LES EXPULSIONS DE BRAZZAVILLE: QUAND LA COLÈRE PREND LE DESSUS, ON OUBLIE LES CAUSES.

15 mai 2014

Au fil des jours

par JP-Vununu,Congo Mon Amour, le 13 mai 2014

Au départ, avant l´opération « Mbata ya Mikolo »-gifle des aînés-, initiée au début du mois d´avril par les autorités de la Republique du Congo-Brazzaville, il faut signaler que ce sont les autorités de la République Démocratique du Congo qui avaient organisé premièrement une opération similaire intitulée « Likofi » -Coup de poing- pour des raisons presque similaires, l´insécurité grandissante dans la capitale Kinshasa avec comme toile de fond, la traque des délinquants appelés communément à Kinshasa, « les Kulunas ». Cette traque à Kinshasa, on se rappelle, a déversé une grande partie de ces délinquants à Brazzaville.

La différence, avec l´opération « Mbata ya Mikolo », les autorités de l´autre rive du fleuve Congo ne se sont pas limités seulement à la traque des délinquants venus de Kinshasa. L´opération, elle, a été élargie à l´expulsion de tous les ressortissants de la RDC en situation irrégulière dans ce pays. Ce qui est leur droit en pareil cas. Or, les autorités de ce pays n´ont pas respecter les règles d´usage en la matière, les procédures et autres accords signés au niveau de la région..

Pire, il y a eu de graves débordements et traitements inhumains dans ces expulsions qui ont contraint, Brazzaville elle même, à condamner 17 de ses agents qui dépassèrent le seuil de leur mission en allant commettre de violations de toutes sortes sur les expulsés.

Kinshasa aussi, n´a pas croisé les bras en déléguant tour à tour, plusieurs membres du gouvernement et autorités municipales de la ville de Kinshasa afin de prendre langue avec les autorités du Congo-Brazza pour faire stopper ces expulsions massives et inattendues de ses ressortissants.

Quoi que l´on dise, les autorités de la RDC ont remué ciel et terre pour venir en aide aux expulsés et n´ont pas cessé d´envoyer des émissaires à Brazzaville.
La dernière en date, le message du Président Kabila porté par le Président du Sénat , Kengo Wa Dondo à son homologue Sassou Nguesso. L´émissaire du Président de la RDC est allé le rencontrer à Oyo, son ranch privé situé aux environs de 500 Km au Nord de Brazzaville.
Aux dernières nouvelles, on signale que ce déplacement aussi n´a pas mis fin aux expulsions qui continuent comme si rien n´était entrepris. Que faire ?

Quand la colère prend le dessus, on oublie les causes

Chose déplorable dans ce dossier des expulsés de Brazzaville, la colère de la majorité des Congolais de la RDC a pris le dessus. A tel enseigne, on ne parle plus des causes ni des conséquences.
Ainsi, comme un tour de passe-passe, le débat est devenu politique avec comme coupables, seules, les autorités politiques de deux rives.
Il est reproché aux uns, le fait d´ avoir organisé une chasse orchestrée et punitive contre des Congolais de la RDC sur leur territoire d´une manière unilatérale sans aviser les autorités de la RDC. Tandis qu´aux autres, celui de ne pas hausser le ton voire répondre énergiquement comme la réponse du berger à la bergère, ce, en appliquant la réciprocité avec des expulsions des Congolais de Brazza domiciliés en RDC et, même, en coupant si possible, nos relations diplomatiques avec rappel de l´ambassadeur de la RDC à Brazza.

Venons-en aux faits et à la réalité des choses. Au jour d´aujourd´hui, s´il faut faire l´inventaire du nombre des étrangers en situation irrégulière chez-nous, on trouvera moins des Congolais de Brazza que le nombre des Congolais de Kinshasa chez-eux.

Mêmement sur le plan sécuritaire et de l´ordre public, si on fait l´inventaire des bandits et autres délinquants arrêtés dans nos marchés à Kinshasa et ailleurs en RDC, là aussi, on trouvera moins si pas aucun Congolais de Brazzaville opérant à Kinshasa comme « Kuluna ». Ce qui n´est pas le cas à Brazzaville où l´exaspération a atteint son paroxysme avec nos concitoyens. Il faut le dire et l´accepter.

