Calendrier et budget électoral : La CENI répond à ses détracteurs

24 février 2015

Actualités

Après la publication le 12 février 2015 du calendrier des élections provinciales, urbaines, municipales et locales 2015 et des élections présidentielles et législatives 2016, la Commission électorale nationa4e indépendante (CENI) a enregistré une trombe de critiques qualifiant entre autre cette feuille de route de serré et son budget d’irréaliste et de faramineux.
Du berger à la bergère, Jean-Pierre Kalamba Mulumba Ngalula, le Rapporteur de la CENI, a répondu le week-end dernier à toutes ces réactions au cours d’uns conférence de presse animée au siège même de cette institution.
Il a tenu à préciser que le calendrier électoral publié par la CENI est” un calendrier global, consensuel, réaliste, constitutionnel et légal
Global parce qu’il intègre les différents scrutins du cycle électoral et assure la régularité des élections en République Démocratique du Congo en mettant fin aux arriérés électoraux de 2006 et 2011.
Calendrier consensuel
Consensuel, parce que la CENI a initié des cadres de concertations avec toutes les parties prenantes y compris le comité de liaison avec les mandataires des partis politiques régulièrement accrédités, et déployé des mission d’animation de ces cadres de concertations avec toutes les couches de la population.
Réaliste parce que le coût des opérations relève du budget pluriannuel convenu avec le gouvernement et que les délais des opérations contenues dans le calendrier sont plus raisonnables qu’en 2006 ou en 2011, a indiqué le rapporteur de la CENI.
Un calendrier constitutionnel et légal
Il a aussi jugé le calendrier de légal dans la mesure où il respecte les délais légaux en ce qui concerne par exemple le mandat présidentiel et des députés nationaux limité à cinq ans (Article 70 et 103). Le calendrier électoral a respecté également l’article 73 de la Constitution qui stipule que Le scrutin pour l’élection du Président est convoqué par la Commission électorale nationale indépendante, quatre-vingt-dix jours avant l’expiration du mandat du président en exercice » …
Autres preuves de la légalité est que la publication du calendrier est intervenue en application de l’article 211 de la Constitution de la République du 18 février 2006, des articles 11 et 16 de la Loi électorale ainsi que l’article 9 de la Loi organique N°13/012 du 19avril2013 portant organisation et fonctionnement de la CENI. Cette dernière dispose, en effet, à son article 9 que La Commission électorale nationale et indépendante a pour mission d’organiser en toute indépendance, neutralité et impartialité des scrutins libres, démocratiques et transparentes “.
Certains préalables à la publication du calendrier ont été respectés, à en croire Jean-Pierre Kalamba notamment l’adoption le 25 janvier 2015 par les deux chambres du Parlement de la Loi électorale, la promulgation de cette dernière par le Chef de l’Etat le jeudi 12 février 2015 ainsi que l’endossement par le Gouvernement du budget pluriannuel de toutes les opérations du cycle électoral.
Au cours des missions des cadres de concertation déployées à travers le pays, les grandes recommandations formulées par la population ont été prises en compte. Il s’agit notamment : du maintien des scrutins des élections dés députés provinciaux au suffrage universel direct; du couplage des élections locales et provinciales ; et de la tenue des élections présidentielle et législatives dans le délai constitutionnel en 2016.
359 journalistes pour couvrir les élections
L’opération d’accréditation des journalistes organisée du 13janvier au 07 février 2015 a permis à la CENI d’agréer à Kinshasa au total 359 journalistes dont 9 étrangers et 118 femmes, pour couvrir les opérations électorales à travers le pays. Le rapporteur de la CENI a annoncé la constitution d’une équipe restreinte chargée de l’apurement des + ou – 100 dossiers en cours de traitement.
Cependant, l’accréditation va se poursuivre dans les autres provinces selon le chrono arrêté par la CENI, a fait savoir Jean-Pierre Kalamba.
Pour une meilleure appropriation du calendrier” global et non glissant “, la CENI vient d’organiser un atelier à l’intention de tous les secrétaires exécutifs provinciaux, les conseillers principaux aux des membres du bureau, des directeurs techniques et les experts des membres de l’assemblée plénière afin de les mettre au pas par rapport eux différentes étapes du processus électoral. Selon le Rapporteur, l’atelier a consisté à dérouler es grandes lignes du chronogramme opérationnel et évaluer les performances techniques de la CENI.
1,145 milliard de $US pour gagner le pari
Concernant le budget des élections chiffré à un milliard cent quarante cinq millions de dollars américains, le Rapporteur soutenu par Mme la Questeur de la CENI a soutenu qu’il a été élaboré à partir de l’évaluation de certaines données collectées.
Intégré dans le budget pluriannuel de l’Etat, il appartient au Gouvernement de déterminer l’enveloppe à allouer à la CENI par mois, ou par trimestre. Mais le questeur rassure que le Premier ministre Matata Ponyo a déjà pris la mesure de l’urgence et de priorité pour toutes les dé5enses liées aux élections et il s’y attèle déjà avec ses ministres de l’Economie, des Finances et du Budget.

Par Martinez Ngyaluka

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22