05/11/13/ REVUE DE LA PRESSE CONGOLAISE DE CE MARDI

5 novembre 2013

Aujourd'hui dans la presse

(CongoForum)
Les journaux parus ce mardi consacrent la majeure partie de leurs colonnes à la reprise des derniers bastions du M23 par les FARDC, ce que d’aucuns appellent « l’anéantissement du M23 ». La formation d’un nouveau gouvernement reste le sujet n°2.

Victoire
Selon une dépêche en provenance de Goma, écrit Digitalcongo, il aura fallu exactement 10 jours de combats intenses pour que les Fardc démontrent à la face du monde leur montée en puissance. C’est donc à 3 heures du matin ce mardi que la poudrière de Chanzu et Runyonyi était en feu. Acculées de tout bord, les troupes de Makenga n’avaient pas d’autre choix que de capituler en brûlant minutions, armes lourdes et 42 véhicules pillés par les rebelles à Goma en novembre 2012, apprend-t-on.
Mais Le Phare écrit « Kinshasa toujours sous pression à Kampala : l’Onu, l’UE, l’UA, la SADC et les USA exigent une prime pour le M23 ».
En effet, dans un communiqué conjoint signé hier, écrit ce journal, les envoyés spéciaux des institutions précitées ne cachent pas l’exigence de la communauté internationale de voir le gouvernement congolais signer avec le M23 un accord qui devrait garantir son désarmement et sa démobilisation. A en croire cejournal, il y a lieu d’avouer qu’il s’agit là d’une situation qui trouble de nombreux compatriotes, qui ne saisissent pas très bien le sens d’une requête qui a tout l’air d’une prime spéciale à accorder aux membres de ce mouvement rebelle.
La Prospérité titre à la Une « Au-delà de la cessation des hostilités : Voici l’appel de Mende au M23 ! ».
Dimanche 3 novembre 2013, Bertrand Bisimwa, Chef politique du Mouvement du 23 mars (M23), intime, dans un communiqué, l’ordre aux éléments de sa rébellion d’arrêter avec les hostilités en vue de donner une chance aux pourparlers de Kampala. A Kinshasa, cette décision reste loin de séduire car, explique le journal, dans une déclaration signée hier, lundi 4 novembre 2013, par Lambert Mende Omalanga, le Gouvernement Congolais a dit prendre acte de cette décision, mais regrette le fait que les mutins semblent réduire leurs préoccupations à la seule suspension des combats. D’après le ministre,

Le M23 ne se conforme pas « à l’esprit et à la lettre » des décisions de Kampala. Car, il avait été plutôt décidé de la fin de toute activité militaire du M23 et de la mise de ses éléments armés à la disposition du processus de cantonnement, de démobilisation, de désarmement et de réinsertion sociale.
Le Potentiel titre en manchette: « Déroute du M23 : La main invisible de Londres et Washington ».
En moins d’une semaine, les forces armées de la RDC, appuyées par les éléments de la brigade spéciale d’intervention des Nations unies, ont délogé les rebelles du M23 des positions stratégiques qu’ils occupaient dans les territoires passés sous leur contrôle depuis plus d’une année. Pour un mouvement rebelle qui a résisté pendant longtemps à plusieurs assauts des FARDC, il y avait de quoi se poser des questions, écrit ce journal.