Et, cela ne date pas d´aujourd´hui. Depuis, l´époque des émissions de George M´bana à Brazzaville, donc, sous Mobutu. Nous avons vu et connu cette mauvaise réputation dans ce pays où on assimile tout Congolais-Zairois à un voleur ou un escroc. Pourquoi ? Est-ce un fait du hasard où il faut admettre que certains de nos Compatriotes y excellent dans des pratiques que nous devons condamner énergiquement, tous, sans distinction et appartenance politique ?

Certes, je condamne fermement les violations des droits de l´homme survenues à mes concitoyens quand bien même ils seraient en situation irrégulière pour les uns et seraient des Kuluna pour les autres, toutefois, n´éludons pas les vraies causes qui elles, ne sont pas le fait des autorités de deux pays. Donc, pas uniquement émanant des causes politiques.

Oui, malgré ses richesses, notre pays n´arrive pas à mieux les redistribuer à chacun de nous, raison pour laquelle, la majorité préfère aller tenter leur chance ailleurs. Cette attitude n´est pas attribuable aux seuls politiciens Congolais. C´est un état d´esprit du Congolais, quel qu´il soit. Le Congolais est égocentrique. Celui qui en a, ne redistribue pas , ne crée pas l´emploi, ne paie pas bien son concitoyen…et veut ou aime s´accaparer du tout, tant sur le plan politique que privé.

Les politiciens se servent avec l´argent public, les pasteurs se servent des offrandes des fidèles, les opérateurs économiques Congolais se servent de nos richesses loin de penser au quotidien des autres . Idem, au niveau de nos familles, le nanti veut se faire applaudir et être appelé « sauveur » sans aucun esprit de promouvoir les autres, bref, chacun voit midi à sa porte pour dire qu´il y a moins de solidarité dans nos agissements.

A vrai dire, sur tous les Congolais de la diaspora dans les 6 continents de la planète terre, plus de 90% n´ont pas réellement fui le pays pour des ennuis politiques. Il faut qu´on restitue les faits dans leur contexte. La cause serait l´égocentrisme voire la mauvaise mentalité Congolaise.

Ce qui blesse de plus en plus, c´est lorsqu´on ramène la responsabilité de nos tares au seul Kabila comme pour dire, rien que son départ résoudra automatiquement le comportement du Congolais même sans attaquer et combattre ce gangrène perceptible pourtant partout où le congolais se trouve.

De tous les ressortissants des pays sud-saharienne émigrés en occident, le taux des voleurs, bandits, délinquants…provenant de la RDC serait en tête par rapports à nos voisins du Congo-Brazza, de l´Angola, du Sud-Soudan, du Rwanda, de l´Ouganda, de la RCA, de la Tanzanie, du Burundi et de la Zambie….
Disons-le ainsi, la vérité blesse mais c´est ça la réalité. Celui qui veut nous contredire n´a qu´à se renseigner aux services de tutelle dans tous nos pays d´accueil en occident pour s´en convaincre.

Dans tout cela, sans parler d´autres maux de notre société comme la sorcellerie importée du pays qui fait des ravages ici dans notre communauté, pour citer le dernier cas révélé dernièrement par la presse se déroulant à Mureaux, une commune du département des Yvelines en région Île-de-France, soit Paris.

Dans plusieurs villes européennes, nous sommes proscrits même pour louer des salles à cause de notre comportement. Ce qui fait que, nous sommes ciblés et classifiés toujours dans la mauvaise catégorie des immigrés ou étrangers dans nos pays d´accueil. Nous sommes devenus une exception parce que nous ne voulons pas traiter nos tares en déplaçant les vraies causes de nos propres turpitudes sur la tête d´une seule personne, demeurant à huit milles Kilomètres de nous, en parlant de ceux qui vivent en occident.

Dans ce combat, nous serons toujours perdants puisque, même si nos Compatriotes font des marches de protestation ici en occident en criant à tue-tête que KABILA DOIT PARTIR, c´est lui la cause principale de nos malheurs et du déclin des Congolais.

