qui les communautés du Nord-Kivu pensent que les FDLR étant son fonds de commerce de toujours, ouvrir un dialogue avec ces dernières serait un gage pour les voir retourner dans leur pays étant sûrs qu’ils ne seront pas arrêtés.
Ce serait une charge de moins pour la Rdc où les populations de l’est subissent chaque jour l’enfer leur imposé par les FDLR qui excellent dans des pires violations des droits de l’homme. Les FDLR pillent, violent, tiennent des femmes en esclavage sexuel, exploitent illégalement les ressources minérales du Nord-Kivu. A ce sujet ils sont épinglés dans le dernier rapport de l’organisation « Global Witness  » dans le trafic d’or du Nord-Kivu. Les FDLR sont une charge négative pour la Rdc. Pas pour leur pays, le Rwanda pour lequel on n’a jamais entendu la moindre attaque des FDLR.
Celles-ci ne montrent leur capacité de nuisance qu’à l’est de la Rdc. Leur retour dans leur propre pays serait fêté par les Congolais qui pousseraient un  » ouf  » de soulagement. Mais Kagame ne veut rien entendre. Il a violemment réagi à la proposition du Président tanzanien qu’il a qualifiée par le biais de sa ministre des Affaires étrangères Louise Mushikiwabo d’aberration. Kagame avait piqué une de ses saintes colères au point qu’il a perdu le nord et exigé du Président tanzanien des excuses publiques pour ce qu’il considère comme une « hérésie « . Kikwete Kikaya.
Le Rwanda a failli entrer en guerre contre la Tanzanie uniquement du fait que son Président Jakaya Kikwete a conseillé un dialogue avec les FDLR. Côté ougandais, réaction plein de perfidie du Président Museveni qui a dit qu’on négocie avec ceux qui le demandent et on isole les autres. Langage à la fois flou et sibyllin qui rejette radicalement, sans le dire clairement la proposition de Jakaya Kikwete.
Malheureusement cette proposition n’a pas eu du répondant du côté de la Communauté internationale. Cette dernière n’a du reste jamais exigé aux deux pays le Rwanda et l’Ouganda de négocier avec leurs propres rébellions comme ils l’exigent à la Rdc dans une approche globale de la recherche de la paix au niveau de toute la région des grands lacs et non seulement en Rdc. Raison pour laquelle les communautés du Nord-Kivu ont saisi l’Onu pour qu’elle fasse pression sur les deux pays pour cet objectif.
Cette lettre ouverte a des chances de moisir dans le tiroir du bureau de verre de New York sans que personne ne songe à y donner suite. Comme on le sait la perception des acteurs internationaux dans la crise des grands lacs est aux antipodes des attentes des Congolais. Dans cette arène, Paul Kagame n’est pas du tout un dictateur. Mais c’est un démocrate. Pourtant, l’espace politique rwandais est le plus fermé qui soit.
AUCUNE SURFACE D’EXPRESSION
Les opposants n’ont aucune surface d’expression comme en Rdc où ils critiquent à longueur de journées le pouvoir de Kabila sans conséquences. Au Rwanda, les élections ne sont pas truquées. Loin de là. Tout est transparent. Mais avec un candidat unique comme aux années de plomb de Parti -Etat. Candidat unique : Paul Kagame. Quant au sort des différents prétendants qui ont encore le courage de déposer leur candidature, s’ils ne connaissent pas un accident bizarre qui les envoie au trépas, ils sont poursuivis pour divisionnisme ethnique et négationnisme.
Avec ces deux préventions, ils vont croupir en prison comme la dame Ingabire qui est gardée en détention pour divisionnisme mais en réalité parce qu’elle avait osé affronter le maitre de Kigali. Elle continue son infortune en prison sans aucune protestation de la communauté internationale.Kagame élu par un scrutin monopartite est considéré à travers le monde comme un «démocrate».
Pour le récompenser, la Communauté internationale l’a laissé occupé, sans la moindre critique, le siège de pays membre du Conseil de sécurité alors que son régime commet des actes démocraticides au vu et au su de tout le monde. Comme le cas le plus récent qui concerne l’ancien Premier ministre rwandais du FPR, Faustin Twagiramungu, juillet 1994 à août 1998 après le génocide de 1994.
Devenu opposant à son ancien mentor Paul Kagame et vivant en exil en Belgique dont il a la deuxième nationalité, il a annoncé son retour au pays afin de prendre part au débat démocratique. Il a dit à l’AFP que  » Je voulais faire inscrire mon parti afin d’ouvrir l’espace politique « . Il n’arrivera jamais à Kigali où sa demande de visa sur son passeport belge est toujours à l’étude. D’où son dépit :  » Il ne faut pas laisser le pays à la gestion d’un seul homme, en l’occurrence le Président Paul Kagame « . Même chose chez Kaguta Museveni où tous les concurrents à la présidentielle ont fini en prison comme l’ancien colonel Besije. Le jeu politique est totalement fermé. Pourtant la Communauté internationale considère le Président ougandais comme un démocrate. Un démocrate? Kandolo M.

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22