26/01/12/ REVUE DE LA PRESSE CONGOLAISE DE CE JEUDI

26 janvier 2012

Aujourd'hui dans la presse

26/01/12/ REVUE DE LA PRESSE CONGOLAISE DE CE JEUDI (CongoForum)

Plusieurs sujets se disputent la manchette de journaux parus ce jeudi à Kinshasa, dont la
publication des résultats des législatives. Il est question aussi de la réapparition de JKK
et des alliances des groupes armés négatifs dans la région des Grands Lacs. En
économie, le rebondissement de l’affaire Miba à Bruxelles et un discours du Gouverner
de la BCC.

Elections
Les techniciens des élections envoyés comme experts par IFES et NDI qui ont quitté la
RDC le 13 janvier ont fait connaître sur leur mission avortée un rapport succinct (que
l’on peut consulter en ligne ou télécharger – texte anglais – à l’adresse

http://www.congoforum.be/en/nieuwsdetail.asp?subitem=2&newsid=184352&Actualiteit

=selected. Une traduction cursive française est également disponible à l’adresse

http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=2&newsid=184362&Actualiteit=

selected ).
En substance, ils estiment que le processus électoral dans son ensemble devrait être
« totalement revu » avec la participation de toutes les parties intéressées (meaningful
stakeholders : « tous ceux qui y ont un enjeu important », ce qui, bien au-delà des parti
politiques, désigne aussi les mouvements citoyens) et un accès à tout le matériel
électoral (all relevant electoral materials) ce qui n’a pas été possible pour les élections
en cours, même si la CENI s’est montrée très ouverte en ce qui concerne une possible
collaboration pour les élections futures. (Demain, on rase gratis ! NdlR).
(Des techniciens font fatalement un rapport technique. La politique et le droit ne les
regardent pas. S’il s’agissait d’une expertise automobile, l’on dirait que le rapport conclut
à la perte totale et conseille l’achat d’un nouveau véhicule. NdlR)
La présence à Kinshasa d’Hervé Ladsous, secrétaire général adjoint des Nations Unies en
charge des opérations de maintien de la paix dans le Grands Lacs, est l’objet
d’interprétation visant à avaliser l’idée que le capharnaüm électoral aurait l’approbation
de l’ONU.
« Les recommandations de l’ONU à la CENI ». Sous ce titre, Forum des As note que les
Nations Unies « prennent acte des élections du 28 novembre dernier en RDC ». Toute la
question, bien sûr, est de savoir ce que signifie « prendre acte ». Le sens précis de cette
locution est « retenir formellement une information ». Autrement dit, c’est reconnaître
l’existence d’un fait, sans se prononcer, ni pour, ni contre. La phrase « En effet, Hervé
Ladsous l’a dit à mots couverts en mi-mots, lors d’un entretien mercredi 25 janvier avec
le chef de l’Exécutif congolais, Adolphe Muzito » n’a donc aucun sens, sinon de faire
croire à une approbation absente. Hervé Ladsous, a aussi formulé des recommandations
à la CENI pour la suite du processus électoral. Notamment que la Centrale électorale
puisse procéder à une sorte d’introspection, mieux une autoévaluation de l’organisation
des derniers scrutins en vue de tendre vers l’amélioration.
Selon L’Avenir, c’est confirmé, la CENI publiera ce jeudi dans la soirée les résultats
provisoires des élections législatives du 28 novembre dernier. Avec ces résultats, Ngoy
Mulunda tient à prouver à la face du monde qu’il est l’homme qui tient parole.
Initialement prévue pour le 13 janvier dernier puis le 18 du même mois, la publication
des résultats des législatives n’interviendra que ce jeudi 26 Janvier.
Le Palmarès signale, quant à lui, que cette publication ne sera que partielle parce que
350 recours introduits bloquent la publication. Le vice-président de la CENI, Jacques
Ndjoli, a révélé que la publication des résultats reprendra lorsque les 350 recours jugés
fiables seront complètement épuisés. Manifestement, la centrale électorale a décidé de
transmettre à la Cour suprême de justice un dossier complètement clair. Selon ce
quotidien, le bureau de la CENI refuse de prendre le risque de se faire démentir au
niveau de la justice. Ainsi, aucune publication n’aura lieu aujourd’hui.
La Prospérité annonce que « ça brûle à Mont-Amba ». Une agitation qui ne dit pas son
nom s’observe dans la circonscription électorale de Mont-Amba où certains candidats,
sentant leur débâcle venir, s’en prennent à leurs adversaires qui sont assurés de la
victoire, les procès verbaux, signés par des témoins le 28 novembre dernier, faisant foi.