Néanmoins, il serait difficile de faire avaler une telle thèse par exemple, à un policier Belge accompagnant et encadrant ladite marche qui sait, lui que 10 % des délinquants de Bruxelles seraient originaires de la RDC et, cela n´a rien à voir avec le pouvoir politique en RDC. Certains parmi ces jeunes sont nés ici. Et, Kabila n´est pas responsable des délits commis par tous ces Congolais qui croupissent dans des prisons ici en occident.

Quel leadership faut -il à ces contrevenants et récidivistes délinquants Congolais si ceux qui devaient briller par un exemple de bonne conduite au sein de notre communauté, ne veulent pas en parler et encouragent les actes de vandalisme comme le saccage de notre ambassade à Paris qui est notre patrimoine national et non une propriété privée de Kabila ?
Faut-il vous dire ici que la plupart ont acquis la nationalité étrangère ? Dans ce cas, admettons que le leadership de Kabila soit le problème que diantre ne suivent-ils pas le leadership des dirigeants de leurs pays d´accueil ?

Plusieurs pays africains aussi ne sont pas totalement démocratiques et nous avons presque les mêmes problèmes. Mais, il est rare de voir leurs ressortissants dans des combines et autres comportements ineptes comme nous en avons l´habitude.

Entre nous soit dit, je n´ai que faire du leadership de Kabila dans mon comportement personnel. Tout comme ces autres allemands, français, belges, africains… n´ont que faire aussi avec le leadership de leurs dirigeants respectifs. Sinon, concluons ici, que le comportement d´un habitant d´un pays doit être dicté par le leadership de son dirigeant ?
On nous dira ici que tous les Présidents africains auraient un leadership au top soit fort c´est pour cela il y aurait moins des maux rongeant leurs sociétés respectives ?

Quand est-ce qu´on parlera des maux rongeant notre société en y proposant des remèdes ?

Que nos autorités de Kinshasa arrêtent un ou des Kuluna venus du Congo-Brazza ou nous disent que l´insécurité à Kinshasa serait causée par les Kuluna venus du Congo-Brazza ?

Que nos autorités arrêtent n´importe quel délinquant originaire des pays limitrophes de la RDC semant la terreur et la désolation dans nos marchés et autres endroits publics et les expulsent manu militari. Ils seraient combien comparativement à nos concitoyens attrapés en flagrant délits ailleurs ?

Le Ministre de l´intérieur, Muyej Mangez interpellé par le Parlement nous a parlé de 4 196 ouest-africains et de quelques 253 Congolais de Brazza en situation régulière chez-nous tout en soulignant que  » S´agissant particulièrement de ces derniers, un grand nombre d´entre-eux, vivent en situation irrégulière et en clandestinité profitant du rapprochement entre les deux capitales et de l´hospitalité naïve de la RDC. »

A l´opposé si on faisait l´inventaire du nombre des Congolais de la RDC dans tous les pays limitrophes et même ici en occident, nous seront en surnombre par rapport aux habitants de nos pays d´accueil chez-nous en RDC.

Et, c´est dans un tel contexte, que certains sans se rendre compte d´une telle éventualité et, à la moindre incident avec nos voisins, exigent la fermeté allant jusqu´à demander la rupture des relations diplomatiques.

La presse parle d´à peu près 90 000 expulsés du Congo-Brazza. D´après le Ministre des Médias, l´inusable, Mende, le nombre actuel des expulsés ne représente que 5 à 8 % pour cent de nos Compatriotes immigrés au Congo-Brazza, allez-y faire le calcul qui dépasserait un million. Une forte communauté dans un pays d´à peine 4 492 689 millions d´habitants ( 2013).

Avec un tel constat, il est inimaginable de demander la rupture des relations et d´appliquer la fermeté en abandonnant plus d´un million des nôtres à leur propre sort.
D´un autre côté, on peut dire qu´ils auraient peur d´être envahis par les Congolais de la RDC qui un jour, pourraient dépasser le nombre d´habitants de ce pays, deux fois moins peuplé que la seule capitale-province Kinshasa.