La facilité avec laquelle les Forces armées de la RDC ont défait les rebelles du M23 a suscité des interrogations dans certains milieux. La déroute du M23, révèle-t-il, est le fait d’une forte pression diplomatique exercée particulièrement sur le Rwanda, principal soutien du M23.
Et la pression a été telle que les chefs de la diplomatie américaine et britannique ont personnellement intimé l’ordre au président rwandais, Paul Kagame, de ne pas venir en renfort au M23. C’est la preuve qu’une nouvelle dynamique s’installe désormais dans la région des Grands Lacs, conclut le journal.
Citant le journal britannique, Daily Telegraph, Le Potentiel poursuit : « le chef de la diplomatie américaine, John Kerry, et son homologue britannique, William Hague, ont eu Kagame au téléphone séparément dans la journée du vendredi 25 octobre 2013, lui intimant l’ordre de ne pas mettre ses troupes en mouvement pour venir en renfort au M23. D’après le journal, William Hague, ministre britannique des Affaires étrangères, a été le premier à appeler Paul Kagame, suivi dans la journée par John Kerry, secrétaire d’Etat américain ».
La Prospérité se demande dans sa rubrique « le fil du rasoir » si c’est le Début de la fin ? Battus à plate couture, les rebelles du M23 sont cuits. Ils ont littéralement échoué dans leur aventure. Dès le départ, ils rêvaient d’une chute brusque et brutale du régime Kabila, en développant des revendications à l’échelle nationale. Mais, la CIRGL les en avait dissuadés, écrit le journal. Puis, ils sont restés cantonnés sur des questions de l’accord conclu, un certain 23 mars 2009, avec le CNDP. Plus tard, ils ont changé de nature d’exigence. Il fallait ainsi que le gouvernement s’engage, par exemple, à rapatrier les FDLR, avant qu’ils ne s’embarquent, eux, dans le bateau du processus de paix. A un moment donné, c’était la question de l’amnistie collective collée à celle de l’intégration dans les FARDC des éléments issus de cette rébellion qui posait problème, poursuit le tabloïd. Mais, enfin, le M23 multipliait des alibis dans tous les sens, y compris le montage des attrapes nigauds visant la remise en cause de la souveraineté nationale et de l’intégrité du territoire. Heureusement qu’un beau jour, Kinshasa en était exaspéré et a mis fin à ces vélleités, conclut le journal.
L’Avenir se moque du M23sous le titre« Est pris qui croyait prendre. La cartouche de Bisimwa déjouée. Tenda-Bweza et la colline de Mbuzi aux mains des FARDC » .
Dans ses colonnes, on peut lire : « Il vaut mieux ne pas commencer que de commencer pour mal finir. Le Mouvement du 23 mars, dont les combattants restants sont confinés sur quelques collines à la frontière avec les pays de leurs instigateurs, à savoir le Rwanda et l’Ouganda, a commencé par pilonner, depuis 7 heures 30 locales, la cité de Bunagana située à 28 km au Nord de Goma (Nord-Kivu) ». Une offensive mal lancée, commente le quotidien.
Révoltées par cette énième fourberie de ces hommes qui ont une boule de granit à la place du cœur, les FARDC ont contre-attaqué, poursuit le journal. Bonne nouvelle écrit le quotidien: depuis 13 heures 03’, heure locale ce lundi 4 novembre 2013, la colline de Mbuzi est passée sous contrôle des FARDC qui ont délogé purement et simplement les rebelles. Continuant la reconquête, après Mbuzi, les vaillants militaires se sont lancés en direction de Tenda-Bweza dont ils ont aussi pris le contrôle.
« L’enfer est pavé de bonnes intentions ». Bertrand Bisimwa et ses hommes, les sadiques rebelles du M23 viennent d’appuyer ce vieil adage, à leur propre honte, indique L’Avenir.

Gouvernement
Le pouvoir, en organisant un nouveau « partage de l’Entrecôte » ont réussi à détourner les Concertations Nationales de toute velléité d’évoquer les élections nulles du 28/11/11. Celles-ci ont été organisées, tout comme celles de 2006, en faisant voter un « corps électoral inconnu », faute de recensement préalable de la population. Ce fait à lui seul suffirait à en « plomber » gravement la crédibilité. Elles ont, par-dessus le marché, été entachées de fraudes et de manipulations à un point tel qu’elles ont donné des résultats qui, en réalité, sont encore inconnus[1]. Toute autorité prétendue ne relève plus que de la force, de l’intimidation, d’un coup d’état de fait. Le principal ressort de ce coup d’état consiste à progresser, comme si de rien n’était, dans les tâches qui suivent normalement une élection et à mettre le pays et le monde devant le fait accompli. Mais s’il est assez facile de regrouper beaucoup de convives autour de la table, il l’est beaucoup moins de ersuader chacun de se cntenter de sa portion.
Le Palmarès titre à la Une « Gouvernement de cohésion nationale : Intenses tractations entre la Majorité et l’opposition ! ».
D’après lui, les tractations tournent principalement autour de la dimension du futur gouvernement, du quota de chaque famille politique et de la répartition des ministères stratégiques. Quant au format dudit gouvernement, renseigne le confrère, toutes les parties sont d’accord pour un exécutif de 45 postes ministériels.
Selon Le Palmarès, la société civile prendra cinq postes, l’opposition veut fifty-fifty sur les quarante postes restants alors que la Majorité lui demande de se contenter du tiers des postes.
Les morts sont tous de braves types
La RDC rend hommage à Ghislaine Dupont, qu’elle avait expulsée en 2006 juste avant le premier tour de scrutin de la présidentielle et des législatives de 2006, premières élections organisées dans le pays en plus de quarante ans. D’après AFP, la République démocratique du Congo a rendu hommage lundi à Ghislaine Dupont, la journaliste française tuée samedi au Mali, que Kinshasa avait expulsée en 2006.
« Ghislaine Dupont [...] a longtemps travaillé dans notre pays en tant qu’envoyée spéciale de RFI », écrit le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement congolais, dans un message de condoléances adressé à Marie-Christine Saragosse, présidente de France Médias Monde, la maison mère de Radio France International. «En dépit de nos controverses avec elle concernant essentiellement le pessimisme que nous estimions parfois excessif sur les tribulations de l’histoire de notre pays, [...] il ne fait l’ombre d’aucun doute pour nous que c’était une grande professionnelle douée de capacités avérées pour le journalisme d’investigation », ajoute M. Mende dans cette lettre rendue publique. « Aussi est-ce avec émotion que nous saluons sa mémoire et celle de son collègue Claude Vernon », écrit le ministre congolais qui condamne « fermement » « l’ignoble assassinat » des deux journalistes français.
C’est ce qu’on appelle « des larmes de crocodile ».

© CongoForum, le mardi 5 novembre 2013

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22