Deo Indulu, vice-président de la Ligue de jeunes du PPRD, serait la cible des perdants
qui, à quelques heures de la publication des résultats partiels de Kinshasa, lui cherchent
noise ( cfr RP d’hier. NdlR)
JKK
La Prospérité annonce le retour à Kinshasa de JKK depuis mercredi 25 janvier. Il est
prévu une cérémonie d’échanges de voeux entre le président de la République et le corps
diplomatique accrédité en RDC. « Fini les folles rumeurs. Le silence, mieux l’éclipse de J.
Kabila a laissé libre cours à la radio trottoir. Son apparition, au volant de sa jeep, ce
mercredi sur l’avenue de la libération, ex- 24 novembre, a coupé court à toute sorte de
spéculations ».
Est
Le Potentiel fait état d’alliances militaires inquiétantes dans la région des Grands Lacs.
Le quotidien de l’avenue Bas-Congo note que la région des Grands Lacs reste une
poudrière. Le dernier rapport des experts de l’ONU vient de le prouver une fois de plus.
Non pas que ces experts soulignent seulement la présence active des groupes armés qui
se livrent aux pillages des minerais dans la région pour financer leurs économies de
guerre, ils viennent de constater que ces forces négatives sont en train de conclure des
alliances militaires. Pas uniquement entre elles, mais également avec des armées
régulières des pays de la région.
Par exemple, les FNL du Burundi ont signé une alliance avec les Maï Maï Yakutumba et
opèrent dans le Sud-Kivu où elles disposeraient des bases arrières, ainsi que dans le
territoire de Fizi. On citerait également l’Alliance des Patriotes du Congo libre Souverain
et de la Défense avec Nduma Congo. Ils évolueraient en complicité avec des éléments
incontrôlés des Fardc.
Economie
Le Phare signale que « L’affaire MIBA rebondit à Bruxelles ». Selon ce quotidien, les
Congolais ont les oreilles et les yeux tournés vers le Tribunal correctionnel de Bruxelles
qui entame à partir du 02 mai prochain l’instruction de l’affaire Miba.
L’intérêt majeur que suscite ce procès est qu’il touche plusieurs dignitaires de Kinshasa,
nommément cités et censés avoir déjà formellement leurs « invitations » à comparaître.
Un passage du discours prononcé par le Gouverneur de la Banque Centrale du Congo,
Monsieur J-C. MASANGU MULONGO, à l’occasion de la présentation au Personnel des
Voeux de Nouvel An 2012 mérite l’attention. « Dans le cadre de nos relations avec le
Fonds Monétaire International notamment à travers le Programme Economique du
Gouvernement (PEG), la République Démocratique du Congo a pu atteindre ses objectifs
tel qu’attesté du reste par les résultats globalement satisfaisants des trois premières
Revues et ce, sans que les membres du Conseil d’Administration du FMI aient eu à se
rencontrer physiquement. Toutefois, pour la 4ème Revue fixée au 30 juin 2011, bien que
tous les paramètres soient au vert, il nous est exigé selon les règles du jeu de rendre
publics tous les contrats miniers. A ce jour, c’est chose non faite.
Quant à la 5ème et avant dernière Revue du Programme Economique du Gouvernement
(PEG) fixée à fin décembre 2011, toutes les perspectives sont une fois de plus très
bonnes. Mais, pour aller de l’avant nous buterons sur les mêmes exigences soulevées
lors de la 4ème Revue. La non publication desdits contrats nous prive de deux
décaissements du Fonds Monétaire International pour un total de +/- 150 millions de
USD.
C’est ici le lieu de souligner les liens étroits qui existent entre l’économie et la politique et
d’inviter les acteurs dans ces deux domaines clés à prendre conscience de l’impact des
déclarations qu’ils font et des actes qu’ils posent non seulement sur les finances
publiques, mais aussi sur les facteurs de production et de l’investissement ».
(http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.aspsubitem=2&newsid=184357&Actualiteit=sel
ected pour le texte complet de ce discours)

© CongoForum, le jeudi 26 janvier 2012

À propos de kakaluigi

Agé de 66 ans, avec 35 ans passés en Afrique dans la République Démocratique du Congo comme missionnaire. Engagé dans l'évangélisation, le social et l'enseignement aux écoles sécondaires. Responsable de la Pastorale de la Jeunesse, Directeur du Bureau Diocésain pour le Développement (BDD), Directeur d'une Radio Communnautaire et membre du Rateco.

Voir tous les articles de kakaluigi

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

carrosserieautopro |
ThinkBlog |
Dipersés... fRaNce aMéRIqUe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | madame dousse
| Les diplomes du club
| blog de jiji22