Une goutte d´eau de trop

Dans la vague des expulsions, une goutte vient de déborder le vase avec la mort de l´exilé politique, l´ancien rebelle Enyelé, Udjani. A en croire à une certaine presse, dans ce même lot, se trouverait Munene qui serait blessé et soigné dans un hôpital à Brazzaville. Cette presse, sans fournir sa source, cite Kabila comme responsable de ce coup et affirme que ce dernier aurait soudoyé Sassou.

« L´argent appelle l´argent » avait chanté le co-légionnaire de Sassou, Pamelo Munka. Décidément le fric de Kabila aurait une autre odeur pour que « Ostumbe », succombe à ce  » plan  » sans tenir compte des risques encourus sur le plan international en faisant « exécuté » de détenteurs du statut d´ asile politique sous sa protection.

Le comble, dans la pratique de certains, en lieu et place d´utiliser le conditionnel, même sans preuves, ils utilisent très souvent la forme affirmative en confirmant les faits voire en nous exposant des scénarios sans recueillir les amples détails à la source.

Pourtant, par la bouche de son Ministre des Médias, Kinshasa se dit étonné d´apprendre que Udjani vivait à Owando et non à Brazzaville dans une prison ou résidence surveillée.

A présent, on laisse croire à l´opinion que les expulsions de Brazzaville aient été montées de toutes pièces par Kabila pour venir à bout de ses opposants. Comme dans chaque événement en RDC, la technique reste la même, incriminée une seule personne. On oublie vite les causes du départ, les Kuluna et autres mauvais comportements. Chaque pays à ses lois, conformons-nous.

On a vu les Combattants accusés Kabila d´être le créateur et pourvoyeur en armes du M23. Malgré une telle accusation, cela n´a pas retenu certains d´aller adhérer au M23. Et, aujourd´hui, ils sont incapables d´exhiber ne serait qu´un document de leur mouvement nous montrant l´implication de Kabila dans ce mouvement.

La tête de Kabila est troquée contre tout. Quand bien même, je souligne ici, qu´il ne serait pas sans faute, en tant qu´un être humain, imparfait; N´empêche, notre comportement partout laisse à désirer.

Et ici, les autres peuples du monde ont à peu près ce même avis sur nous, les Congolais. Car nous vivons chez-eux, ils nous jugent au quotidien selon nos actes et comportements après des statistiques et pas seulement selon nos jérémiades et autres condamnations de notre part.

En tout cas, Kabila n´est pas responsable des troubles dans nos fêtes, les vols à l´étalage, les « checkulas », la fraude dans les transports en commun, la commande des appareils électroménagers sous des fausses adresses, la sorcellerie, la débauche…et d´autres maux ici au sein de notre communauté.

Que dire de la kyrielle des ces églises dont certains inciviques seraient membres mais qui n´arrivent toujours pas à « faire naître de nouveau » leurs ouailles qui chaque jour si pas chaque semaine, répètent les mêmes maux au sein de notre société ?

A ce que je sache, Kabila ne serait pas devenu Dieu, soit omniprésent, omniscient et omnipotent pour éradiquer divinement les maux qui rongent notre société.

Unissons-nous pour résoudre les problèmes quotidiens de notre peuple et, aussi de lutter ensemble afin d´éradiquer nos antivaleurs qui nous collent à la peau. Il n´y a pas et il n´y aura pas d´autres solutions en dehors de l´unité. Le monde s´est mis ensemble pour combattre les grands fléaux comme le Sida, la lèpre, le terrorisme…
Tant qu´en RDC les querelles intestines et autres ambitions personnelles continueraient à prendre le dessus en éludant les vraies causes de nos malheurs, il faut se dire, qu´il n´y aura pas la moindre solution à nos maux qui viendrait de l´extérieur sans aucune remise en cause du Congolais, lui même. Et, c´est pas un travail d´un parti, d´un leader, soit-il, Président de la République….mais de nous tous. Pensez-y.

JP-Vununu,Congo Mon Amour, le 13 mai 2014

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22